• pierresauge

Marche de Pacxxx

Marche de Pacxxx accompagné par Eric


Mardi 26 au vendredi 29 juillet 2022 : Acigné (stage de préparation)

P : Bonjour je suis Péké, j’ai 15 ans, je viens du 38. Je fais cette marche pour pouvoir avoir un meilleur avenir. Pendant deux jours c’était compliqué, mon père, ma mère et ma famille me manquaient.


Le troisième jour c’est le plus important, c’est là où tout se chamboule dans ma tête et c’est là que je fais la marche avec le sac rempli à bloc et les bâtons pour 13km. Allez, en route.


Eric : Je suis Eric, accompagnant de P. pour la marche qui doit nous conduire de Vannes à St Malo. Nous avons passé 4 nuits à Acigné.

Les objectifs sont multiples

faire connaissance avec P.

se mettre en jambe en marchant tous les jours en s’approchant des conditions réelles avec le sac à dos

- peaufiner l’itinéraire sur les plus de 80 étapes Les premiers pas sont plus durs mentalement que physiquement, en effet P. a une énergie débordante


Samedi 30 juillet 2022 : Vannes - Arradon 8 km

P : Quatrième jour, grand départ. On arrive à Vannes et à ma grande surprise, il fallait marcher 8 km pour aller à un camping à Arradon. Fatigué, la suite au prochain épisode. Ciao.


Eric : Arrivé en train à 14h30 Nous n’avions pas prévu de marcher pour autant les campings et les logements sont pris d’assaut ! On a dû faire 8 km pour rejoindre le camping d’Arradon. C’était pas prévu et cela amène un peu de tension avec P. mais ça passe vite.


Dimanche 31 juillet 2022 : Larmor Baden 20 km

P :


Eric : Grosse journée, P. a été courageux car le sac est une nouveauté pour lui. Le soleil et le vent nous ont accompagnés tout le long. Un groupe de jeunes fait la fête dans le camping et P. trouve injuste de ne pas s’y mêler. C’est vraiment dur pour lui et il se questionne sur la marche.


Lundi 1er août 2022 : Le Bono 18km

P : Sixième jour, départ 9h30 marche de 18 km. J’ai mal dormi, j'avais des courbatures, j'étais fatigué, j’ai souffert pendant la marche. À demain pour Carnac la suite au prochain épisode.


Eric : Grosse journée, P. a été courageux car le sac est une nouveauté pour lui. Le soleil et le vent nous ont accompagnés tout le long. Un groupe de jeunes fait la fête dans le camping et P. trouve injuste de ne pas s’y mêler. C’est vraiment dur pour lui et il se questionne sur la marche.



Mardi 2 août 2022 : Camping de Kerarno Saint Philibert 21 km

P : septième jour, ce matin je me sens bien. J’ai bien dormi, j’étais prêt à faire une bonne marche et soudain, je n’arrivais pas à mettre les choses dans mon sac du coup, j’ai demandé à Éric de m'aider à organiser mon sac. Du coup, on a pris du retard et donc on a marché en plein cagnard. J’ai eu chaud et on est arrivé à 16h30. Voilà voilà la suite au prochain épisode ciao.


Au camping de Kerarno. On a fait une merveilleuse rencontre avec une famille de footeux. Vive l’OM. Le père était taquin, la mère était gentille, les jumelles parlaient toujours en même temps, le grand-père avait un drôle d’accent, la grand-mère était aux petits soins avec nous et la petite sœur adorait le foot. Peut-être que dans cinq ans elle sera joueuse pro. Ils dégageaient une bonne humeur du coup c’était cool.


Eric : Une soirée revigorante avec des burger XXL que l’on a pu manger à la table d’une famille de 3 générations qui a la sympathie génétique, des bons moments et échanges entre tous.


Mercredi 3 août 2022 : Carnac, Camping des Salines 18 km

P : Huitième jour, le matin on a bien marché et cet aprèm j’ai trouvé du sel fait maison et puis on est arrivé au camping salines à Carnac. à demain. Je suis fatigué. La suite au prochain épisode.


Eric : Nous avons de suite pris un bon rythme. Du coup, nous avons pu pique niquer sur la plage. On a fait la cueillette du sel qui nous a servi pour les pâtes ! J’ai failli me faire une cheville à trop regarder le paysage plutôt que les cailloux. Plus de peur que de mal.


Jeudi 4 août : Etel

P : 6h40, je me réveille. Je prépare mon sac. On est parti à 9h et je suis content, j’ai pris un bon rythme. J’ai fait une pause à 10h et une pause à 12h40. Kenavo.

J’ai fait deux pauses le matin et le midi et 2 l’après-midi. Du coup, je me suis vite adapté à la marche et 30 mn avant la fin, on a écouté un livre en audio.


Eric : Arrivée à Etel 22 km ce jour pour 106,5 km cumulés - Camping municipal

16 km le matin et la fin de l'après-midi. On a un bon rythme et en même si c’est loin d’être gagné. On a un rituel de fin de marche la dernière demi-heure, nous écoutons un livre audio. P. est gourmand des aventures d’Emile et de Joanne dans « Tout le bleu du ciel »

On arrive à Etel c’est vraiment très beau. Il y a un peu de vent, mais les tentes semblent top.

Vendredi 5 août : Riantec

P : J’ai battu mon record : 27.5 km. Je suis “lessivé”, super fatigué. Ce matin, je me suis réveillé à 6h30 et il faisait un froid de canard. Il y avait des rafales de vent méchant. Du coup, c’était relou mais j’étais content d’avoir marché autant. Bon, la suite au prochain épisode.Ciao


Eric : Arrivée à Riantec.

27 km ce jour pour 133,5 km cumulés.

Bivouac dans l’aire de camping-car. On a un bon rythme malgré un soleil copieux. Mais la marche est tout de même compliquée car nous voulons faire plus court que les jours précédents, mais nous n’avons pas trouvé de camping. Les paysages sont superbes et changent souvent. Du coup les maisons et leur jardin tentent de rivaliser, beaucoup sont à couper le souffle.


Samedi : 6 août : Larmor Plage

P : Je suis content parce que pour la première fois depuis le début de la marche, j’étais en avance sur Eric, parce qu’hier soir, j’ai préparé mon sac avant de me coucher.

On a marché peu aujourd’hui. On a trouvé un camping. Pour la première et dernière fois on a fait du bateau bus. C’était cool.


Eric : Arrivé à Larmor Plage.

21 km ce jour pour 154,5 km cumulés.

Camping de la Fontaine, il est plein, mais nous faisons le forcing pour nous mettre dans le pré. On arrive dans la région de Lorient le week-end de départ du festival.

Classe et moins car tout était pris d’assaut pour se loger. Du coup, nous avons pris le bateau-bus pour traverser rapidement Lorient et éviter de faire trop de bivouac.

Le soleil est tellement présent qu’il ferait douter des climato-sceptiques.

J’ai mis de la crème solaire, ce n'est pas tous les jours que je fais ça.

Nous faisons de chouettes et brèves rencontres qui ont toujours un mot sympa d’encouragement. P suggère de venir voir le blog dès que c’est possible et c’est souvent le cas dans une journée.

Dimanche 7 août : Fort Bloqué


P : Je suis fatigué. On a marché 17 km. Je suis vraiment fatigué. J’ai hâte de faire la journée de repos. La suite au prochain épisode.


Eric : 17 km ce jour pour 171,5 km cumulés. Camping de Pen er Malo

Hier P. s’est mis avec les ados de la colo voisine. Il s’intègre et fait les jeux du soir.

Démarrage tendu ce matin, nous marchons à quelques mètres l’un de l’autre. Les spots de baignade sont superbes et nombreux. Ils amènent beaucoup de discussions, presque plus de pause et de discussions que de marche aujourd’hui.


Lundi 8 août : Kergolaer

P : Ce matin, j’étais fatigué, puis après j’ai foncé comme une flèche sur des montées et des descentes. J’ai fait 28 km, puis au total 200 km. Je suis content. Bon, à demain pour le prochain épisode.


Eric : 28,5 km ce jour pour 200 km cumulés.

Camping de l'île percée. Le départ a manqué d’être tendu comme la veille. Nous avons choisi de nous préserver aujourd’hui. P a donné le rythme et nous avons fait une grosse étape. Nous avons eu chaud et avons vidé nos sacs à eau. P a pris ma bouteille de secours en me regardant boire l’eau d’un ruisseau que je passe par un filtre. Ça ne l’a pas inspiré… Le soir, P joue avec des jeunes de son âge.


Mardi 9 août : Château de Belon

P : Ce matin, fatigué, on a fait 23 km, on a mangé des huîtres, c'était bon.

Miam - Miam. Bon appétit.

La suite au prochain épisode


Eric : 23 km ce jour pour 223 km cumulés

Camping de Belon,

Nous sommes un peu rentré dans les terres et les chemins sont aussi très beaux.

Il est tout de même singulier ou frustrant de voir la rive que l’on va mettre 24h à atteindre alors qu’elle est à jet de pierre.

Le soir nous avons mangé quelques huîtres au château. Elles étaient top, nous referons car tous les deux avons adoré.

Le camping est champêtre comme j’aime.



Mercredi 10 août : Port Manech

P : Ce matin, j’ai trop mal dormi car j’ai des courbatures et à ma grande surprise j’avais super faim. J’ai mangé un sandwich poulet-curry et deux pâtisseries à midi. Je me suis fait mal à la cheville en marchant, heureusement Eric m’a aidé, il m’a mis un bandage. Il a pris soin de moi et je le remercie pour tout ce qu’il fait pour moi, même si des fois je suis compliqué. Il arrive à me gérer. Allez, à demain la suite au prochain épisode. Ciao


Eric : Arrivée à Port Manech - 23 km ce jour pour 246 km cumulés - Camping keraeren,

La journée a bien commencé par un joli chemin et des paysages à la hauteur.

Les 6 ou 7 km qui nous ont amené à Pont Aven n'ont aucun intérêt. On a marché sur la route tout le long. Du coup nous nous sommes vengés au repas du midi et avons mangé comme des ogres.

La fin du parcours était chouette, nous avons croisé un couple avec une ado. Le parcours de béret vert du monsieur a presque autant rempli la discussion qui a suivi que le sourire de la jeune fille.

Le hic est que P. s’est fait une petite entorse à la cheville. J’ai fait un petit strap en souhaitant que ça suffise comme je le pense.

En fin de journée, le trampoline et les courses dans le camping me rassurent en m'ennuient car il ne prend pas suffisamment soin de lui.


Jeudi 11 août : Pendruc

P : Ce matin, on a vu une petite fille remplie d’énergie, pleine de joie s’appelant Tess mais elle n’était pas seule. Elle était accompagnée de sa mère comédienne à Gonesse en Josas. Elle était très marrante et gentille, puis on est parti. On a marché 13 km, puis on a mangé. Qu’est-ce que c’était confortable, puis l’après-midi, il nous restait 5-6 km, mais on a galéré, on était en plein cagnard et on a marché dans le sable, puis on s’est baigné et on a mangé une pizza. Allez, la suite au prochain épisode.


Eric : Arrivée à Pendruc - 19 km ce jour pour 265 km cumulés - Camping de Loc’h Ven,

Nous sommes partis avec les encouragements des voisines de tente Julie et Tess.

Nous avons vu des plages de sable superbes et peu de monde. Le chemin les longe et nous avons donc marché dans le même sable. Les kilomètres comptent pour des miles. Nous avons pu en profiter en fin de journée

P. renforce son expérience du camping :

Il vaut mieux fermer la moustiquaire. Surtout s’il y a un paquet de chips entamé. Au retour de la plage, l'intérieur de sa tente était envahi de fourmis. Démontage / Remontage dans la bonne humeur


Vendredi 12 août : Concarneau

P : Ce matin, on a fait que 9 km, on a coupé à marée basse et j’ai eu de l’eau jusqu’aux fesses, puis on est arrivé à Concarneau. On a fait du petit train, trop drôle, puis on est allé au festival des Filets Bleus. On a écouté The Stranglers, c’était trop cool. Bref, il est 23h, donc la suite au prochain épisode.

Eric : Arrivée à Concarneau - 9 km ce jour pour 274 km cumulés - Auberge de jeunesse

Nous avons fait une étape plus courte que prévu, nous sommes passés à l'entrée de l’anse à marée basse. Nous avons un peu mouillé le short mais gagné 5 km.

C’est le festival à Concarneau et cette fois nous avons prévu notre première journée de repos ici. Donc nous allons en profiter un peu avant de repartir.

Des repas chauds, quelques concerts et un vrai lit dans l’auberge.


Samedi 13 aout : Concarneau

P : ……


Eric : Journée de repos

Auberge de jeunesse

Aujourd’hui nous avons flâné entre Marinarium, qq courses, qq soins, le Cinéma, le festival, la visite de la ville close, le repas sous chapiteau, le concert, j’en oublie sûrement !

Et je ne compte pas les choses auxquelles j’ai dis non parceque P. voulait faire faire plus :)

Les pieds sont tout de même content de ne pas avoir vu de chaussures fermées.

Demain, nous reprenons notre cheminement.


Dimanche 14 août : Fouesnant

P : Aujourd’hui, j’ai pas de choses à dire, donc la suite au prochain épisode. Ciao


Eric : 20 km ce jour pour 294 km cumulés - Camping de la Roche Percée

Première journée sous la bruine et surtout avec 10 degrés de moins, ça fait la différence !

La marche est passée crème. Sauf la fin pour P. qui a tenté de couper une anse pour finalement faire un bain de pieds argile/vase/etc La recette idéale pour avoir voir venir quelques ampoules.

Nous avons été refoulés par un premier camping et presque par un second, mais nous avons pris un coin d’herbe derrière l’accueil.


Lundi 15 août :


Mardi 16 août :

P Ce matin, j’étais de mauvaise humeur, parce qu’il pleuvait et qu'il faisait froid, puis vers 16h, on a vu des pétanqueurs marrants. Puis on a vu deux jeunes femmes qui faisaient de la rando et qui avaient fait un séjour à Mayotte. Drôle de coïncidence, puis nous allons dodo (veloma tafandry mandry) Au revoir - Bonne nuit. La suite au prochain épisode.


Eric : Lesconil

27 km ce jour pour 343 km cumulés - Camping des Sables Blancs

Journée compliquée dès le début de la journée.

Plier une tente mouillée a amené une tension certaine et celle-ci est restée avec nous tout le jour.

Pour autant nous avons fait 27 km, dont plus de la moitié le long des routes et sous la pluie.


Mercredi 17 août : Saint Guénolé

P : On a vu des paysages magnifiques. C’était cool. La suite au prochain épisode


Eric : 19 km ce jour pour 362 km cumulés - Camping de la Joie

Journée beaucoup plus sympa que celle d’hier. Nous avons, à nouveau, partagé sur l’importance de chacun à faire un pas vers l’autre, afin de rester en lien. Du coup, la journée a été cool avec de très beaux endroits avec un temps adouci.

Nous avons fait une expo de peinture en arrivant à St Guénolé, P. a presque plus apprécié les peintures que de poser le sac !


Jeudi 18 août : Penhors

P : On a peu marché, mais le paysage était magnifique. Puis au camping, il y avait une colo. Ils étaient cools et il y avait de belles filles. La suite au prochain épisode.


Eric : 24 km ce jour pour 386 km cumulés - Camping du littoral

Journée plus fraîche

P. était prêt à 7h, du coup la fatigue se fait sentir plus rapidement et la tension monte plus vite durant la marche.

Un des arceaux de la tente de P. est cassé que nous avons réparé. Ça ajoute à la fatigue et la tension. C’est dans ces moments là que le jeu de la marche se questionne. Une nuit de repos devrait faire du bien au moral après avoir fait le plein de galettes et crêpes

Il fait plus frais l


Vendredi 19 août : Audierne


P : Ce matin, il y avait de la brume. On est parti à 9h40, puis on a marché sous la pluie jusqu’à 13h30., puis on a mangé une soupe. Puis, pour la première fois depuis le début de la marche, j’ai gardé de larges économies pour un cadeau pour ma famille. La suite au prochain épisode.


Eric : 19 km ce jour pour 405 km cumulés - Camping du Kerivoas

Grosses pluies dans la matinée

Nous avons dû faire un petit détour pour manger un morceau, car il n'y pas beaucoup de vie les matins de pluie. L’après-midi est plus sympa, nous avons séché sur pied et bien avancé.

Nous avons fait un réapprovisionnement de tout dans la Grande Surface du coin.

Nous sommes prêts pour prendre la direction de la pointe du Raz.

Les campings se font rares, nous entrons dans une partie plus sauvage et rude.


Samedi 20 août : Trouzent près de la Pointe du Raz

P : Hier soir, on a fait une super rencontre, un homme qui s’appelle Johanny, très gentil, qui nous a soutenus. C’est vraiment une très bonne personne. Puis ce matin, nous sommes partis à 8h30, on a battu notre record de kilomètres du matin, on a fait 22 km avant de manger à La Pointe du Raz. La suite au prochain épisode. Ciao


Eric : 27,5 km ce jour pour 432,5 km cumulés - Camping de la Baie

Une belle rencontre avec Johanny la veille et des échanges qui nous ont mis sur le bon pied. Nous sommes partis plein d’énergie ce matin. C’est un chemin particulier qui mène à la pointe du Raz. C’est un « waouh » à chaque fois qu’on lève la tête ou que l’on se tourne. C’est P. qui a donné le rythme 80% du temps. C’était une belle journée


Dimanche 21 août : Goulien

P : Aujourd’hui, on a fait La Pointe du Van. J’ai kiffé le paysage, puis le soir, on a fait un repas en groupe avec Eric, François et Mathilde. C’était cool. On a bien mangé. La suite au prochain épisode. Ciao.


Eric : 20 km ce jour pour 452,5 km cumulés - Camping municipal

Encore une journée très belle en paysage sauvage et grandiose, par contre, elle était mouillée Vs hier. Nous avons marché un peu avec Mathilde, qui marche à l’aventure sans tente sur le GR. Suffisant pour nous impressionner !

Nous avons fait une étape plus petite pour faire une journée plus grosse juste avant la journée de repos.

P. a la pêche et d’échanger avec de nouvelles personnes est important pour lui et pour épaissir de nouvelles histoires futures.


Lundi 22 août : Pors Péron

P : Aujourd’hui on a peu marché à cause du dénivelé. Aujourd’hui, on a encore marché avec Mathilde, puis on a rencontré Maud et sa chienne, passionnée d’hirondelles, puis j’ai fait du trampoline et demain on va à Douarnenez. La suite au prochain épisode.


Eric : 16 km ce jour pour 468,5 km cumulés - Camping de la plage de Pors Péron

Cette portion est plus sauvage et dure, cela reste beau !

P. est fatigué, il est tombé 3 fois du coup, nous avons décidé de couper l’étape qui devait être la plus dure depuis le départ.. Beaucoup plus de dénivelés. Nous avons fini la journée sur une plage avant d’aller au camping voisin. Nous nous sommes peu baignés car même la mer était animée.


Mardi 23 août : Douarnenez

P : 28ème jour, on a fait 17km, puis le soir on a mangé un américain et Eric un burger, puis on est allé dodo.

1 bonus, qu’on soit reparti

2 bonus : Le camping Paradis

3 bonus : que Mathilde, que j’ai appelée parfois Camille et Ambre, soit arrivée à Paris

Allez, suite au prochain épisode. Ciao


Eric : 17 km ce jour pour 485,5 km cumulés - Camping de Trézulien

Journée très belle, malgré une météo grise, la perspective de la journée de repos est motivante ! Le chemin, les pointes et les points du vue sont propices à la réflexion.

Au cas où un artiste a mis des yeux en faïence pour nous rappeler qu’il faut regarder le paysage…P. a marché devant à vue tout le matin.

L'arrivée à Douarnenez fait du bien. La ville est sympa, nous avons fait le plein de calories durant un festival de cinéma qui se déroule en ce moment, même si les films ne semblent pas nous convenir…


Mercredi 24 août : Douarnenez - journée repos

P : Ça fait du bien de se reposer aujourd’hui. On a fait dodo, on a mangé, on a passé la soirée avec Mathilde. Ce soir, on lui dit “au revoir”. Ciao - Ciao Mathilde (ou Camille ou Ambre). La suite au prochain épisode


Eric : Journée de repos; Nous avons flâné et pris du repos et des calories. Sûrement un des meilleurs fish and chips que nous avons pris sur le port avec P et Mathilde qui a cheminé avec nous durant quelques jours.


Jeudi 25 août : Pentrez

P : On est reparti de Douarnenez. On a marché 12 km avant de manger, puis 10 km, puis on est arrivé au camping Paradis. On a vu Tom et Mathilde.


Eric : 23 km ce jour pour 508,5 km cumulés - Camping Paradis

La journée parfaite pour reprendre la marche. On change de décor et on profite de grandes plages de sable blanc qui sont en parallèle du GR.

P. prend le temps de faire des dessins sur le sable avec ses bâtons. Du coup, il a possiblement fait 25 km au lieu de 23 km, mais ce sont des kilomètres qui ne comptent pas…

P. est content que nous fassions halte au camping Paradis, comme dans la série. Je n’avais plus de télé quand elle a commencé, je suis passé à côté.

Les + du jour : les grandes étendues de sable fin/blanc, les chars à voile (à faire), voir Douarnenez depuis les paysages de la veille.


Vendredi 26 août : Crozon

P : Aujourd’hui, c’est la première fois qu’on est parti aussi tard. On est parti à 10h. On a fait 22 km, puis on est arrivé au camping de la Presqu’île de Crozon

1 bonus : le paysage

2 bonus : la galette BZH

3 bonus : et la fille magnifique métisse.

Bref la suite au prochain épisode. Ciao


Eric : 23 km ce jour pour 531,5 km cumulés - Camping de la Presqu'île

Nous sommes partis un peu tard à mon goût ( + de 10h). L’arrivée sur la presqu'île est superbe, les chemins sont doux, malgré les dénivelés.

P. demande à s’arrêter dans une crêperie pour déjeuner 1h30 après. Il ne mangeait pas de galette au départ de la marche…

La pause est presque plus longue que la marche. Cela nous fait arriver tard au camping, mais nous allons tenter de rester deux jours en place. La géographie devrait nous le permettre.

Les + du jour : les chemins en terre sous les pins, l’île de l’Aber (superbe de tous les côtés), des plages immenses sauvages et désertées…


Samedi 27 août : Crozon

P : Aujourd’hui c’était cool. On a laissé la tente au camping, puis on a allégé le sac en prenant juste le nécessaire, on a fait la boucle, puis en plus on a fait 30 km.

La suite au prochain épisode.

1 bonus : sac léger

2 bonus : les 30 km

3 bonus : la tarte à la framboise

Eric : 30 km ce jour pour 561,5 km cumulés - Camping de la Presqu’île

Nous sommes partis plus légers. L’avantage de la géographie locale qui nous permet de faire 2 nuits dans le même camping.

Nous avons eu une belle journée, la seule ombre est venue d’une tension après le déjeuner. On se donne le temps d’y penser de notre côté et nous arrivons à la gommer.

Les + du jour : une journée à 30km plutôt facile (Vs sac léger), la pointe de Dinan, des plages immenses encore …


P : C’est cool, il a fait beau toute la journée. Impatients de rencontrer Clémence, on a peu marché et les paysages étaient des terrains militaires. Nous sommes arrivés au camping. On est parti faire des courses, puis on a attendu Clémence.. Elle est arrivée, puis on a mangé et on a fait dodo. La suite au prochain épisode.

Bonus

1 - on a peu marché.

2 - Il n’a pas plu.

3 - la rencontre avec Clémence, de l’équipe Seuil.


Eric : À Lanvéoc au camping côte ouest 12 km ce jour pour 617 km cumulés

Une marche courte car le prochain camping est à 20km.. Cette partie est beaucoup moins sympa en marchant. Beaucoup de routes et peu de vision sur la mer.

L’envie de prendre un bateau pour aller à Brest est grande, j’espère que les trois jours qui viennent vont me faire mentir.

Clémence nous rejoint ce soir pour marcher deux jours avec nous. Nous l’avons accueillie pour manger un repas composé d’un poulet basquaise, façon randonneur.

Les + du jour : l'après-midi à Lanvéoc, la douceur de la journée …


Jeudi 1er septembre : Landévennec

P : Aujourd’hui, on a passé une bonne journée en compagnie de Clémence et de sa chienne Gaïa. On a marché à un bon rythme et on a passé un agréable moment.

Le temps était pluvieux, puis on a mangé des sandwichs et moi, un américain. Puis, j’ai joué avec Gaïa et enfin on est arrivé au gîte étape de Landévennec. On a passé une soirée agréable, puis on est allé au dodo. Bref, la suite au prochain épisode

Bonus

1 - Gaïa et Clémence.

2 - Le gîte.

3 - la rencontre au gîte.


Eric : A Landévennec gîte étape municipal - 21,5 km ce jour pour 638,5 km cumulés

Première marche que l’on fait vraiment à trois de Km 0 à km de fin.

Nous avons conservé les mêmes rituels qu’habituellement et c’est sympa de les discuter avec Clémence., dont le livre sur le cnv qui fait écho chez P.

Une marche que l’on a faite dans les bois, je suis content de les retrouver, car nous avons eu peu de bois depuis le départ.

C’est bon d’avoir un toit sur la tête, le gîte est vivant et les rencontres faites font du bien.

Les + du jour : dormir dans un lit, marcher dans les bois, la douceur de la journée


Samedi 2 septembre : Le Faou - aire de camping

P. : Ce matin nous sommes partis du gîte à 9h10. Éric est parti faire une marche seul le matin, puis moi j’ai marché avec Clémence et Gaïa. On a vu un magnifique pont. On s’est bien amusé et on a bien marché. Puis on est arrivé à la Faou à 16h. On a bu un Breizh Cola et on a quitté Clémence et Gaïa.

Bref, la suite au prochain épisode

Bonus

1 - le pont

2 - Clémence et Gaïa

3 - Qu'Eric marche seul dans le calme le plus total.


Eric : C’est sympa de se réveiller dans un vrai lit, nous avons pu partir de bonne heure.

Pour la première fois depuis plus d’un mois, avec P, nous ne nous sommes pas vus durant 3h. En effet, P. a fait la marche du matin avec Clémence et Gaïa. Je suis parti devant.

Le pont courbe à haubans de Térénez est un superbe ouvrage.

Nous nous sommes retrouvés pour terminer et pour finir la journée à Le Faou

Les + du jour : marcher seul (c’est bien aussi), le pont, les sous bois …


Dimanche 3 septembre : Daoulas - Home Camper chez des particuliers (19 km)

P. : Ce matin je me suis levé à 7h

J’ai préparé mon petit déjeuner, puis j’ai rangé ma tente. On a déjeuné avec Éric puis j’ai attendu Eric pendant 40 mn et nous sommes partis du Faou. On a marché 19 km avant de manger.

L'après-midi, on a marché peu de kilomètres, puis nous sommes arrivés à Daoulas.

Il y avait un festival, puis on a logé en home camper.

On a été au festival, c’était une ambiance bon enfant.

Bref la suite au prochain épisode

1 - être prêt avant Eric

2 - la famille home camper

3 - le festival


Eric : Nous avons passé une journée de marche tranquille.

Quelques rencontres surprenantes

Un pèlerin et son âne qui nous donnent l’occasion d’une mise en application de nos lectures Communication Non Violente

Une jeune femme jalouse de notre liberté à cheminer

Des logeurs prévenants et synchronisés

Nous avons profité du festival local dans une joyeuse ambiance.

Nous parlons de quelques rencontres que nous aurions pu retrouver ici.

Les + du jour : rencontres, le festival de Daoulas, l’énergie de cette bourgade


Lundi 4 septembre : Brest - Auberge de Jeunesse 20,5 km

P. : Celui qui nous a accueillis était un ancien béret vert super gentil s’appellant Cédric. Si vous voulez un accompagnant thérapeutique en pleine nature - sur Facebook / Cédric Breant Accompagnant -

Aujourd’hui, on va à Brest pour notre jour de repos. On a marché 19km. Ce midi j’ai mangé un burger puis ce soir on va dormir dans une auberge de jeunesse. bref la suite au prochain épisode

1-Notre arrivée à Brest

2-les 19km

3- l’auberge de jeunesse


Eric : La pluie s’est invitée à notre marche.

Mais comme nous sommes partis avec la chaleur de la famille qui nous a accueillis, cela s’est vite passé.

Nous n’avons pas anticipé, ça arrive quand on pèlerine. On voit qu’il est dimanche quand on cherche de quoi manger à 13h.

Nous nous sommes jetés sur la dernière brasserie ouverte pour manger chaud.

L’arrivée à Brest et la journée de repos nous donnent la pêche

Les + du jour : Marie-Cedric-Aël, la classe de Daoulas, arrivée dans un logement dur.


Mardi 5 septembre : Brest - Auberge de Jeunesse - Jour de repos

P. : Je me suis levé à 6h40. Je me suis baladé dans l’auberge de jeunesse jusqu’à 7h30. On a déjeuné puis nous sommes partis à la poste. J’ai reçu un colis de mon père et 3 lettres

Deux de ma famille et 1 d’une fan et ouais je suis devenu une star de la marche. En tous cas je la remercie pour la lettre. Je remercie tous les lecteurs pour leur soutien et leurs encouragements. Après la poste, on a mangé chinois à volonté. Mais Eric dit que je n'ai rien mangé par rapport à ses fils. Mais, en vrai, j’ai bien mangé et les brochettes de poulet étaient trop bonnes, puis nous sommes allés au ciné.

Parce qu’il faisait mauvais temps.

On a regardé Beast c’était trop classe, j’ai bien aimé.

Bref, la suite au prochain épisode. Ciao.

1-la poste

2-le chinois à volonté

3-le film au ciné


Eric : Poste et courrier qui font du bien à tous les deux.

J’ai remplacé mes chaussures, je marchais en semelles lisses, douloureux et glissant. Je suis paré pour les 2 mois qui restent.

Pour le midi, nous avons fait un buffet chinois pour faire le plein d’énergie.

Nous avons été voir un film qui change les idées et nous abrite de la pluie dans l’après-midi. Le soir, nous avons profité du cadre de l’auberge qui est superbe. Plein d’îlots qui nous ont permis d’échanger avec beaucoup de monde.

Les + du jour : le cadre de l'auberge, rencontres dans l’auberge, Brest.


Mercredi 6 septembre : Trez Hir - Mobil-Home - reprise 26 km

P. : Aujourd’hui je suis fatigué de reprendre la route, en plus on n’a que 25 km à faire. A la pause de 10h j’ai remarqué qu’on a oublié le sac de courses à l’auberge et du coup, j’avais faim. Donc, fatigue et faim, ça ne fait pas bon ménage. Je me suis énervé et j’ai voulu arrêter la marche. Mais j’ai tenu bon, j’ai porté mon courage à deux mains puis c’est passé à mesure du temps. Ce soir on est arrivé au camping et on a pris un bungalow, on va bien dormir.

Bref la suite au prochain épisode, ciao

1-que je garde le courage

2-que je sois pas parti

3-le bungalow


Eric : Nous avons pris un bus pour aller au centre de Brest. Nous sommes passés et repassés sur ce trajet durant le repos.

La pause a été difficile quand nous nous sommes rendus compte que nous avions laissé le sac à pique-nique dans la chambre…

La pertinence de la marche s’est questionnée.

C’est le moment qu’a choisi un sous-marin pour passer le goulet de Brest, impressionnant.

Nous avons été voir un film qui change les idées et nous abrite de la pluie dans l'après-midi. Le soir, nous avons profité du cadre de l’auberge qui est superbe. Plein d’îlots qui nous ont permis d’échanger avec beaucoup de monde.

Les + du jour : le chemin est superbe, voir un sous-marin lance missiles passer le goulet de Brest, revoir Plougonvelin après 19 ans.


Mercredi 7 septembre : Camping de Porsévigné (28,5 km)


P : Aujourd’hui, on est parti à 9h30 parce qu’il pleuvait. Et en plus, il fallait passer un coup de serpillière puis nous sommes partis. Ce matin, on a bien marché. On a fait 7,5km en une heure et demie sans faire de pause. Oui on s’est arrêté dans un blockhaus. On a refait 2h avant de manger, on a fait 17km dans la matinée. Puis on a marché 11km avant d’arriver au camping.

Bref la suite au prochain épisode

1-les km

2-les paysage

3-le blockhaus


Eric : Une très belle étape longue et superbe. Cette partie va passer trop vite…Les paysages sont à couper le souffle et la météo a été clémente avec nous. Il a plu devant, derrière, à gauche, à droite, mais quasiment pas sur nous.

Les + du jour : des plages dans des criques que pour soi, un chemin doux, rythme de marche.


Jeudi 8 septembre : Camping de Lanildut (19 km)

P : Ce matin, je me suis réveillé à 7h moins 20 à cause du vent. Je suis allé à la mer puis j’ai préparé mon sac et j’ai plié la tente. Puis Éric s’est réveillé. On a déjeuné puis j’ai pris de l’avance sur Éric. A un moment j’ai traversé marée basse et j’ai continué à marcher jusqu’à un ponton. Je ne voyais plus Éric mais je ne me suis pas inquiété de suite. C’est à 11h que j’ai eu peur. J’ai laissé mon sac et j’ai couru sur mes pas. J’ai retrouvé Éric et c’était une belle frayeur.

Bref trop d’émotion pour aujourd’hui, la suite au prochain épisode

1-le levé de soleil au bord de la mer

2-prêt avant Éric

3- j’ai retrouvé Éric


Eric : Une belle étape que l’on a écourtée.

Parti devant, P s’est retrouvé seul. Quitte pour une belle frayeur, nous avons eu une occasion de se redire les 3 règles simples à respecter.

⁃ Toujours sur le Gr

⁃ On se garde à vue

⁃ En arrivant dans une ville, on attend.

Oublier les trois en même temps garantit quelques moments de stress.

J’avais presque eu envie de faire une boucle par Ouessant. Cela paraît trop compliqué et chronophage. Ce sera pour une prochaine fois

Les + du jour : le chemin, l’aber ildut, une pelouse épaisse pour poser la tente (les plaisirs sont modestes à la rude)


Vendredi 9 septembre :


P : Aujourd’hui on est parti à 10h30

Les paysages sont magnifiques. On n’a fait 30km et on a passé les 800km.

Trop content

Bref la suite au prochain épisode ciao

1-les paysages

2-les 800km

3- 30km avec le sac à bloc, trop content.

Eric : Grosse et superbe étape, nous avons fait 30km avec le gros sac.

Cela n’a pas été pronostiqué car nous sommes partis après 10h. C’est plus tard que d’habitude. Pour autant, on a profité d’un bon rythme pour dérouler les km.

Ce coin-là est plus facile pour marcher, à moins que les corps soient habitués.

Pas voulu échanger nos sacs à dos sur le dernier km. Il ne veut plus faire, le mien fait 5kg de plus…

La soirée est douce et le couché de superbe

Les + du jour : les paysages, les abers à marée basse, le coucher de soleil

Samedi 10 septembre : Home camper à Lannilis (21 km)

P : Aujourd'hui on a fait une vingtaine de kilomètres. Il a fait chaud, du coup je me suis mis en short. C’était cool !

Puis on a des forêts magnifiques. C’était à couper le souffle, puis on va dormir en semi bivouac. C’est du home camper pendant deux nuits. Bref, la suite au prochain épisode. Ciao

1-les forêts

2-demain faire une marche plus longue, mais moins chargée.

3- le restaurant de crêpes, sans frites !


Eric : Il y a un peu de frustration à marcher dans les Abers. Il serait plus simple de prendre un bateau pour les passer… La frustration est de courte durée car les paysages sont supers. Nous sommes sur une aire de camping privée au bord de l’eau. On va y rester deux jours et marcher léger demain pour faire une grosse étape.

Nous avons mangé dans une crêperie, pour changer !

Les + du jour : les Abers encore, la douceur de l’endroit où on a mis la tente, la météo bretonne


Dimanche 11 septembre : Home camper à Lannilis - (35 km)

P : Aujourd'hui on a fait 35 km.

C’était cool, on a marché à un bon rythme. J’ai trouvé les paysages à couper le souffle et je sais que je vais garder des bons souvenirs de cette marche, des paysages, des aventures d’Emile et Joanne de Mélissa Da Costa ou de l’Alchimiste de Paolo Coelho ou même la CNV de Marshall Rosenberg. Ou bien même tous les bons moments avec Éric et même les mauvais moments parce qu’il y a toujours une chose à retenir, une leçon ou bien même une phrase ou un mot, une action qui font gamberger. Tous les jours, j’apprends quelque chose (le plus grand voyageur est celui qui arrive à faire le tour de lui-même). Bref on a vu des gens supers, ils nous ont donné des prunes succulentes, puis voilà. Bref, la suite au prochain épisode. Ciao

1-les paysages

2-les progrès sur moi.

3- les gens


Eric :

Grosse journée en kilomètres. Nous avons marché à un bon rythme avec les sacs allégés. Dormir au même endroit deux jours a ce confort que n’a pas vraiment le terrain. L’eau, la douche et l’électricité sont à presque 1 km.

Les paysages sont superbes dans une autre forme, les Abers sont bordés de bois qui ressemblent à ceux de la Loire. Et on arrive sur une étendue à marée basse à couper la chique. Nous sommes arrivés tard, ça tombe bien, pas grand chose à faire sur le terrain.

Les + du jour : les Abers encore, la douceur de l’endroit où on a mis la tente, la météo bretonne


Lundi 12 septembre : Camping de St Michel - (22 km)

P : Aujourd’hui, on a fait 22 km, notre marche a été fluide et j’ai remarqué que plus les jours passent, plus la marche devient facile.

Aujourd’hui, j’ai porté la popote et le gaz. On a coupé un Aber et j’ai failli tomber dans l’eau. Je me suis rattrapé avec mon pied, donc mes chaussures étaient mouillées. Mais c’est fou, j’ai pas eu mal au pied, même quand j’ai marché sur les cailloux. Du coup voilà.

Le point négatif de la journée, c’est le restaurant, on a attendu 1h45 pour un repas qui ne m'a pas calé . Donc voilà. Bref, la suite au prochain épisode. Ciao

1-l’habitude de marcher

2-la petite étape

3- qu’on est lavé les habits


Eric : La journée a commencé par le pliage mouillé de la tente. Ensuite, la routine.

Des paysages superbes, des échanges joyeux, des tensions créatives, des rencontres, des lectures audio, la popote, une météo clémente, etc.

Aujourd’hui, nous avons pris une cabane avec deux lits, après deux jours de bivouac, on apprécie.

Les + du jour : l’île Vierge, le phare, dormir dans un lit.


Mardi 13 septembre - Camping de Meneham


P : Aujourd’hui, nous sommes partis à 9h45, il a un peu plu puis cet après-midi il y a eu du vent. Les paysages sont encore à couper le souffle. A force, je vais finir par étouffer de beauté. Ce midi, on a mangé à carrefour express. Il y avait un micro-onde et des tables. Puis, on est reparti et on a vu un village gaulois. Puis, on est arrivé au camping, c’est cool on va dodo en dur.

Bref la suite au prochain épisode ciao

Les + du jour :

1-les paysages

2-Anthony, de l’équipe Seuil arrive ce soir

3- on va dodo au chaud


Eric : 28km ce jour pour 907 km cumulés

Nous avons quitté le superbe phare de l’île vierge et avons fait une belle étape. Les décors changent et reviennent tout le temps. La lumière, les marées, le ciel, tout change et nous laissent pas de répit.

Nous avons du mal à trouver à nous loger, les campings ferment les uns après les autres.

Mais pour le moment nous arrivons à nous faire accueillir, même dans un camping fermé. Comme aujourd’hui !

Les + du jour : plages clairsemées de blocs de granits, le phare éclairé ce matin, le village d’artiste à Kerlouan.


Mercredi 14 septembre : Camping La Baie de Kernic Tohapi


P : Aujourd’hui, on n’a fait 19 km car Anthony marche moins vite que nous. Puis surtout, il a voulu s’arrêter boire un café girolle dans un vieux café. Puis sinon les paysages magnifiques, on n’est rentré dans un réserve naturelle juste à couper le souffle. Il y avait plein de terriers de lapin. Puis des marées basses d’un km, on se serait cru en Afrique. Puis on a coupé un aber et nous sommes arrivés au camping et il y avait un sauna et du coup on a fait un sauna. Bref la suite au prochain épisode - Ciao

Les + du jour :

1-les paysages style Afrique

2-la Bara K pain, excellent !

3- le sauna


Eric : 24km ce jour pour 931 km cumulés

Marche que nous avons démarré sous une brume qui nous a accompagné toute la journée.

Les décors sont tout de même, superbes.

Le quotidien est sympa.

Nous avons eu l’occasion de faire une halte dans une boulangerie singulière qui faisait des pains spéciaux et des plats du jour à tomber !

Changement de décors avec la marée basse est à perte de vue. On a donc décider d’augmenter notre périmètre en coupant l’anse de Pernic afin d’arriver au camping.

Il n’est pas loin de fermer et du coup ils nous bichonnent et nous proposent une tente en dur avant d’allumer le sauna.

Les + du jour : marée basse et décors quasi désertiques, la Bara K Pain, le sauna du soir.


Jeudi 15 septembre : Camping Sibiril Ar Roc'h


P : Aujourd’hui, j’ai marché avec Anthony on a fait beaucoup de pauses puis on a vu des maisons magnifiques au bord de la mer.

Bref la suite au prochain épisode - Ciao

Les + du jour :

1-la marche avec Anthony

2-les maisons.

3-les paysages


Eric : 19km ce jour pour 950 km cumulés

Une grosse tension hier soir, je me questionne sur la pertinence de continuer la marche.

J’ai marché seul aujourd’hui, P. a marché avec Anthony.

Pas de moyen de se ravitailler du coup on a mangé maigre aujourd’hui.

Les + du jour : marcher seul, il me semble avoir trouver le micro trou de mon matelas le décor du soir.


Vendredi 16 septembre :


P : Ça y est Anthony nous quitte, on va reprendre nos rituels à notre marche rapide à 21km.

Ce matin, l’ambiance est froide entre Eric et moi, donc on a démarré par 1h de silence. Puis après on est arrivé à Roscoff. On a pris les lettres à la poste restante. Je remercie M K, M N, Sxxx et Mathilde/Camille/Ambre

Puis nous sommes allés à l’auberge sur l’île de Batz. On a fait de belles rencontres.

Bref la suite au prochain épisode - Ciao

Les + du jour :

1- les rencontres

2- les lettres

3- l’île de Batz


Eric : Auberge de jeunesse - île de Batz

21km ce jour pour 971 km cumulés

En route pour Roscoff et la journée de repos. Une belle étape en marée haute.

Roscoff est une petite ville chouette, pour autant cela semble un peu tristoune. Nous avons presque envie de continuer pour aller faire la journée de repos. Nous avons pris le courrier disponible !! Ça fait du bien !

Mais premier choix qui se porte sur l’île de Batz. Nous allons y dormir au moins une nuit en attendant de voir.

Un ré alignement avec Pacôme pour se mettre en route de St Malo

Les + du jour : arrivée sur Roscoff, l’île de Batz, le courrier.


Samedi 17 septembre : Camping des Hortensias – Carantec


P : Nous sommes partis tard de Roscoff, vers 11h30. On a pris la dernière lettre. On a fait 23 km, on a fait la rencontre d’une marcheuse. On a dormi au camping de Carantec, fatigué !

Bref la suite au prochain épisode - Ciao

Les + du jour :

1- la rencontre

2- 23km

3- la lettre


Eric : 23,5km ce jour pour 994,5 km cumulés

Roscoff est le fait penser à La Bourboule le Sancy en moins et la mer en plus. La balade est sympa mais moins impressionnante que les jours précédents. En particulier, la capitainerie Brittany Ferry qui ressemblent à un entrepôt logistique en bord de mer…

Carantec est quasi en mode hiver, seul un camping à la ferme est ouvert.

Les + du jour : le courrier à nouveau, l’auberge de Batz (tout le personnel est raccord avec le lieu),

Dimanche 18 septembre : Auberge de jeunesse – Morlaix


P : Ce matin, il faisait froid et humide donc je suis parti à 6h dans la salle commune du camping. J’ai mis de l’eau à bouillir pour mon cappuccino. Puis je me suis rendormi sur mon matelas dans la salle. Bref, Éric est arrivé on a déjeuné oui on a fait connaissance avec une dessinatrice puis nous sommes partis du camping. On a marché 21 km puis on est arrivé. Demain, c’est le jour de repos

Bref la suite au prochain épisode - Ciao

Les + du jour :

1- le Tacos

2- la Bretagne est petite la preuve avec les 2 coloc de Brest

3- le jour de repos demain

Eric : 21km ce jour pour 1015,5 km cumulés

C’est sympa de faire la pause en ayant passé les 1000km…

Une marche qui en comptait beaucoup de marches. Ça fait les cuisses en même temps qu’à fait râler Pacôme.

Les + du jour : arrivée sur Morlaix en hauteur, le repos à venir, le fou rire en retrouvant nos colocataires turbulents de Brest.


Lundi 19 septembre : Auberge de jeunesse - Morlaix (Repos)

P : Cette nuit j’ai trop bien dormi. On a déjeuné et on a fait des cartes postales. On s’est baladé et on est allé à Décathlon pour m’acheter une paire de chaussure Merrell pour moi. On a mangé au Buffalo.

J’ai fait mon quartier libre et on est rentré à l’auberge. Puis on a joué au Yahtzee. On a regardé un film

Bref la suite au prochain épisode - Ciao

1- le jour de repos

2- les chaussures

3- le fait d’avoir bien fait dodo


Eric : 0km ce jour pour 1015,5 km cumulés

Une grosse nuit de sommeil et pas grand-chose dans cette journée, nous avons un peu flâné et fait quelques courses le matin. L'après-midi a eu le même programme auquel nous avons ajouté un film. L’objectif était d’avoir du repos et de partir avec un sac propre.

Les + du jour : calme, chaussures de P, du temps de lecture.

Mardi 20 septembre : Cabane dans le camping de Kerven à la pointe de Diben (27 km)

P : Ça y est, c’est fini le repos. On a fait 27km. On a dépassé les 1040km, je suis trop content. Sinon on n’a même pas vu le temps passer puis on est allé dodo dans une cabane trop la classe. Puis grâce à la gérante du camping on a pu faire des courses

Bref la suite au prochain épisode - Ciao

1- le temps est passé trop vite

2- on a dépassé les 1040km

3- les cabanes


Eric : Les km défilent comme qui rigole.

Nous avons retrouvé la mer qui est cette fois bordée de granit rouillé, impatient de les voir rose.

Nous avons repris l’ensemble des rituels, les journées se remplissent et laissent peu de quartier libre.

Nous dormons dans une cabane, c’est super malin comme tente !!

Peu d’endroit où se ravitailler, la gérante du camping nous conduit au supermarché local 👌🏼

Les + du jour : la cabane, le chemin, l’accueil.

Mercredi 21 septembre : Cabane dans le camping de la Baie de Locquirec (28 km)

P : C’est trop cool on a marché 28k m avec 1000m de dénivelé positif. C’était éprouvant, on a fait beaucoup de pauses. Je suis lessivé.

Bref la suite au prochain épisode - Ciao

1- 28 km

2- 1000m de dénivelé +

3- on va faire dodo dans une cabane


Eric : Une grosse étape se voit sur la distance et aussi sur le dénivelé supérieur à 1000m

Les paysages étaient superbes et en mouvement tout le temps.

Nous sommes tous les deux un peu malades, juste un bon rhume.

Les + du jour : la cabane again, les paysages, notre rythme de marche


Jeudi 22 septembre : Appart hôtel cerise (31 km)

P : On a fait 31 km. On a augmenté le périmètre en traversant la grève de St Michel. Je suis trop fatigué et ma grippe m’agace.

Bref la suite au prochain épisode - Ciao

1- 31km

2- la grève de st Michel

3- l’hôtel



Eric : Nous avons fait une grosse étape en pratique (km) et en théorie nous avons fait 5km superbe sur la baie de la St Michel la grève (du coup on évite le GR qui passe dans les bois).

On s’est fait un petit resto ce midi et un hôtel ce soir, le budget prend un coup. Il n’y a pas de possibilité de faire autrement dans Lannion.

Les + du jour : La grève de st Michel, les paysages, les blocs bleus.

Vendredi 23 septembre : Camping de l’abri côtier- Ile Grande 22,5 km

P : On a fait 23 km sous la pluie. On était trempé de chez trempé. On a fait une pause sous les arbres mouillés. Puis la pause de midi dans des toilettes 5 étoiles.

Bref la suite au prochain épisode - Ciao

1- le mobilhome

2- la crêperie

3- la rencontre des 2 filles de 25 ans Florence et Macha.


Eric :Nous avons pris l’eau toute la journée. Pour autant les décors sont beaux, j’espère que le temps sera meilleur pour les granits roses à venir.

La marche se passe bien, nous avons un bon rythme tout en nous ménageant un peu.

Les + du jour : Retrouve la mer, île Milliau et le castel sortis de Jurassic world, île Grande.


Samedi 24 septembre : Camping de Trestraou - Perros Guirec 20,5 km

P : On a vu des paysages magnifiques à couper le souffle, les plages, les roches roses, les châteaux, les maisons, les chapelles et la mer - tout a été sublime.

Whaou

On a bien marché, il n’a pas plu et ça c’est cool.

Bref la suite au prochain épisode - Ciao

1- la journée en globale

2- les paysages

3- le berger.


Eric : Sûrement une des plus belles étapes de ce chemin.

On a profité des marées basses pour marcher à côté des blocs de granits rose. On n’a fait que s’arrêter pour prendre des photos. Il faudrait un album pour cette partie d’une grosse vingtaine de km.

P a vu le guide traîner sur la table, il n’en a pas fallu plus pour qu’il réagisse quand il a vu les blocs de la première page alors qu’on en a vu toute la journée…

Pas mal de monde sur les chemins, il y avait beaucoup de promeneurs du samedi.

Ce soir nous avons remis la tente…

Elles ne nous avaient pas manquées ces derniers jours.

Les + du jour : chemin magique, maisons, le rose.



Dimanche 25 septembre : Camping du gouffre Plougrescant 31,5 km

P : On a marché 32km. On a mangé de bonnes pâtisseries.

On n’a vu un trail. La journée a été bof pendant 25km et soudain nous avons vu un âne et son maître, « Hector et Patrick ». Donc on n’a fait 31 km.

On s’est bien amusé et on a trouvé un camping

Bref la suite au prochain épisode - Ciao

1- la journée en globale

2- les paysages

3- le berger.


Eric : Une étape que l’on voulait de 25km mais comme c’était dimanche, qu’il faisait beau et que l’on pensait bivouaquer. Les paysages restent du même tonneau que les jours précédents…

On a fait traîner jusqu’à rencontrer Patrick et son âne Hector. Nous avons marché 7km avec eux pour tomber sur un camping où nous avons passé la nuit.

Les + du jour : la balade, la rencontre avec Patrick et Hector, 31,5km.

Lundi 26 septembre : Tréguier 18 km

P : On a marché 18 km. On a marché sous la pluie. On a fait 10km en 2 heures puis on a fait une pause j’avais froid puis on a fait 8km. On a dormi dans un studio pour 20€ donc s’il lit le blog merci à vous.

Bref la suite au prochain épisode - Ciao

1- 10 en 2h sous la pluie, ça c’est trop cool.

2- le studio trop bien

3- j’ai trop bien dormi dans le clic clac


Eric : Nous avons pris l’eau toute la journée. Alors dès que l’on a trouvé un lit nous nous sommes arrêtés.

Un appartement très sympa sur le Gr que nous avons trouvé sur le boncoin…

On en profite pour se reposer.

La ville est super sympa les maisons, la cathédrale et la géographie.

Les + du jour : l’appartement , Tréguier, les couleurs de la pointe du château sous la pluie.

Mardi 27 septembre : Lanmodez 28 km

P : On a marché 29km. Il y a eu du vent, on a vu Patrick et Hector. Puis à 15h, il a plu ce soir. On va dormir au gîte étape.

Bref la suite au prochain épisode - Ciao

1- le clown rencontré au gîte

2- Patrick et Hector, je les adore

3- Antoine un des clowns avec qui j’ai parlé le plus


Eric : Aujourd’hui nous sommes passé à travers les gouttes ou presque.

Les couleurs sont superbes avec ce temps gris. Les paysages sont presque lunaires dans la marée basse. Le sillon de Talbert est une perle de la nature.

Nous avons retrouvé Patrick et son âne pour quelques pas et ensuite dans le gîte.

Les + du jour : le gîte, le Sillon de Talbert, les paysages lunaires.


Mercredi 28 septembre : Ploubazlanec 25,5 km

P : On a marché sous la pluie, on a fait 25km.

On va dormir en dur dans une cabane au camping municipal. Donc voilà fatigué ..

Bref la suite au prochain épisode - Ciao

1- l’étape en elle même

2- la cabane

3- la pluie nous endurcit


Eric : On a traîné pour partir ce matin.

Des gouttes de pluie grosses comme le pouce, nous sommes partis quand elles faisaient le petit doigt…

Mais ça a été un peu froid tout de même. On a donc visé, à vue car pas de réseau…, les restaurants pour manger chaud. Ils étaient tous fermés ou en congés.

Le déjeuner est composé de barres de céréales avant de trouver une épicerie à 15h.

On dort dans une cabane, nous allons le faire au maximum pour la fin de parcours.

Les + du jour : l’île de Bréhat, marches sur le chemin, les variantes de gris


Jeudi 29 septembre : Paimpol 15 km

P : Enfin nous partons pour le jour de repos, il pleut pas donc c’est cool. Je sors de la cabane. Et là Eric me dit qu'il va pleuvoir… nous sommes partis avec les Kway. On a fait 10km sous la pluie jusqu’à Paimpol, on a mangé une pizza puis nous sommes allés au camping par la vase.

Bref la suite au prochain épisode - Ciao</