top of page

Marche de Enzxxx

Dernière mise à jour : il y a 15 heures

Marche de Enzxxx accompagné par Pierre

 

Samedi 30 mars :

 

E : Je m’appelle E. J’ai 15 ans. Je viens du Nord. Pendant les trois derniers jours, je suis parti rencontrer mon accompagnant, Pierre, pour marcher.

Pendant les 3 jours, j’ai fait un stage. J’ai fait de la promenade. Puis j’ai fait deux jours de marche. Je suis passé par une rivière. Le 2ème jour, j’ai marché 14 km.

 

Pierre : Je m’appelle Pierre, j’ai 28 ans et je vis à Rennes. Aujourd’hui débute ma marche sur le Chemin de Saint Jacques de Compostelle. J’y accompagne le jeune E pendant les trois prochains mois.

Après une rencontre à Lyon ce mercredi nous avons pris la direction de la Drôme pour le stage de pré-marche.  Après avoir équipé E nous avons arpenté les sentiers des collines drômoises pendant deux jours et achevé notre séjour par la visite du Palais Idéal du Facteur Cheval à Hauterives. Aujourd’hui, nous sommes arrivés au Grand Séminaire du Puy en Velay où nous passerons la nuit.

Demain, nous attend une première étape courte mais pluvieuse en direction de Montbonnet que nous rejoindrons après la bénédiction accordée aux pèlerins chaque matin dans la cathédrale du Puy-en-Velay. Que l’aventure commence !

 

Dimanche 31 Mars

E : Bonjour. Pour ma journée d’aujourd’hui, je me suis réveillé à 6h pour me doucher. A 6h30, je suis parti déjeuner. Après nous sommes allés à la cathédrale du Puy en Velay pour voir une cérémonie. A 7h50, on a pris la route pour faire 15 km. Au début ça allait jusqu’à 5 km mais après, vers 6 km, j’ai commencé à avoir mal aux jambes, ça m’a énervé et j’ai eu aussi très mal aux épaules avec le sac à dos. Je suis arrivé à Montbonnet et on a eu un très joli accueil du personnel.

 

Pierre : Nous voilà pèlerins ! Réveil matinal au Grand Séminaire où nous prenons quelques forces avant de nous rendre à la cathédrale. A 7h30, nous participons à la bénédiction des pèlerins et obtenons notre premier tampon sur la crédentiale qui nous accompagnera tout au long de notre voyage.

Nous commençons notre chemin vers Montbonnet pour notre première étape d’une quinzaine de kilomètres. La pluie et le vent sont de la partie, mais nous arrivons tôt à destination pour profiter de l’après-midi au chaud et au sec, réchauffés par l’accueil d’Anne et de Didier.

 

Lundi 1er avril : 

 

E : Bonjour, je vais vous raconter ma journée. Alors aujourd’hui, on s’est réveillés à 7h30 pour prendre notre petit déjeuner avec les randonneurs. Après on est partis de Montbonnet à 8h30. J’ai commencé à marcher. J’ai parcouru 7 km. On a fait une pause cigarette et après on a continué. J’ai fait la connaissance d’un randonneur qui s’appelle William. On a fait la pause déjeuner et après on est reparti. Je suis arrivé après ces 15 km. On a été très bien accueillis. Après on a fait une petite balade avec William. Puis nous sommes arrivés au gîte et on a fait le blog.

 

Pierre : Le départ est donné à 9h de Montbonnet pour une courte étape de 15 km jusqu’à Monistrol d’Allier. Le soleil accompagne notre chemin, tout comme les trois marcheurs rencontrés la veille. Quelques montées légères nous permettent de dominer les vallées et de profiter de magnifiques points de vue de la région. Nous sommes accueillis par André et ses célèbres pâtes bolo, parfait pour se refaire une santé et repartir en forme demain matin. Ça tombe bien, nous prévoyons à nouveau de marcher en compagnie de Christine, Gilbert et William.

 

Mardi 2 avril :

 

E : Bonjour. Je vais vous raconter ma journée. Alors, aujourd’hui, je suis parti de Monistrol. Je me suis réveillé à 7h30 pour prendre le petit déjeuner. A 8h30, nous sommes partis rejoindre William et sa mamie pour aller jusqu’à Saugues. On a marché 1h30 de montée et de souffrance des jambes. Après on s’est arrêtés chez un monsieur qui s’appelle Thierry. Il était très gentil et ensuite on est arrivés à Saugues. On est partis manger. Après on est partis boire un verre, puis nous avons rejoint William et sa mamie. On a vu un musée qui fait  de la farine et qui fait des sabots. A la fin on a mangé des gâteaux.

 

Pierre : Le peloton s'agrandit ce matin, Christine, Eric et Marie-Jo se joignent à nous pour cette très belle étape ensoleillée; nous débutons par une montée éprouvante de 1h30 et 40 m de dénivelé+, puis poursuivons sur un plateau jusqu’à rencontrer Thierry chez qui nous faisons tous halte autour d’une boisson chaude.

J’accroche un saucisson artisanal à mon sac et nous entamons la descente vers Saugues où nous arrivons vers 13h30. Nous saluons Gilbert, avec qui nous marchons quasiment depuis le départ du Puy en Velay et qui poursuit son chemin pour encore quelques kilomètres. Nous prévoyons de le revoir lors de notre passage dans le Gers. Nous avons ensuite eu la chance de visiter l’atelier de l’un des derniers sabotiers de France en compagnie de Christine et son petit-fils, William. Une part de gâteau au chocolat plus tard nous voilà accueillis chez Maud où nous passerons la nuit ce soir.


Mercredi 3 avril :

 

E : Je vous présente ma journée. Alors aujourd’hui, je me suis réveillé à 7h30 pour une douche et à 9h30, j’ai pris mon petit déjeuner et à 8h30, je suis parti pour aller au Sauvage. Les premiers kilomètres ça a été. Arrivé à 7 km, on a été prendre un café. Et après on a repris pour aller jusqu’au Sauvage. Après, j’ai commencé à avoir des douleurs partout. Après on est arrivés au gîte. On a pris un chocolat chaud et après j’ai dormi 15 mn. Ensuite, j’ai aidé la cuisinière à faire à manger. J’ai eu un chocolat et après William m’a rejoint pour faire des jeux

 

Pierre : Nous quittons le joli village de Saugues pour une étape pluvieuse de 19 km et 500 m de dénivelé+, ça grimpe fort par moments et les cuisses chauffent. Une pause-café et quelques dattes nous donnent un peu d’énergie avant une partie forestière un peu technique; Nous avançons à un bon rythme et arrivons tôt au domaine du Sauvage où nous profitons de l’après-midi pour faire la sieste et laver notre linge. L’heure du dîner arrive vite et nous retrouvons beaucoup de visages connus, un repas copieux et des discussions enjouées clôturent cette journée. Une bonne nuit de sommeil à présent et maintenant place à demain !

 

Jeudi 4 avril

 

E : Je vais vous présenter ma journée. Alors aujourd’hui, je me suis réveillé à 6h40 ; à 7h30 on a pris le petit déjeuner. A 8h30, on est parti. On n’a eu des descentes et 10 km plus tard, on s'est arrêtés pour prendre un café. On est reparti, 30 mn après on est arrivé à Saint Alban. On a pris le déjeuner et j’ai retrouvé le pèlerin qui m’a payé un verre. Après j’ai dit au revoir à William parce qu’il repartait à Londres.  Après, on est arrivé au gîte où l’on a eu un très bon accueil.

 

Pierre : Nous nous réveillons en compagnie d’amis marcheurs au domaine du Sauvage. La journée s’annonce ensoleillée et l’étape du jour doit nous conduire jusqu'au village de Saint Alban après une descente progressive de 13 km.

Nous partageons l’étape avec Christine et son petit-fils, William, pour qui ce sera le dernier jour de marche avant de rentrer à Londres.

A présent, chaque randonneur est un visage connu et il est très agréable de bavarder le long du chemin.

Demain, nous marcherons vers l’Aubrac.


Vendredi 5 avril :

 

E : Bonjour. Je vais vous présenter ma journée. Alors aujourd’hui, je me suis réveillé à 7h pour déjeuner, lavé pour partir à 8h45. Au début, ça allait, mais après, je me suis énervé parce que j’ai perdu mon pull. Après on est repartis et on est arrivé à 12h30. On a bu un verre. Ensuite, on a mangé un panini et le soir, on a mangé au resto pour le dernier jour d’un pèlerin.

 

Pierre : Les portes de l’Aubrac s’offrent à nous pour cette magnifique étape sauvage qui nous amène à Aumont-Aubrac. Nous partageons l’étape avec Eric et profitons d’une terrasse ensoleillée en compagnie d’autres marcheurs.

Demain, nous allongeons l’étape jusqu’à Nasbinals, nous profitons de la soirée en dînant au restaurant avec Christine, Eric, Marie-Jo et Philippe que nous ne sommes pas sûrs de revoir. Ainsi est le chemin et d’autres rencontres s’offriront certainement à nous dans les prochains jours.

 

Samedi 6 avril

 

E : Bonjour. Voici ma journée. Aujourd’hui, je me suis réveillé à 6h30 pour partir à 7h30 pour une étape de 27 km. J’ai beaucoup marché. On s’est arrêtés quelque part et j’ai eu beaucoup de trucs gratuits. Puis on est repartis. J’ai vu de beaux paysages et nous sommes arrivés au gîte. On a bu un café et après on est rentrés au gîte.

 

Pierre : Aujourd’hui, une première grosse étape nous attendait. Au programme 27 km dans des contrées quasi désertiques balayées par un vent puissant. Le départ est donné à 7h30 et nous avalons une quinzaine de kilomètres jusqu’à faire une pause à La Rose de l’Aubrac où Eric, accompagnant Seuil, nous accueille chaleureusement et nous offre un encas qui nous redonne de l’énergie avant de reprendre le chemin. La suite est une formalité et nous arrivons tôt à Nasbinals où nous profitons du soleil de l’après-midi en compagnie d’autres marcheurs.

 

Dimanche 7 avril :

 

E : Bonjour. Je vais vous présenter ma journée. Aujourd’hui, je me suis réveillé à 6h50 pour me préparer.       A 7h30, j’ai pris mon petit déjeuner et à 8h30, on est partis avec d’autres pèlerins. Alors on a marché, on a fait une pause café et après on s’est arrêtés pour déjeuner et on est repartis, on a encore pris un verre et après nous sommes arrivés au gîte avec d’autres pèlerins

 

Pierre : Nous poursuivons la traversée de l’Aubrac au départ de Nasbinals en compagnie de trois pèlerins avec lesquels nous avons décidé de partager l’étape. Nous ralentissons l’allure par rapport aux derniers jours et avons un peu plus de temps pour admirer les paysages. L’étape est variée et nous passons tantôt dans de grandes étendues sauvages, tantôt dans des bois où se mêlent de nombreux ruisseaux, tout est magnifique autour de nous. Nous partageons un verre avec nos compagnons du jour au terme d’une longue descente sinueuse et technique jusqu’au village de Saint Chély et reprenons l’étape pour 4 derniers kilomètres de montée jusqu’à notre gîte pour le soir

 

Lundi 8 avril :

 

 

E : Bonjour, je vais vous présenter ma journée. Alors, aujourd’hui on a marché 21 km avec d’autres pèlerins. On a commencé à 9h30, on s’est arrêtés, on a mangé et j’ai changé mes bâtons avec un autre pèlerin. Après, on a marché jusqu’à Espalion. J’ai vu la statue de la Vierge Marie. Après, on a rejoint les deux Philippe, on a mangé avec eux dans le gîte.

 

Pierre : Nous attendons nos compagnons de route de la veille devant notre gîte et partons tous ensemble en direction de Saint Côme d’Olt. Cette première partie d’étape est roulante et nous descendons doucement dans la vallée du Lot. A la pause déjeuner, nous saluons Jean-François et Gilles, rencontrés à Nasbinals, pour qui cette étape était la dernière.

Nous repartons en direction d’Espalion où nous attend une montée sèche jusqu’à un panorama splendide sur la vallée. La descente technique jusqu’au village nous guide jusqu’à Philippe et Philippe que nous retrouvons au gîte et avec lesquels nous passons une agréable soirée. Demain, gros morceau de 32 km au programme


Mardi 9 avril : 

 

E : Je vais vous présenter ma journée. Alors aujourd’hui, je suis parti du gîte à 7h30 pour arriver au village du Soulié. Au début, il ne pleuvait pas, mais après on a fait 32 km sous la pluie. Après être arrivés au gîte, on a mangé du sanglier.

 

Pierre : Départ 7h30 pour l’étape la plus longue depuis le début de noche. Nous partons d’Espalion pour 32 km jusqu'au hameau du Soulié. Nous marchons principalement seuls sous de nombreuses averses. L’étape est difficile et nous arrivons tard, fatigués à notre destination. Nous dînons avec Michel en compagnie de trois autres pèlerins. Le sanglier était délicieux, puis nous filons rapidement au lit. Conques nous attend demain.


Mercredi 10 avril : 

 

E : Aujourd’hui, je vais vous présenter ma journée.

Aujourd’hui, j’ai déjeuné à 7h30. C’était un bon petit déjeuner. On est partis à 8h45 pour aller à Conques. C’était une belle journée avec une belle descente de 1,5 km. On est arrivés à Conques, un beau petit village.

Puis on est allés au gîte, très bon accueil. Après on a été faire un tour. J’ai bu un verre gratuit, offert par un pèlerin et un goûter avec. C’était une belle journée

 

Pierre : Les jambes sont lourdes en raison de la grosse étape de la veille. Heureusement aujourd’hui notre trajet jusqu’à Conques est court et la météo clémente. Nous arrivons en tout début d’après-midi et prenons le temps de visiter ce magnifique village hors du temps. La soirée à l’abbatiale est agréable et nous dînons avec de nombreux pèlerins. La soirée ne s’éternise pas ce soir, car nous souhaitons regarder le match du PSG dont E est un fervent supporter


Jeudi 11 avril : Decazeville

 

 E : Bonjour. Voici ma journée. Alors ce matin, j'ai pris le petit déjeuner à 7 h et je suis parti à 8h30. La montée était très difficile aujourd’hui, mais après il n’y avait que du plat et c’était facile, puis on est arrivés à Decazeville. La ville était moche. On a mangé un tacos et après on est allés à l’hôtel.

 

Pierre : Nous nous réveillons dans un grand dortoir à Conques et prenons des forces avec un bon petit déjeuner car la journée commence fort : une montée très raide et rocailleuse d’environ 1h pour reprendre de la hauteur et dominer Conques en passant par la jolie chapelle Sainte Foy où nous sonnerons la cloche !

La journée est idéale et nous déroulons tranquillement jusqu’à Decazeville où nous prendrons un peu de repos avant de repartir sur le chemin samedi matin.

Ce soir, nous dormons à l’hôtel dans l’objectif de faire une grosse nuit et de recharger les batteries après 12 jours de marche et plus de 200 km parcourus.

 

Vendredi 12 avril : Decazeville

 

E : Bonsoir. Je vais vous présenter ma journée. Aujourd’hui, on s’est réveillés à 7h30 pour le petit déjeuner à l’hôtel. Après, des amis de Pierre nous ont rejoints. Il et elles étaient très sympas. On est partis à Salles. Nous nous sommes baladés et vu une magnifique cascade et une rivière. Le soir, nous sommes allés manger une pizza. Trop bonne

 

Pierre : Journée de repos chargée à Decazeville où deux de nos amis nous ont rejoints depuis Albi pour nous emmener visiter la magnifique bourgade à flanc de falaise de Salles la Source et ses cascades.

 

Nous profitons d’une journée estivale au bord de la rivière pour nous reposer et nous baigner.

Nous dînons à la pizzeria pour clôturer cette belle journée. Demain, retour sur le chemin avec 30 km jusqu’à Figeac.

 

Samedi 13 avril :

 

E : Bonjour. Je vais vous présenter ma journée. Alors ce matin, on est parti à 8h30 pour aller jusqu’au chemin et après on s’est arrêtés pour aller boire un café avec l’amie de Pierre et on a repris la route. On s’est arrêtés pour manger

 

Pierre : Au lendemain d’une journée de repos, nous reprenons notre marche sur le chemin. L’étape est très longue, trop longue peut-être et la température avoisine les 30°c. C’est irrespirable. Nous prenons des coups de soleil et arrivons au gîte très fatigués, un bon repas et une bonne nuit en prévision et nous repartirons demain matin et sommes repartis. J’ai des brûlures de partout (coups de soleil). Nous sommes arrivés au gîte. Très bon accueil. Après, j’ai appelé ma mère et elle est fière de moi.

 

Dimanche 14 avril :

 

E : Bonjour. Je vais vous présenter ma journée. Alors aujourd’hui, on est partis à 8h35 pour faire 23 km. On a marché longtemps. On s’est arrêté pour boire un café. J’avais trop chaud. J’étais desséché. J’en avais marre. J’ai marché sous une chaleur de 32°c. On est arrivés au gîte. Très bon accueil.


Lundi 15 avril :

 

E : Je vais vous présenter ma journée. Je suis parti à 8h30 pour marcher 25 km. On a eu une montée très difficile avec Pierre. J’ai commencé les montées avec Pierre et Jack et après j’ai commencé à avoir mal à la cheville. On a vu un très bel abri avec des coquilles Saint-Jacques. Après, nous sommes arrivés au gîte. On a rencontré de nouvelles personnes et après on a mangé un très bon repas. Belle confiance avec les pèlerins. 

 

Pierre : Nous retrouvons des températures de saison pour notre plus grand plaisir. L’étape du jour nous conduit de Cajarc à Limogne en Quercy. Nous quittons le gîte en groupe et nous nous dispersons peu à peu au fil du chemin et des différentes pauses. Les étrangers d’hier deviennent des compagnons de route aujourd’hui et il est agréable de bavarder tandis que les kilomètres défilent jusqu'à notre terminus. Nous profitons d’un verre en terrasse et d’un délicieux dîner préparé par Nathalie, notre hébergeuse du jour.


Mardi 16 avril :

 

E : Bonjour. Je vais vous présenter ma journée.

Alors, aujourd’hui, je suis parti à 8h20 pour arriver à Bach

Il n’y avait que 13 km. On a pris notre temps. On est arrivé à Bach. Astrid a payé son verre. On est arrivé au gîte et on a joué à la pétanque. Après j’ai fait un pain maison.

 

Pierre : Nous quittons Limogne en Quercy à 8h30 pour une très courte étape de 13 km jusqu’à Bach. Nous partageons le chemin avec Philippe, professeur de maths à la retraite, que nous n’avions pas revu depuis notre journée de repos à Decazeville. Nous longeons de magnifiques murs en pierre et de nombreuses petites cabanes typiques de la région.

Nous arrivons très tôt chez Nico qui nous ouvre les portes de son gîte et avec qui nous jouons à la pétanque. Nous avons même le temps de faire du pain pour le dîner du soir que nous partageons avec deux amies belges ainsi qu’avec Patrick de Montpellier que nous n’avions pas croisé depuis Estaing.


Mercredi 17 avril : Cahors

 

E : Je vais vous présenter ma journée.

Alors ce matin, nous sommes partis vers 8h20 pour aller jusqu’à Cahors. On a pris le chemin avec un pèlerin qui s’appelle Patrick. On s’est arrêtés à une crêperie et nous sommes repartis pour aller à Cahors. Les derniers kilomètres étaient très difficiles. On est arrivés à Cahors, magnifique ville. Le soir, on a mangé un tacos, il était bon.

 

Pierre : En cette veille de journée de repos, nous prenons le chemin avec Patrick pour 26 km jusqu’à Cahors. Le temps est agréable et l'étape des plus sauvages. On ne rencontre aucun village et très peu de pèlerins, c’est plaisant aussi parfois !

Cahors se rapproche et nous atteignons la préfecture du Lot par les hauteurs, ce qui nous offre un magnifique panorama. Nous revoyons quelques têtes connues en centre-ville avant de rejoindre le quartier de la gare où nous dormirons à l’hôtel dans l’optique de faire la grasse matinée demain.

294 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Marche de Anaxxx

Marche de Anaxxx accompagné par Damien Samedi 30 mars : A : Après un premier jour chaotique et un vent à faire tomber les dents, la 2ème journée de marche commence sous la pluie. Heureusement, elle ne

Marche de Rjoxxx

Marche de Rjoxxx accompagné par Martin Jeudi 21 mars : R : Bonjour, je m’appelle R. J’ai 17 ans et demi Je viens de Candé dans le 49. Je suis vraiment pressé de partir. Je suis impatient de découvrir

Marche de Sebxxx

Marche de Sebxxx accompagné par Claudine Samedi 30 mars : S : Je m'appelle S, Je viens de Paris. Je sors de prison où j’ai passé des jours d’enfer. Seuil m’a proposé un truc de fou. Je suis content de

Comentarios


bottom of page