• pierresauge

Marche de Selxxx

Marche de Selxxx accompagnée par Marine


Samedi 23 juillet : Mont Saint Michel

S : Bonjour tout le monde, moi c’est S; J’ai 17 ans et je viens du Sud de la France. Je suis râleuse, super râleuse et surtout râleuse. On m’a proposé de faire Seuil pour m’éloigner de mon environnement et me vider la tête. J’ai accepté de le faire car j’aime bien les défis.

Aujourd’hui, on est partis de Pontorson pour aller au Mont Saint Michel à pied. Au départ, j’étais à fond d’y aller car mon éducateur m’avait conseillé d’y aller. Sur la route, c’était assez cool, y avait des chevaux et des vaches. Le chemin était facile. Arrivées, c’était magnifique. On a visité, mangé une crêpe, fait du cerf-volant. Clémence m’a montré comment faire.

Gaîa, la chienne de Clémence s’est fait attaquer par un goéland. Elle a fini par “chier” sur le sac de Clémence. Avant de reprendre la route, j’étais déjà fatiguée. Je pense déjà à rentrer chez moi. A ce moment même, on fait une petite pause goûter. Il fait beau, ça me motive. Je pense à mon bronzage qui sera magnifique. J’ai hâte d’être dans mon lit et de finir le livre que Clémence m’a passé “Les filles du vent” . Kenavo


Marine : Bonjour à toutes et tous, moi c’est Marine. Je suis l’accompagnante de S. Passionnée de randos et de nature, j’ai rejoint Seuil pour partager cela. Je suis ravie d’accompagner S et comme elle, j’aime les défis et ce sera ma première grande marche à moi aussi. Pour notre première marche, direction le Mont Saint Michel.

J’ai aimé voir S motivée ce matin, s'émerveiller devant le Mont Saint Michel, prendre du plaisir à faire du cerf-volant.

J’ai également pu en faire et jouer avec le vent était très plaisant pour moi aussi.

J’ai eu l’agréable surprise venant d’une demoiselle se définissant très râleuse, de ne pas l’entendre se plaindre plus que cela ou peut-être cette impression vient de l’émerveillement des débuts; Nous verrons bien cela. En attendant, super première journée.


Dimanche 24 juillet : St aubin du Cormier (35 - Ille et Vilaine)

S : Je me suis levée de mauvaise humeur. Les nuits sont courtes. Il faisait assez frais ce matin. On est partis marcher et avons fait une boucle autour du gîte à Saint Aubin du Cormier.; On s’est planté à des moments, mais on a retrouvé le chemin facilement. J’ai fait une sieste de 30 mn près de la forêt. C’était reposant. Avec Marine on a parlé, ça faisait passer le temps, surtout qu’avec la chaleur ce n’était pas facile. Sinon, c’était une bonne journée. On a fait 18 km.


Marine : Bonjour, bon jour :

Je partage l'avis de S. Les nuits semblent courtes, mais pour ma part, je reste de bonne humeur.

Paysage de campagne ce matin. Puis un passage en forêt. Je me sens dans mon élément là, S préfère lorsque nous longeons les routes, ce qui fut le cas sur la fin. Quelques kilomètres en bord de route de campagne en plein cagnard., transpirantes. Le meilleur moyen pour apprendre à apprécier le bonheur d’une simple brise.


Lundi 25 juillet : Vannes (56 - Morbihan)

S : Aujourd’hui, M et moi nous sommes rendues à Vannes en train. C’est le grand jour avant le début de la marche. C’est une très belle ville médiévale. Nous sommes allées au mémorial 14-18, 39-45. J’ai commencé un livre ce matin que je vais finir ce soir. C’est “La race des orphelins”, un témoignage de la seconde guerre mondiale. Je viens d’en acheter un qui s’intitule “Retour à Birkenau", témoignage de la seconde guerre mondiale. On s’est promenées, on a pris des photos d’un joli jardin “Les remparts”. J’ai pris des cartes postales que j’enverrai à ma famille.


Marine :Ce que S a oublié de vous raconter et qui, à mon sens, a de l’importance, c’est que pour cette première étape, nous nous attendions à faire 18 km.

Une erreur d’itinéraire nous a rajouté 1,5 km et fait faire le tour de l'Île de Conteau (très joli ; mer d’intérieur des terres puisque nous sommes au niveau du golfe du Morbihan. Marais, vent, plein d’oiseaux).

Pause déjeuner sur la petite plage de sable orangé, mer verte, où nous avons trempé les pieds. Nous pensions que nous étions presque arrivées, puisque 18 km étaient parcourus à ce moment. Le désenchantement en consultant la carte de voir encore 4 km jusqu’au camping.

Malgré cela, S a tenu, elle l’a fait, sans râler. Du moins, moins que moi intérieurement, peut-être pour cela, je le ressens pas. Bravo S.


Mardi 26 juillet :

S : Réveil tôt. Il fait très bon. Petit échauffement devant le port de Vannes, agréable et c’est parti pour se rendre à Arradon. C’était un sentier côtier, l’océan atlantique. L’odeur était agréable. J’aime bien l’odeur de la mer. On a déjeuné et sommes parties mettre les pieds dans la mer, parce que j'avais les pieds qui gonflaient. Oh ! fatiguée, juste le mal de pied.

Arrivées au camping on s’est reposées avec Marine et on est parties nager un peu, y a une piscine. Bref, on a fait 22 km.


Mercredi 27 juillet :

S : On est pas parti marcher parce que je n’en avais pas envie.


Marine : Rien à fonctionner pour la matinée et on a même rien fait de la journée si ce n’est aller au super U, il y avait des livres, S. en a repris un.


Jeudi 28 juillet : Larmor-Baden

S : On est parti d’Arradon jusqu’à Larmor-Baden. C’était joli, on a fait 16,3 km.


Marine : Jolie comme des marais littoraux à marée basse et des champs de pleine campagne


Vendredi 29 juillet : Bono

S : on est parti de Larmor-Baden jusqu’à Bono. 18,5 km


Marine : Vous pourrez remarquer, S. est peu loquace. Parce que c’est difficile pour elle, mais elle s’accroche, comme elle peut de son mieux. Nous serons resté suffisamment longtemps sur une plage de cailloux à marée basse, pour y voir un voilier enlisé dans le sable et devoir attendre que la mer soit suffisamment haute pour pouvoir partir. Et nous sommes aussi reparties.


Samedi 30 juillet : Saint Philibert

S : On est parti de Bono à Saint Philibert. 23 km

Les réveils sont compliqués, il y a pas trop la motivation parce que mentalement c’est dur mais physiquement ça passe, sauf mes pieds qui souffrent aujourd’hui on a atteint les 100 km.


Marine : 100 km marchés depuis notre rencontre ! Aujourd’hui, ces kilomètres se sont fait entre la ville de Bono qui possède un superbe port que nous avons traversé pour reprendre le GR. Puis passage par la ville de Auray qui a gardé un charme médiéval. Puis passage par les terres. On s’est perdu à de nombreuses reprises, le balisage à la sortie de Auray était compliqué. Ce qui nous a fait monter à 23 km aujourd’hui


Dimanche 31 juillet : La Trinité-sur-Mer

S : De Saint Philibert à la Trinité-sur-Mer, on a fait 13 km parce que j’étais fatiguée.


Marine :Que Nenni ! En aucun cas on fait moins de kilomètres parce qu’on est fatigué, la fatigue, ça se dépasse ! Les ampoules aux pieds, c’est plus compliqué…


Lundi 1er août :

S: On n’a pas marché parce que j’ai mal partout, on est parti déjeuner au port, j’ai fait petite sieste et je me suis pris un livre de J.R Dos Santos « le magicien d’Auschwitz». On a fait les courses pour demain et ce soir.

Marine : Si on a marché 2 km du camping au port et avec les tours en ville pour la poste, la pharmacie, la librairie, les courses. S. ne s’est pas rendu compte, mais mon téléphone lui si, plus de 10 000 pas est environ 7 km !

141 vues

Posts récents

Voir tout

Marche de Ethxxx accompagné par Romain Vendredi 18 novembre : E : Premier jour de marche de l’escapade. Le matin, on a fait 7h de train, sans compter le réveil piquant très matinal. Bref on sort de la

Marche de Kylxxx accompagné par Stéphane Jeudi 10 et Vendredi 11 novembre : Gîte St Germain sur Ille K : Je me suis levé à 9h. J’ai mangé une omelette et après nous sommes partis marcher. On a marché

Seconde marche de Pacxxx accompagné par Eric Mardi 25 octobre : Le Puy en Velay P : Premier jour de la deuxième marche. On a fait le tour de France en train, puis on est arrivés au Puy-en-Velay. On a