top of page

Marche de Enzxxx

Dernière mise à jour : 15 déc. 2023

Marche de Enzxxx accompagné par Camille


Lundi 23 octobre

E : Bonjour, je m’appelle E. Pour le déroulement du week-end, on va marcher jusqu’à la frontière espagnole pour travailler sur mon comportement. Je viens du 51.


Camille : Je m’appelle Camille et avec E nous nous rendons au Puy en Velay aujourd’hui. Nous arriverons en train dans cette ville de Haute-Loire dans la soirée, après trois journées passées dans un gîte près de Rennes pour rassembler le matériel de marche et faire connaissance, direction le point de départ d’une marche qui empruntera la via Podiensis, une des voies du chemin de Compostelle.


Mardi 24 octobre

E : On a rencontré un gars qui s’appelle Yann. On a fait 17 km. On a eu un beau temps avec du soleil.


Camille : La première étape a été vallonnée. Bien qu’il n’y ait que 15 km, ça a été assez difficile. Nous avons revu à mi-chemin Yann, un marcheur originaire de Metz que nous avions rencontré hier soir en arrivant au Puy. Nous espérons que la météo de demain sera aussi bonne qu’aujourd’hui.


Mercredi 25 octobre :

E : On va marcher 15 km dans les bois avec un jeune de 17 ans avec sa mère, puis on est allé à Monistrole


Camille : Nous avons quitté Montbonnet à 8h45 sous un ciel menaçant, direction Monistrole;. A mi-chemin, on a passé la pause déjeuner en compagnie d’un homme qui marchait sur le chemin avec un chien, à Saint Privat d’Allier. Nous passons de vieilles maisons construites en pierre volcanique et profitons des paysages superbes avec les montagnes à l’horizon. L’arrivée au gîte se fait vers 14h30.


Jeudi 26 octobre :

E : On a fait du foot avec les petits de Monistrol, puis j’ai fait un kilomètre en montée sans pause avec un marcheur. C’était bien. On a fait des tacos maison.


Camille : La journée commence par une partie de football matinale dans le bourg de Monistrol avec les enfants et les responsables du gîte. Puis nous démarrons la marche de 13 km qui nous séparent de Saugues. Ça démarre fort avec des côtes qui nous fatiguent, mais nous sommes récompensés par de jolis points de vue qui surplombent la vallée. La pluie fait son apparition pour la première fois et bientôt nous arrivons à Saugues où nous n’avons pas eu le temps de visiter le musée de la bête du Gévaudan.


Vendredi 27 octobre :

E : Aujourd’hui, on a fait 19,5 km avec des gens que nous avons rencontrés sur le chemin. On a acheté une canne à pêche.


Camille : Nous quittons la petite ville de Saugues pour le lieu-dit “Le Sauvage”, situé à 1300m d’altitude dans les montagnes de la Margeride. Sur le chemin, nous traversons les villages de La Clauze, Le Faget et Chapeaux. Notre route passe par des forêts rendues sombres par le temps automnal et c’est sous une pluie battante que nous atteignons le gîte où beaucoup de compagnons de route ont également trouvé refuge. Demain, nous passerons dans le département de la Lozère.


Samedi 28 octobre :

E : On est parti du Sauvage, puis on a fait 13 km avec mon pote que j’ai rencontré qui s’appelle Yann. Dans la journée, on a rencontré une personne assez âgée et Barbara. Je ne lui ai pas dit, mais elle est magnifique, coup de foudre. Ce soir, on mange des tacos maison. Merci à tout le monde que j’ai croisé. Je vous aime très fort.


Camille : C’est par une partie de pêche dans un lac de montagne que commence la journée, juste à côté du gîte. E me prête la canne à pêche et pendant une heure, nous attendons le poisson, mais nous finissons bredouille cette fois-ci. Il est temps de se mettre en route pour Saint Alban sur Limagnole. Le soleil est au rendez-vous et nous marchons en compagnie de Yann que l’on vient de rencontrer après s’être perdus de vue. Nous arrivons à destination en début d’après-midi et reprenons des forces avant l’étape de demain qui nous mènera sur le plateau de l’Aubrac.


Dimanche 29 octobre :

E : Aujourd’hui, on a fait un foot avec les petits du village et Camille s’est fait mal au pied. Le soir, on a mangé de l’aligot, plat local à base de pommes de terre et de fromage, après avoir marché les 16 km de l’étape avec Yann.


Camille : Une journée agréable à marcher sur des petits chemins étroits qui nous mènent au village de Aumont-Aubrac. Ce matin, nous cheminons en silence et profitons du calme offert par la nature. Quelques coups de fusil se font entendre, c’est la chasse. Nous échangerons quelques mots avec un chasseur accompagné de son épagneul. A peine les affaires déposées au gîte que nous repartons visiter le village, son église, les vieilles ruelles. Avant d'aller dîner, nous faisons un match de foot avec une dizaine de jeunes et c’est avec une bonne fatigue que la journée s’achève.


Lundi 30 octobre :

E : On a marché 27 km entre Aumont- Aubrac et Nasbinals. À mi-chemin on a rencontré une jeune femme à qui j'ai prêté ma veste, car avec la tempête on a vite été trempés. Puis on est arrivés au gîte.


Camille : Sur les 27 km au programme du jour, nous en avons parcouru 17 au sec, avant l'arrivée de la pluie froide. Plus question de perdre du temps, nous accélérons le rythme pour nous mettre à l'abri, au gîte de Nasbinals. Nous faisons la rencontre de Méghane, pour qui c'est le premier jour de marche.


Mardi 31 octobre

E : Le parcours nous a fait traverser plusieurs champs : on a dû marcher au milieu des vaches. Il y a eu plusieurs averses, et on était trempés de la tête au pied à la fin de la journée.


Camille : Le début de l'étape nous mène sur les hauteurs du plateau, à 1300 m d'altitude. Le brouillard gâche la vue, mais c'est sauvage et très beau. Nous marquons une pause au musée local d'Aubrac, puis c'est la descente à Saint-Chély, où Michel nous accueille dans sa maison qui fait office de gîte.


Mercredi 1er novembre

E : Aujourd'hui on a marché 24 km jusqu'à Espalion, en passant par le village de Saint-Côme d'Olt. Les paysages sont très beaux, mais la journée a été dure, j'avais mal partout sur la fin de l'étape. On a marché en compagnie de Méghane, que j'adore.


Camille : A partir de Saint-Chély, les premiers kilomètres de l'étape serpentent en montée, et nous arrivons rapidement sur des petits chemins. Nous profitons du calme des sentiers forestiers, et l'arrivée au gîte se fait à la tombée de la nuit, dans le centre d'Espalion, une très jolie ville traversée par la rivière du Lot.


Jeudi 2 novembre

E :La journée commence par une visite chez le médecin, pour savoir si la douleur à ma cheville est grave. On prend rendez-vous pour faire des radios. Le résultat, pas de fracture, mais une entorse. On se prépare à passer plusieurs jours à Espalion pour récupérer. L'après-midi, je vais chez le coiffeur.


Camille : Ce matin nous ne savons pas encore si nous irons jusqu'à Golinhac. La cheville d'E l'empêche de marcher correctement, et une visite médicale est prévue. Le médecin diagnostique une entorse, et un repos de plusieurs jours est prescrit avant de pouvoir repartir. E est déçu car il ne veut pas s'arrêter de marcher. L'après-midi, nous nous installons dans un nouveau gîte situé près du vieux Pont d'Espalion.


Vendredi 3 novembre :

E : : Il a beaucoup plu aujourd'hui à Espalion, on a joué à des jeux de société avec Simon et Florian du gîte. L'après-midi on est allé dans un bar.


Camille: La météo est mauvaise, nous n'irons pas beaucoup dehors aujourd'hui. On passe une bonne partie de la journée au gîte avec Florian et Simon, un ami à lui, à jouer aux jeux de société.


Samedi 4 novembre :

E: : Il pleut toujours et en attendant que ma cheville aille mieux, on est au cinéma. L'après-midi, depuis le vieux pont, on a vu environ dix kayakistes qui naviguaient sur le Lot.


Camille : Nous sommes les seuls occupants du gîte aujourd'hui. Côté météo, c'est toujours le mauvais temps, et ça nous motive à aller voir un film au cinéma. L'après-midi, depuis le pont, on voit le Lot, proche de déborder. Suite aux fortes pluies, la rivière s'est transformée en torrent.


Dimanche 5 novembre :

E : Nouvelle journée avec de la pluie, on décide de retourner au cinéma. Puis on prépare une recette pour le dîner, car Florian reçoit des amis qui tiennent des gîtes comme lui. Le soir, il a joué de l'accordéon.


Camille: Cinéma et balades au programme, nous commençons à connaître un peu la ville d'Espalion. E est encore gêné par sa douleur à la cheville, mais il y a du mieux, et on espère pouvoir rapidement reprendre la route.


Lundi 4 décembre : 

 

E : Aujourd'hui on a marché 19km sous la pluie de "Conques" à "Decazeville" jusqu'au gîte de Jean-Marie. Hier soir, j'ai été béni par les moines de l'abbaye de Conques.

 

Camille: C'est le grand retour d'E sur la marche, après un mois de convalescence suite  à une entorse. Il y a trois jours, on a donc repris le chemin, exactement où on l'avait arrêté, au gîte de chez Florian, à Espalion. On a d'abord fait étape dans le très joli village d'Estaing, puis dans le hameau du "Soulié" et hier, on a dormi à l'abbaye de Conques. Après une bonne nuit de sommeil, la journée a débuté par l'ascension d'une côte très pentue où on a pû se mettre un instant à l'abri du mauvais temps, dans la petite chapelle de Sainte-Foy, qui domine le village de Conques. On a vu peu de marcheurs sur l'étape. Une fois arrivés au gîte de Decazeville, on a eu la chance de pouvoir profiter d'un feu de cheminée.


Mercredi 13 décembre :

 

E : : On est parti du village de l'Hospitalet, puis on a entamé la marche par de la pluie.Ça a duré une heure, on était trempés de la tête aux pieds, mais j'ai continué sous la pluie, jusqu'à Montcuq. Une journée difficile.

 

Camille: La journée a commencé par une visite de l'exploitation laitière de 300 chèvres, située juste à côté du gîte. Puis la marche a démarré, sous la pluie, et elle ne nous a plus quittés de la journée. Nous passons par de nombreux chemins inondés et glissants et l'arrivée au village de Montcuq se fait vers 15h, où nous nous mettons vite à l'abri, dans le gîte.

277 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Marche de Youxxx

Marche de Youxxx accompagné par Myriam Vendredi 3  mai : Y : Nous sommes arrivés au gîte où nous sommes super bien accueillis. Le propriétaire nous a offert un sirop... Une ambiance plutôt remarquable

Marche de Samxxx

Marche de Samxxx accompagné par Lucie Mardi 2 au vendredi  5  avril : Présentation - stage de préparation S : Bonjour, je m’appelle S. J’ai 16 ans. Je viens du Nord et je sors de prison. J’ai pu sorti

Marche de Evaxxx

Marche de Evaxxx accompagné par Laurienne Mercredi 17 et jeudi 18 avril : stage de préparation E : Bonjour, je m’appelle E. J’ai 15 ans. Je viens de Bondy dans le 93 (ville natale de MBappé). Aujourd’

Comments


bottom of page