• pierresauge

Marche de Yogxxx

Marche de Yogxxx accompagné par Adeline, puis par Eric


Vendredi 24 au lundi 27 juin : stage à Guipel

Mardi 28 : voyage pour le Puy en Velay

Y : Salut, moi c’est Y. J’ai 16 ans. J’habite en Ille et Vilaine. Aujourd’hui, je suis en route vers le Puy-en-Velay. Je pars pour trois mois de randonnée. Avec moi j’ai apporté un livre qui s’appelle “L’appel de la forêt”. Avant aujourd’hui, j’ai passé trois jours dans un gîte. Le soir avant de dormir c’était long. Je pense à ma mère tous les soirs avant de dormir. Heureusement qu’elle a glissé une photo de nous dans mon sac.

Demain, c’est le début de la marche, j’ai hâte de découvrir plein de nouveaux endroits que je ne connais pas.

Julie : Bonjour à tous : Je suis Adeline et je suis l’accompagnante de Y pour cette marche de trois mois. C’est la première fois que je suis accompagnante et je suis ravie de ces premiers jours avec Y.

Nous avons exploré les environs du gîte. Y a un rythme de marche impressionnant. Curieux de son environnement et de ce projet, il a hâte de finir cette longue journée de trajet (nous attendons notre dernière correspondance pour le Puy en Velay. A demain.


Mercredi 29 juin :Monastier sur Gazeille

Y : Deuxième jour de marche. 18h09, là je suis posé en terrasse je viens de finir mon sirop cassis. Hier soir, j’ai eu ma mère au téléphone. Ça fait du bien. Elle m’a donné toute la force qu’il me fallait pour parcourir les 20 km d’aujourd’hui sous 30° et avec mes 10 kg sur le dos. J’ai eu mes potes au téléphone tout à l’heure. J’avais besoin de les entendre.

Là, je suis à Monastier sur Gazeille.

Demain, rebelote, j’ai 15 km à marcher pour me rendre à Ussel.


Adeline : Départ sur les chapeaux de roue pour ce premier jour entre une panne de réveil et un gîte qui ferme à 8h30. Cela n’entache en rien le sourire de l’hospitalière qui nous raconte cette expérience.

Avec la fameuse crédentiale en main, nous partons pour Le Monastier sur Gazeille : 20 km sous un beau ciel bleu, accompagnés du chant des oiseaux. Y n’en revient pas de tous ces vallons parsemant le paysage.


Jeudi 30 juin : Ussel

Y : Aujourd’hui, réveil à 7h30, douche, brossage de dents et c’est parti. Ma journée a commencé avec un chocolat chaud et un pain au chocolat. Ensuite, je suis passé chez le coiffeur pour désépaissir et couper les pointes de mes cheveux. On a ensuite pris la route en direction de Ussel. On s’est arrêtés à un lac où je me trouve actuellement. On y a mangé, je m'y suis baigné.Il est 12h50 et on s’apprête à reprendre la route.

14h40, nous sommes bien arrivés au gîte.

J’ai appelé mon père, ça faisait longtemps. J’ai aussi eu ma sœur au téléphone. Elle a grandi. On a fait les comptes, une séance de gainage pendant 3mn 40.

Nous sommes à Ussel. Demain, nous avons 15 km à faire pour se rendre à Landos.


Adeline : Bonjour, Aujourd’hui deux grosses montées dans les jambes avant de pouvoir arriver au gîte où nous allons rencontrer notre premier âne du chemin. A midi, Y a été bien plus courageux que moi en se baignant complètement dans la Loire bien fraîche. Cela a donné de la force pour relever “haut la main” notre premier défi, gainage de 3mn.


Vendredi 1er juillet : Landos

Y : 18h48 bien arrivés au gîte où sont arrivés peu de temps après nous deux messieurs qui me paraissent, à première vue, plutôt sympas.

Aujourd’hui, ça va, journée que j’ai trouvée cool. Je me suis levé vers 7h50. Je me suis préparé, j'ai mangé une barre de céréales, puis on s’est mis en route, on s’est arrêtés dans deux villages, plus loin, on a pris notre repas du midi dans une épicerie, puis un chocolat juste devant et nous nous sommes remis en route.

Arrivés au gîte, j’ai été faire un foot avec des gars un peu plus grands que moi. J’ai appelé ma tata et mon cousin. Ça fait du bien de les avoir au téléphone. On a ensuite mangé, c’était très bon.


Adeline : Nuit un peu agitée par des orages et de la grêle, heureusement, nous n’étions pas en tente. Repas gargantuesque hier soir et découverte d’un nouveau plat : la tourte de pommes de terre. Elle redonne toute l’énergie perdue en marchant :

Etape courte aujourd’hui qui nous permet de découvrir le baudet Saint Nicolas, une exposition sur R.L. Stevenson et plein de jeux en bois, mikado géant, billard japonais. Y me bat à plate couture au baby-foot. L’arrivée tôt au gîte nous permet de préparer le repas du soir et la salade de demain midi.


Samedi 2 juillet :

Y : Aujourd’hui, journée courte, mais qui m’a quand même fatigué. J’ai moins d’inspiration que les jours passés. Cependant, ce soir, première nuit en tente. J'ai bien mangé. Je vous reprends demain.


Adeline : Grasse matinée aujourd’hui, enfin jusqu’à 8h. Dernière journée sur le plateau du Velay, demain nous entrerons sur le domaine de la Bête du Gévaudan.

La chaleur est de retour, tandis qu’un lac (trop éloigné) nous fait de l'œil toute la journée.

Ce soir, nous allons expérimenter le camping et la tente pour la première fois. Avec les cloches des vaches comme voisines, la nuit risque d’être surprenante.


Dimanche 3 juillet :

Y : Réveil à 7h aujourd’hui. J’ai rangé ma tente. Je me suis préparé et nous sommes partis. Il a fait chaud. J'ai nourri un chien à midi à la pause du repas de midi. Ensuite, on a repris la route, quelques kilomètres avant d’arriver au gîte. J’ai attrapé une insolation. J’ai fait une sieste de 2h. J’ai vomi et là, je suis au bar du gîte. J’ai bu un sirop cassis. Maintenant, je me sens mieux. Il est 18h43. J’attends le repas qui est à 19h, on va se régaler. Bisous


Adeline : Effectivement, les vaches ne dorment qu’à la nuit noire, c’est-à-dire pas longtemps en ce moment.

Malgré cette petite nuit, le rangement des tentes est rapide et nous nous dirigeons vers Cheylard l'Évêque de bonne heure, car 30° sont annoncés aujourd’hui ! La pause repas du jour est au milieu des bois où Y se fait un copain : un chien du voisinage qui raffole de son sandwich à la dinde.


Lundi 4 juillet :

Y : : Réveil avec un petit déjeuner qui m’a rempli le ventre. Je me suis préparé et on a attaqué la marche. Il a plu un peu. On s’est arrêté à une épicerie pour prendre un chocolat, puis on a marché 27 km avec à la fin une montée de 200m tellement raide que j’ai eu l’impression de monter 10 km (lol).

Bref. Arrivé au gîte, j’ai pris une bonne douche. Il est 18h56. On mange à 19h15. En attendant je caresse Gérard, l’âne d’une randonneuse qui est dans l’enclos du gîte.


Adeline : Après l’étape à Cheylard l’Evêque hier, nous démarrons en fermant tout juste nos ceintures de sac à dos, repas gargantuesque et petit déjeuner fantastique avec un biscuit en forme d’âne dans chaque bol.

L’étape est ponctuée de trois grosses montées, dont la dernière travaille nos mollets. Et c’est avec 27 km au compteur que nous arrivons à l'abbaye Notre Dame des Neiges.

Une journée aussi riche en visites : le château de Luc, un film retraçant l’histoire de l’abbaye.

Au dîner de ce soir, nous avons retrouvé quelques randonneurs que nous croisons maintenant régulièrement depuis quelques jours.

Demain devrait être plus reposant, surtout après cette nuit au cœur de la montagne.


Mardi 5 juillet : Chasserades

Y : Courte et belle journée aujourd’hui avec 16 km au compteur parcourus avec un couple de personnes âgées qui ont fait l’étape en même temps que nous et au même rythme. On a fait que causer, c’était cool.

Ce soir, on dort dans un chalet qui se situe dans un camping. J’ai eu tout le monde au téléphone. Je suis hyper content. Là, je vais manger et ce soir je vais bien dormir.

Adeline : Une journée pleine de rencontres et ponctuée par le bruit des sabots de l’âne Gérard. Enfin, nous croisons le premier âne de ce chemin de Stevenson. Avec son pelage d’hiver à moitié parti, il a une coupe toute décoiffée.

Petite étape, petit rythme, accompagnés d’un couple de randonneurs que nous avons rencontrés à Cheylard l'Evêque.

Au camping, nous sommes dans un chalet pour marcheurs., cela nous met dans l’ambiance, demain camping, mais cette fois-ci, en tente.


Mercredi 6 juillet : Le Bleymard

Y : 20 km aujourd’hui. J’ai appelé mon père pour prendre et donner de mes nouvelles. Il va bien, mes frères et sœurs aussi, ça fait plaisir.

Ce soir, je dors en tente dans un camping. Aujourd’hui, j’ai vu la source du Lot. Demain, je me réveillerai à 7h et on partira à 8h pour 20 km. Demain, je vais au sommet du Mont Lozère - 600 m de dénivelé où l’on s’arrêtera prendre un chocolat.

Ce soir, on redort en tente. Il est 21h52 à l’heure où j’écris. J’ai bien mangé ce soir. Je vais aller me doucher, puis je vais aller dormir. Je pense à tout le monde. Je vous embrasse fortttt !!!! : maman, papa, Nally, Julia Dylan, Nina Nanou, Louïka, Lino, Liam, (mes Song) J’vous aime🤍🤍🤍


Adeline : Après le départ de Chasseradès, nous passons la journée à l’ombre des forêts. Sur la route, des fraises des bois bien mûres complètent notre petit déjeuner. Le pique-nique se fait à la source du Lot, il n’est encore qu’un tout petit ruisseau.

Le soir, reprise des forces avant l’ascension du Mont Lozère demain et de ses 1700 m. Le choix de la pâtisserie du matin à la boulangerie est déjà fait !


Jeudi 7 juillet : Pont de Montvert

Y : Ce matin, on s’est réveillé. J’ai pris un chocolat aux amandes dans une boulangerie qui était très bon. Ensuite, on a commencé à marcher, on a monté 300m de dénivelé, puis on s’est arrêté à la station de ski prendre un chocolat où sont arrivés Christian et Delphine. On est monté au sommet du Mont Lozère avec eux, c’était 300m de plus. Ensuite on est redescendu 10 km pour se rendre dans la ville où l’on est actuellement. Ce soir, on dort en tente, on a mangé une pizza.


Adeline : Ca y est, le plus haut sommet du chemin de Stevenson est gravi ! 1700 m, la vue est dégagée, les yeux ne savent pas où se poser. Pour couper la montée, un arrêt réconfortant à la station de ski. Descente longue et chaude jusqu’au Pont de Montvert, pas de forêt aujourd’hui.

Heureusement, nous pouvons nous baigner dans le Tarn, Y est un vrai poisson dans l’eau, il se met même à les attraper à la main.


du vendredi 8 au samedi 16 juillet : de Mijavols à Mialet


9 jours, 7 de marche et le stylo « suspendu ».


Dimanche 17 juillet : Alès

Y : Réveillé à 5h45 ce matin, notre départ s’est fait à 6h50. Aujourd’hui, beaucoup de dénivelés. Nous sommes arrivés à Alès à 12h. Nous avons mangé, puis nous sommes allés nous baigner sous presque 40°.

Premier chemin terminé, c’est comme si j’avais monté une fois et demi le Mont Blanc et on entame le deuxième, en esprit !!! Ouhh Ouhh ! Il est 18h43, on va bientôt manger


Adeline : Nous arpentons les derniers kilomètres sur le chemin de Stevenson sous le chant des cigales et le soleil ardent. Presque 300 km parcourus depuis le départ du Puy en Velay. Les mollets s’affutent au fil des jours.

Arrivée sur Alès un dimanche midi, d’autant plus caniculaire, il n’y a pas foule. Heureusement Alès plage est là pour pouvoir retrouver le Gardon qui nous a manqué pour sa fraîcheur.

Demain, c’est un nouveau sentier qui nous attend, le chemin de Saint Gilles. Paraît-il que nous allons quitter les massifs forestiers pour les vignes et la garrigue.

Ce soir, nous sommes à l’hôtel, je redécouvre la sensation des draps à la place du duvet, les petits luxes des chemins.


Vendredi 22 juillet : Nîmes

Y : Nîmes, dernier jour de repos avant de reprendre la marche. C’est “tarpin” bien ici, d’après ce que je vois les gens c’est des bons. Il fait chaud. Il fait beau. Y a tout ici. J’ai même vu une meuf en booster (mdr).

Bref, il est 18h25. Je mange à 20h. Je vais bien. Je pense à tout le monde. Je vous embrasse. Objectif : Espãnã !!!.


Eric : Bonjour, bonjour de Nîmes Qué calor !

Première rencontre avec Y pour une “nouvelle marche”.

Bonnes discussions pour un nouveau départ prévu demain à 6h30. Direction Saint Gilles.

Une grande salade, tomate, thon, dinde, fromage fera notre repas ce soir.


Samedi 23 juillet : Saint Gilles

Y : Première journée avec Eric, c’est un bon. Première grosse journée aussi depuis quelques jours de 30 km. Okay la sieste, wish sur un doigt. Là, je suis au gîte, il est 19h13. J’ai mes écouteurs, ma musique et je fais des pompes. Ça fait réfléchir. Je pense trop à ma mère, à mon père, mes frères, mes sœurs, ma famille, mes collègues et je pense fort à ma gadji aussi. A part ça c’est trop comment j’me fais tuer par les moustiques (lol). Bhalé. Je vous embrasse. Bisous maman prends soin de toi. Je t’aime.

Et ah ouai aussi pour ceux qui veulent prendre de mes nouvelles, appelez ici et je note vos numéros (06*********)


Eric : Heureusement que nous sommes partis tôt : 6h15. Bon réveil de Y et belle mise en jambes dès le début pour une arrivée vers 13h30.

Pour ma reprise : 27 km sous la chaleur… dur dur. Grand coup de chaud vers midi. Heureusement la fin était proche et le repas attendu.

Le gîte municipal est très sympa. Y est en forme. Demain, étape de 17 km, c’est bien.


Dimanche 24 juillet : Vauvert

Y : journée tranquille. Arrivée à Vauvert. On a mangé, on a pris une boisson à la boulangerie, puis on a marché 1 km pour enfin arriver au gîte. J’ai fait la sieste sur un hamac. J’ai fait mes pompes, on a mangé. Je me suis lavé, ensuite, je suis allé dormir. Je suis bien. J’ai la forme. Je vous appelle dès que mon temps d'appel revient mardi. Bisous.


Eric : Départ 6h45 pour une petite étape de 17 km. Bien suffisant après la longue marche d’hier et la chaleur d'aujourd'hui. Nous marchons à trois. Y, une pèlerine allemande Ina et moi-même. Beaucoup d’échanges aujourd’hui et Y est très participatif. Nous dormirons ce soir dans un gîte écolo en autonomie et surtout original une machine à laver/vélo ; une cuisinière solaire et beaucoup plus classique, douche solaire et toilettes sèches. Un vrai repos pour les pèlerins.


Lundi 25 juillet : Saint Christol

Y : aujourd’hui, départ à 6h20. On s’est arrêté à 9h prendre un café.

Galère aujourd’hui pour trouver un hébergement. On a trouvé au bout de 2h. J’ai bu un mojito fait maison, sans alcool. C’était turpin bon


Eric : Départ à 6h15. Nous quittons Vauvert pour une étape de 25 km…. si tout va bien. En effet, le gîte communal ouvert toute l’année est exceptionnellement fermé. Après de longs appels, le relationnel “pèlerins” a fait son effet. Nous nous retrouvons chez l’amie d’une amie…d’une amie. Enfin, une ferme équestre (20 chevaux) où Y prend plaisir à les caresser. Nous mangerons à la fête du village et maintenant au lit. Il est 21h et demain 30 km.


Mardi 26 juillet : Montpellier

Y : Bien arrivés à Montpellier. On s’est arrêté prendre un verre, puis on est allé au gîte. Le soir, nous sommes allés au restaurant. J’ai mangé une galette au saumon fumé, crème fraîche, ciboulette et je sais plus. A côté de ça, une salade. C'était très bon tout ça.

J’ai aussi une ampoule qui me fait boiter. A part ça, ça va. J’apprends des trucs qui me donnent envie de casser des bouches, mais bref, on verra ça quand je rentrerai à Rennes. Sur ce, bisous.


Eric : Belle étape aujourd’hui, environ 30 km avec une arrivée longue dans les abords, puis dans la ville de Montpellier. La journée s’est bien déroulée. Y, contrarié suite à son appel téléphonique, marche vite… trop vite, puis finit par se détendre. Nous mangeons dans une crêperie, cela lui rappelle un peu sa Bretagne. Il fait encore chaud intramuros. Nous allons fermer les yeux. Il est 22h48.


Jeudi 28 juillet : Saint Guilhem le Désert

Y : Journée bien tranquille. On est parti à 6h, puis nous sommes arrivés à 11h36. On est allé poser nos affaires au gîte et nous sommes allés boire un verre. C’est très beau là où l’on est. J’embrasse fort maman. Je t’aime.


Eric : Nous sommes contents de pouvoir marcher ce matin car hier il y a eu dans le secteur des interdictions de marcher. Nous avons même aperçu un feu au loin, les résidus de cendre venaient jusqu’à nous.

6h15 : départ pour une étape physique et également splendide. On marche, malgré un chemin assez caillouteux, d’un bon rythme. Y ne se plaint pas de son ampoule, c’est bon signe. Nous visitons Saint Guilhem.

Nous devons partir tôt demain, car nous avons interdiction de passer dans la forêt domaniale de Saint Jean de la Blaquière après 11h jusqu’à 23h.


Vendredi 29 juillet : Saint Jean de la Blaquière

Y : Étape de 24 km aujourd’hui avec un peu de pluie et une montée physique de 1h30 dès le début. Ce matin notre départ était très matinal on s’est levé à 5h pour partir un peu plus tôt que 6h. On est passé à un endroit, c’était pareil que le désert mais en rouge, c’était magnifique. Je me suis planté des cactus sans faire exprès ça fait très mal, mais j’ai réussi à enlever tout ça. Un peu fatigué après cette journée, mais à part ça ça va je vais me doucher, laver du linge et un peu plus tard dans la soirée nous irons manger.


Eric : nous partons à 6h afin de pouvoir passer la forêt interdite à la marche après 11 heures. Super au final nous nous arrêtons à 9h pour un méga petit-déj’ dans un village externe au chemin d’environ 1 km. Nous nous perdons un peu et nous arrivons dans un désert aride de terres rouges magnifique. Y. très en forme, tente de manger des figues de barbarie. Aïe aïe aïe ça pique ! Le soir, fête au village, producteurs locaux, nous irons acheter le produit et manger sur les tables, place du village.


Samedi 30 juillet : Saint-Jean de la Blaquière – Lodève

Y : 15 km qui nous ont fatigué. Après on a été dans un restaurant juste à côté. J’ai mangé un couscous poulet merguez qui m’a mis bien. Ensuite en retournant au gîte, j’ai fait une bonne sieste et le soir on a bien mangé


Eric : Départ à 7h30. He oui ! Nous n’avons pas pu dormir à Laval de Nize comme prévu, donc obligés de s’arrêter à Lodève. On en profite pour dormir 1h30 de plus. Demain il faudra récupérer le retard ! Pourtant avec moins de kilomètres, c’était top nous a paru interminables. Sous la chaleur, les sous-bois… Nous arrivons à Lodève à 13h30. Douche, repos, sieste. Nous allons manger de bonne heure pour partir tôt demain.


Dimanche 31 juillet : Lodève - Le Bousquet D'Orb

Y : ce matin, on a quitté Mme Ina, une pèlerine allemande qu’on a rencontré sur le chemin avec qui on a passé huit jours. C’est une dame trop gentille et c’était bien marrant. Puis on est parti pour 20 km avec une grosse côte dès le début. On est bien arrivé au gîte, je vais aller me doucher, peut-être faire une sieste et dans l’après-midi, j’irai sauter dans la piscine qui est juste derrière le gîte, en bas des marches sous 36°.


Eric : I.N.A. 3 lettres qui resteront gravées à jamais dans la mémoire de Y. Eh oui, notre amie pèlerine allemande Ina qui devait nous quitter il y a trois jours, est partie aujourd’hui. Elle a tenu à faire un joli cadeau à Y… Sympa. Belle étape aujourd’hui, on a « les jambes » surtout Y. Arrivée début d’après-midi, ce qui nous permet une bonne sieste, piscine, repas au gîte.


Lundi 1er août : Le Bousquet D'Orb - Saint-Gervais sur Mare

Y : dure journée aujourd’hui avec des grosses montées et des grosses descentes on est arrivé au camping bien fait après 21 km. On s’est posé, ils nous ont fait des frites Nuggets, on est allé choisir notre emplacement, on a posé nos tentes, on s’est douché et dans la soirée on est allé manger chez des connaissances à Éric. c’était magnifique, on a mangé des entrecôtes de bœuf avec de la ratatouille. J’ai pris de la ratatouille deux fois. J’ai mangé une entrecôte et demie, on est rentré le ventre bien rempli et on a dormi.

Eric : Départ à six heures et heureusement. Chemin très difficile tant par ses râles que ses descentes, le tout sur des ??? cailloux qui ???. Un soleil torride tout le long du chemin et pas un point d’eau. Nous arrivons épuisés à 14h30 au camping. Demain c’est repos, on va pouvoir profiter de la piscine. Hier soir, une connaissance locale nous a invités à manger. Melon, entrecôte, ratatouille, fromage, dessert. On a refait le plein de ressources et Y. s’est régalé.


Mardi 2 août : Saint-Gervais sur Mare (Repos)

Y : La journée de repos a démarré avec une bonne douche, le midi un bon repas, côtes d’agneau pâtes j’en ai mangé six et j’ai pris deux portions de pâtes. Retour au camping, machine mise en route puis journée piscine sur 36°. Même assis sur une chaise à rien faire je transpire, c’est hard Lol. Demain, départ à six heures, reprise après avoir bien profité pendant une après-midi et une journée.


Marie-Jeanne et Jacques

Merci pour votre accueil, ces deux magnifiques repas et cette partie de pétanque avec Jacques, pensée à vous et prenez soin de vous.

Y.


Eric : réveillé à 5h30, je décide de me rendormir. 7h30 lever, douche, petit déjeuner, réservation gîte, linge… Il est 10 heures Y. dort encore, ça lui fait du bien. Encore un bon repas ce midi, puis retour au camping. Repos, piscine, linge, de toute façon il fait trop chaud pour autre chose que la sieste. Ce soir repas léger au camping, préparation des sacs car demain pliage des tentes en nocturne carte départ très tôt… Si possible.


Marie-Jeanne et Jacques

Encore un grand merci pour votre accueil et vos bons repas. Au plaisir de vous revoir !

Éric



Mercredi 3 août : Saint-Gervais sur Mare–le Poujols sur Orb

Y : Réveil à 5h, pliage de tente et départ fait avant six heures. Courte journée avec une bonne montée au début et du plat pour le reste. Au camping, après-midi piscine, j’attends de manger. Bisous


Eric : Aujourd’hui nous quittons la voie d’Arles pour emprunter le GR 78 « chemin de Fontcaude » afin de rejoindre dans trois jours la voie du Piémont. Super compétitif, nous nous réveillons à 5h et 45 minutes plus tard nous sommes prêts à partir. Bravo Y. ! La marche est beaucoup plus facile. Nous arrivons au camping du Poujols. Plus d’emplacement à l’ombre, nous attendons ce soir pour planter la tente.


Jeudi 4 août : Le Poujols sur Orb–Cessenon sur Orb

Y : Aujourd’hui, le réveil a été dur. Il a fait Tarpin chaud il y avait des montées c’était hard. On est arrivé à 13h, je me suis douché et on s’est posé. J’attends là pour manger et voilà. Bisous je pense à vous.


Eric : Cette journée ne restera pas dans nos mémoires. Réveil difficile pour Y. ! Marche difficile, longue, chaleur intense, peu d’échanges. Arrivée vers 14h tout de même malgré un départ décalé de 45 minutes. La fatigue se fait sentir. Nous nous reposons tout l’après-midi. Ce soir au lit de bonne heure et ça ira mieux demain.


Vendredi 5 août : Capestang

Y : On est parti à 7h ce matin après que je me sois réveillé en retard. C’était pas trop dur aujourd’hui. On a fait 25 km. On est arrivé tôt. Là, on est à Capestang, on va manger, après on va aller au camping. Il fait très chaud et demain on va à Pouzols Minervois, on a 26 km pour y aller.


Eric : Réveil prévu à 5h pour départ à 6h. Y ne veut pas se lever.

Je vais prendre un café (offert par la patronne. Merci). et j’attends sagement l'arrivée de Y vers 7h. On marche bien, mais la chaleur est forte dès le matin dans la garrigue. Après 6h de marche environ, nous apercevons en contrebas Capestang, notre destination finale. Montage de tente, douche et repas.


Samedi 6 août : Le Pouzols Minervois

Y : Départ à 7h30 sous la chaleur. 6 h de marche aujourd’hui


Eric : Réveil difficile et départ retardé dû au coucher tardif de Y.

Nous ne partirons qu’à 7h30 environ. A cela, une marche extrêmement lente au début (environ 2 km/h). Tout ceci fait que nous devons marcher sous un soleil de plomb. A midi, il nous reste encore 2h de marche minimum. Nous prenons un sandwich et reprenons la route. Nous dormirons au camping de Pouzols-Minervois, ce soir.

Dimanche 7 août : Caunes Minervois

Y : magnifique journée. Départ à l’heure prévue. Sur la route, on s'est trompé de GR. On s’est arrêté à une écluse parce que je ne savais pas comment ça fonctionnait. Après on a repris le chemin, un peu plus loin deux couples sur un bâteau se sont mis à notre niveau en nous proposant de monter et de nous avancer, bien évidemment on n‘a pas dit non.


Eric : journée à rebondissements

9h. Départ dans les temps pour environ 6h de marche. Sauf que, on se trompe de GR et on longe le canal du Midi. Les touristes nous prennent en pitié (marcher sous ce soleil !!??) et nous invitent sur leur bâteau. 1ère fois pour nous deux, le bâteau-stop. Mais les problèmes d’écluses nous mettent en retard. Arrivé à Rieux-Minervois, le coin où dormir pas top, on continue à un camping à 1h30 de marche en plus. Arrivée à 21h30, crevés.


Lundi 8 août : Malves Minervois

Y : Petite journée aujourd’hui de 14 km. On est parti à 9h et on est arrivé à 14 h.


Eric : Départ 9h10 pour une petite étape de 16 km. Heureusement car notre périple d’hier nous pèse dans les jambes. Relativement facile, cette étape nous permet une arrivée à 14h environ. Ce sera repas et surtout sieste

Demain, lever tranquille pour Carcassonne 14 km. Un régal


Mardi 9 août : Carcassonne

Y : Départ à 9h15 pour 14 km. On est arrivé tôt à Carcassonne. On a visité la ville et la soirée s'est terminée avec une visite guidée de la cité de Carcassonne et un bon repas.


Eric : départ 9h15 pour une petite étape de 14 km qui se fait tranquille et principalement le long du canal du midi. Aujourd'hui pas de bâteau stop. Rituel classique à l'arrivée à Carcassonne, repas, douche, montage de la tente et le soir, une nouveauté nous allons visiter la cité de nuit.

Mercredi 10 : Carcassonne


Y : …….

Eric:…….


Jeudi 11 août : Carcassonne – arrêt

Y : Arrêt suite à une ampoule au talon


Eric : Y se plaint d’une ampoule qui l’empêche de marcher. Aujourd’hui sera consacré aux soins de pied. Direction la pharmacie. Les recommandations sont simples : pied à l’air - repos


Vendredi 12 août : Carcassonne

Y : arrêt suite à une ampoule au talon


Eric : arrêt. Y se plaint toujours de son ampoule. Il décide de ne pas marcher aujourd’hui;

262 vues

Posts récents

Voir tout

Marche de Ethxxx accompagné par Romain Vendredi 18 novembre : E : Premier jour de marche de l’escapade. Le matin, on a fait 7h de train, sans compter le réveil piquant très matinal. Bref on sort de la

Marche de Kylxxx accompagné par Stéphane Jeudi 10 et Vendredi 11 novembre : Gîte St Germain sur Ille K : Je me suis levé à 9h. J’ai mangé une omelette et après nous sommes partis marcher. On a marché

Seconde marche de Pacxxx accompagné par Eric Mardi 25 octobre : Le Puy en Velay P : Premier jour de la deuxième marche. On a fait le tour de France en train, puis on est arrivés au Puy-en-Velay. On a