top of page

Marche de Lilxxx

Dernière mise à jour : 28 juin

Marche de Lilxxx accompagné par Julie

 

Mercredi 19 juin :

 

L : Bonjour, je m’appelle L. J’ai 16 ans. Je viens de la Charente Maritime. J’ai été accueilli par Anthony, responsable des marches et Julie, mon accompagnante, avec qui je vais marcher trois mois. Nous avons parlé un peu de moi et on m’a expliqué comment ça allait se passer pendant les trois mois. Nous sommes allés m’équiper à Decathlon avec Julie et Mélanie. Une fois bien équipé, nous sommes allés au gîte où nous dormirons. Julie m’a appris à cuisiner le poisson avec les haricots et le riz. Nous avons bien mangé. J’ai fait la vaisselle, j’ai lu un peu et après je suis monté me coucher.

 

Julie : Je m’appelle Julie, j’ai 43 ans et je suis de Chambéry. Je suis heureuse de me joindre à cette belle aventure humaine que nous réservent les chemins de Compostelle. Et ce sera en compagnie du jeune L. J'espère être un peu son bâton de pèlerin, pouvoir l’épauler pour mener à bien son projet et qu’il puisse s’épanouir au travers de cette magnifique expérience qui s’offre à lui.

A 14h30, je rencontre L, ses deux parents et ses éducatrices. Il semble motivé et serein. Il remet son téléphone, sa carte bleue de lui-même. Nous prenons le temps de parler du projet et des attentes de chacun. L’après-midi se poursuit avec un passage obligé à Décathlon pour équiper notre jeune volontaire, nous faisons quelques courses pour le repas : il ne semble pas difficile et c’est tant mieux. Repas : riz, haricots frais, poisson. L m’aide à équeuter les haricots, je lui montre comment se fait cuire des filets de poisson à la poêle. Il se propose pour faire la vaisselle. Il semble très autonome pour ce qui est des tâches domestiques (il me dit qu’à la maison c’est lui qui cuisine pour sa maman). Nous allons marcher un peu pour tuer la soirée et discuter un peu. On rentre. Je vais me laver et à mon retour, je le trouve en train de bouquiner un livre qu’il a trouvé dans le gîte (lors de notre réunion avec ses parents et éducatrices, il précisait qu’il n’aimait pas lire et qu’il ne lisait jamais). Comme quoi, l'ennui ouvre de nouvelles perspectives. L’atmosphère est calme. L paraît zen et serein. L’est-il réellement ou n’est-ce qu’une façade ? Nous séjournons dans un gîte charmant avec piscine. L me dit aimer nager. On ira probablement demain après notre première balade. 

 

Jeudi 20 juin

 

L : Julie vient me réveiller vers 9h30. C’était ma dernière grasse matinée. A 10h30, une dame vient pour nous confisquer tout. Ce qui est rigolo, elle est née le 7 juillet aussi. Après on a été voir les chevaux avec Julie. A 13h30, nous sommes allés manger des pâtes. A 14h, nous sommes partis marcher pour la première fois. Nous avons marché pendant 4h. Je suis fier de moi. Nous avons fait des pauses. Il faisait très chaud. On a vu des vaches et des chevaux, des canards mais pas comme chez moi. Ils avaient de long cou comme les girafes. Nous sommes allés à Super U faire des courses. Il était 17h. J’ai craqué. J’ai fumé une clope, j’ai quand même tenu 3h sans fumer et je suis fier. Nous sommes revenus et nous sommes allés à la piscine du gîte. Ils nous avaient dit qu’elle était à 27°c mais elle était super froide. Nous sommes restés 2 mn.

 

Julie : Probablement dernière grasse matinée pour L. Nous rencontrons Clémence, responsable de marches, ce matin pour un petit briefing.

Avant d’aller manger, nous passons un bon moment en compagnie de Anna, la fille du propriétaire. Nous allons voir les deux poneys, nous les brossons. Elle nous explique plein de choses sur les chevaux. L’après-midi, nous allons marcher durant 4h. L  a chaud. Il a tenu sans fumer jusque-là, mais à la fin, ça devenait long. Nous allons faire quelques courses au  super U : on se répartit les tâches : nous sommes efficaces. Petite baignade de récompense ensuite au gîte. Christophe (le propriétaire du gîte) nous avait dit que l’eau était à 27°… Je crois qu’on s’est fait arnaquer, nous trouvons l’eau bien froide avec L. Et que demain nous attend un bain d'eau froide, pourtant on l’a déjà fait. ha ha ha

Demain, c’est journée rando avec Anthony, responsable de marche, L  a préparé ses sandwichs. Pour le moment, nous sommes bien organisés. A voir si avec la fatigue ça perdure ainsi.

NB. L a mal à un pied (il a une plaie sur la malléole). J’espère que ça ira pour marcher.

 

Vendredi 21 juin :

 

L : na pas écrit

 

Julie : C’est l’été. Il fait plus ou moins beau en Bretagne. L est levé depuis 7h du matin. Il n’a pas super bien dormi, me dit-il.  Anthony nous rejoint au gîte vers 10h et nous partons nous balader tous les trois. Petit-pique-nique sur un pont en bois qui enjambe la rivière. A la fin de la balade, c’est dans cette même rivière que nous prendrons tous les trois notre bain qui démontre notre courage et notre volonté. L’eau est à environ 14°C ; on ne se laisse pas intimidés et on reste calmes : on gère. Notre binôme est fin prêt. L a toujours un peu mal au pied, nous allons voir à la pharmacie qui nous conseille d’aller voir un médecin. Nous allons voir le médecin qui nous dit d’aller passer une radio au cas où. Le temps nous est compté. Nous partons demain matin en train pour le Puy en Velay. Donc nous irons passer une radio au Puy. L est un peu inquiet. Ce soir à cause de cette blessure et certainement un peu à l’approche du départ.

 

Samedi 22 juin

 

L : n’a pas écrit

 

Julie : Aujourd’hui, nous quittons le magnifique gîte de Christophe. Notre mission que nous acceptons est : le ménage. Nous menons cette mission efficacement. L est très volontaire et est très efficace. Christophe veut nous embaucher. Ensuite, c’est au tour de Clémence d’entrer en scène avec… l’Arche de Noé, enfin… de Clémence, donc elle vient nous chercher, pour nous emmener à la gare : premier coup de speed, alors que nous sommes en train de faire le ménage, elle nous dit “mais Anthony ne vous a pas dit que je venais à 10h30. Ben… Non. Bon, on n’était pas tout à fait prêts, mais presque ! Et puis, c’est pas à cause de nous qu’elle a pris du retard : mais à cause de son chat qu’elle emmène en week-end et qui ne trouve pas mieux que de se faire la malle lorsque j’ouvre la portière de la voiture. Là s’ensuit un jeu de cat-cache” dans l’immense jardin. On laisse tomber, le chat restera au gîte. On part à la gare avec le chien qui lui n’a pas fugué.

On arrive en gare. Petite photo souvenir. L fume un peu plus que d’habitude.

On monte dans le train et là je me demande si nous ne nous sommes pas trompés de voiture… Bien non ! C’est bien ça, nous voyagerons en 1ère classe jusqu'à Lyon.

Dans le train, L s’agace un peu car ça va être long. Malgré tout, il est à l’écoute et même studieux. Il feuillette le guide “Miam Miam Dodo”. Nous regardons les cartes, parlons de voyage et ce qui amène les gens à voyager etc … Il écrit son blog aussi. J’essaye de le rassurer car j’ai très envie qu’il aille au bout de ce projet. Je suis convaincue que ça lui apportera énormément.

La magie de Compostelle est déjà en cours. Nous avons rencontré des pèlerins dans le train, dont un chien pèlerin tout petit qui a déjà parcouru jusqu’à 36 km. Je dis à L que si ce minus l’a fait, Alors …

La dame nous parle de la messe qui a lieu à 7h pour la bénédiction des pèlerins avant leur départ. Je dis à L qu’il faut y aller. C’est symbolique et c’est qu’une fois dans notre vie. Je ne le sens pas complètement fermé à l’idée. J’espère qu’il arrivera à se lever. Nous arrivons à l’auberge de jeunesse. Super accueil. La personne qui nous accueille dit à L que c’est une très bonne idée de partir sur les chemins pour réfléchir à son avenir. J’ai l’impression que pour ce voyage, les planètes sont alignées. Demain, nous allons à l’hôpital pour vérifier le pied de L qui est blessé. Je croise les doigts pour que cela ne mette pas en péril cette belle dynamique qui prend place.

NB. Dans le train, les marcheurs que nous rencontrons sont des retraités. L me dit “les marcheurs ne seront que des vieux”. Je le contredis, mais il constatera par lui-même. A l’auberge, le soir, nos voisins de chambre sont une famille : les parents et trois enfants entre 6 et 13 ans. Ils s’apprêtaient à randonner sur le GR durant une semaine. Je dis à L “alors que des vieux ? en regardant la petite fille. Là, il est bluffé et me dit que lui à son âge n’aurait jamais fait cela.



_____________________________________________


« Pour des raisons de confidentialité, les commentaires mentionnant des informations personnelles concernant les jeunes (prénom, photos, etc…) seront supprimés. Merci d’anonymiser vos commentaires ! »

71 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Marche de Rixxxx

Marche de Rim accompagnée par Cécilia Vendredi 5 juillet R : Selem ; Je m’appelle R. J’ai 16 ans et je pars à l’aventure sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle accompagnée de Cécilia. J’habite

Marche de Adexxx

Marche de Adexxx accompagnée par Annabel Vendredi 28 juin A : Aujourd’hui, avec Annabel on a pris notre premier train Rennes-Nantes. Nous sommes arrivées en début d’après-midi sous le soleil. Nous avo

Marche de Redxxx

Marche de Redxxx accompagné par Jean-Benoît Jean-Benoit : Découverte de R. Je le trouve volontaire. On cuisine ensemble, on a fait un barbecue ensemble. Il est autonome, se sert de la machine à laver

Comentarios


bottom of page