Rechercher
  • pierresauge

Marche Dylxxx

Marche de Dylxxx accompagné par Jérôme

Blog de présentation

J’arrive au Puy en Velay

Pour un mystérieux périple

Jleur dit merci

Dmavoir laissé une chance

Cette fois

J’aurai pas le syndrome de la page blanche

Jvais écrire noir sur blanc

Les plus grandes étapes

Que je vais accomplir avec Jérôme

Jte parle pas de Jérôme Le Banner

Mais bien de Jérôme mon accompagnant

Pendant ces deux mois

On aura des délires à devenir euphoric

On sera débrouillard

Même pendant le brouillard

On arrivera au bout avec un grand courage

On baissera pas les bras

Je m’appelle Dylan

j’ai 18 ans

Et je croque la vie à pleine dents.

Mardi 1er septembre : Montbonnet

Tous à la messe où le prêtre nous a béni du Puy pour ce long voyage, intense. Nous avons à peine fini la messe que nous sommes partis pour le grand voyage. Nous sommes arrivés à la première côte qui m’a fait cracher mes poumons, après c’était parti, j’avais pris un rythme de souffler bien.

J’ai rencontré Caroline, une jeune québécoise on a fait beaucoup la causette, ensuite lu, on a beaucoup rigolé ensuite. J’ai rencontré aussi une jeune allemande qui avait déjà parcouru 1000 km depuis Cologne. J’ai tracé Jérôme sur 2km. Il est resté galant avec Caroline à cause de sa blessure au genou. Ensuite, nous avons rencontré deux jeunes filles très charmantes à mon goût. Nous sommes restés à papoter toute l’après-midi avec Jérôme.

Bref tout ça pour dire qu’on a rencontré beaucoup de personnes et on a bien commencé notre première journée de marche. Je vous fais un “bye - bye”. Je pars à la poste pour envoyer ma carte postale

Mercredi 2 septembre : Monistrol sur Allier

Les deux jeunes s’appelaient Cyriance, Eléonore, celles qui étaient charmantes à mon goût. Bref, je vais entamer ma première nuit en tente de ma vie. Je trouve les règles un peu strictes, mais bon c’est comme ça. J’ai hâte à demain pour une nouvelle aventure et je l’espère d’aussi beaux coins jolis qu’aujourd’hui. C’est que le début de ma grande aventure. Je vous enverrai de mes nouvelles tous les jours, ne vous inquiétez pas y’en aura pour tout le monde.

Jeudi 3 septembre : Saugues

Troisième journée de marche très bien, mais je n’ai pas revu les deux jeunes filles charmantes. Je les reverrai peut-être après si le bon dieu le veut. C’était très dur physiquement mais bon ça a fait le coup. J’espère faire tout le trajet et rentrer chez moi parce que j’ai réfléchi que je n’étais pas fait pour les Foyers et familles d’accueil. Après, le but de mon voyage est de devenir autonome et organisé. Aujourd’hui super belle journée. J’ai aidé beaucoup de personnes et j’ai également échangé avec eux. Bref beaucoup de souvenirs. On s’est fait payer notre tournée au bar.

Vendredi 4 septembre : Chanaleilles

Direction par où l’on s’est fait offrir deux brugnons au marché. Arrivés au cours de la marche, en entrant dans la forêt un sanglier m’a grillé la priorité, heureusement il n’y avait pas la cavalerie derrière. J’ai galéré sur la route et j’ai pris des photos de vaches différentes. Arrivée au gîte on a fait des pâtes/gruyère façon Bocuse et on a joué aux cartes avec Audrey.

Samedi 5 septembre :Saint Alban de Limagne

On n’a rien fait de spécial, on s’est fait offrir le café, on a joué aux cartes avec Audrey et puis la soirée s’est finie dans le calme.

Dimanche 6 septembre : Aumont-Aubrac

Journée parfaite. J’ai eu un peu mal aux genoux, à part ça, j’ai découvert beaucoup de paysages. On a regardé le match avec Robert, le marseillais, puis nous sommes allés nous coucher et Jérôme faisait le poète envers Audrey, mais je n’écoutais rien.

Lundi 7 septembre : Nasbinals

Aujourd’hui j’ai rencontré de nouveaux paysages, de nouvelles races de vaches et bien d’autres choses. J’ai organisé un combat de sauterelles et je les ai tuées parce que j’avais plus d’adversaire. Jérôme m’a laissé dormir dans le grand lit.

Mardi 8 septembre : Aumont Aubrac - Nasbinals

Superbe belle journée, beaucoup de vent, grande étape de 30 km. Arrivé en premier, de magnifiques et très beaux paysages, et de beaux taureaux d’Aubrac.

Mercredi 9 septembre : Saint Chely

Petite journée, dur physiquement, mais petite étape de 15 km, rien du tout. Chaque jour, tourner une page, m’envoler vers d’autres paysages Quelle chance de voir ces petits villages à mon âge.

Jeudi 10 septembre : Saint Côme Dédicace :

Louise adorable et gentille elle m’a appris le ch’ti Mi lequipe del poste on vauchon eur commande et même case shiouplai hein j’espère la revoir très bonne personnalité un slam, arrivée on voyait le château Francis. : Très gentil, bon, il nous quitte ce soir. Il restera dans nos mémoires Johann : Il m’a expliqué le vrai côté des choses, très sympa, le revoir Camille : on a beaucoup discuté ensemble pendant le voyage. Très sympa et marrante.

Vendredi 11 septembre : Golinhac

Etape difficile ---> piscine, ping-pong Etape difficile. J’avais pour avoir la carotte Une piscine, grave bonne Ensuite petite soirée, musique avec Kendji le gitanos.

Samedi 12 septembre : Conques

Ville du moyen-âge, magnifique, messe etc… Arrivée à Conques, super belle ville, faites attention à vous, jeter votre clope sinon plus que Conques

Dimanche 13 septembre : Conques

Jour de repos Je suis allé à la messe. J’ai squatté la piscine du camping. On a mangé au restaurant avec les grenobloises, puis j’ai passé la soirée au camping.

Lundi 14 septembre : Decazeville

Etape très “chiante”, pause tous les 500 m. On a fait du camping sauvage, puis nous nous sommes couchés à la belle étoile, puis nous nous sommes réveillés pour tout remettre en ordre.

Mardi : 15 septembre : Saint Jean Mirabel

Journée harassante. Il faisait très chaud. On a fait un géant barbecue. Nous nous sommes couchés à la belle étoile. Jérôme a essayé de jouer le cuisto, mais sans réussite. Très bonnes merguez. La viande de tournedos, j’ai pas trouvé “fofole”

Mercredi 16 septembre : Cardaillac

Journée sympa, marche assez agréable, nous sommes arrivés à Cardaillac. J’ai rapé toute la soirée devant un petit public épanoui.

Jeudi 17 septembre : Lacapelle-Marival

Petite étape de flemmards. Nous avons fazé tout l’après-midi, petite soirée dansante et on a chanté toute la night

Jeudi 18 septembre : Gramat

J’ai fait le plus gros détour du GR 65 - 7 km en plus des 22 km. J’ai fini dans un abattoir et ensuite dans une décharge pour au final arrivé au but du voyage

Vendredi 19 septembre : Gramat - Rocamadour

Journée assez courte joli paysage. Petite ville touristique du “bouffe pognon” on a pris le petit train, j’ai essayé de couper les cheveux de Jérôme mais je l’ai loupé On était tous dans un dortoir.

Dimanche 20 septembre : Rocamadour---> Montfaucon

J’ai été à la messe en début de matinée. A la fin de la messe, j’ai parcouru des chemins pluvieux, puis je suis tombé nez à nez avec une vipère. Je l’ai tuée parce que la peau de vipère porte bonheur. J’espère que ça va me porter bonheur. Après ce passage de torture d’animaux, j’ai repris le chemin, puis nous nous sommes arrivés. A Montfaucon, nous nous sommes installés, j’ai disséqué ma vipère. Puis nous avons passé une merveilleuse soirée.

Lundi 21 septembre :

Vers Journée très longue physiquement. Beaucoup de paysages. Je ne le referai pas deux fois.

Mardi 22 septembre : Cahors

Journée magnifique. On a pris une grosse “berdoul (cht’i) à l’heure du repas, mais c’est pas ce qui nous a arrêté. Jérôme s’est fait attaquer par un geai et il a failli perdre son oeil. On a rebroussé chemin. Nous sommes partis à 11h ce matin et on a “joué les américains”, le lit était au top, l’hôtel 3* au top.

Mercredi 23 septembre : Cahors

Repos J’ai refait mon sac à neuf, du coup, de nouveaux couteaux, chaussettes, T-shirt. J’ai visité un peu la ville et la cathédrale. La ville était un attrape-nigaud. Je ne ferai pas une autre fois.

Jeudi 24 septembre : Trigodinas

Nous avons fait une petite étape. Cette nuit on était 7 dans le gîte. J’ai préféré dormir. Je n’étais pas dans mon assiette. Demain grosse étape 30 km jusqu’à Lauzerte. J’espère tenir le coup. Comme je préfère boiter sur un beau chemin que courir sur la mauvaise route.

Vendredi 25 septembre : Lauzerte

Le départ s’annonce difficile, mais bon, fini de pleurnicher. Il faut marcher, mais bon vu la nuit de merde que j’ai passée. J’avais mal partout. On a fait que 12 km et nous nous sommes arrêtés dans un merveilleux gîte. J’ai rencontré Jean-Michel et Barbara.

Samedi 26 septembre : Moissac

Etape de 30 km à l’aise. C’était joli. On a recréé un petit groupe, Barbara, Thibault, Jean, Michel, Jérôme et moi. Jolie ville vue du bas parce que la montée est en orange, petite pause au bar en bas de la côte, pour se rafraîchir. Bon, je vous laisse et je vais lire ma lettre qui a été envoyée à mon insu. D

Lundi 28 septembre : Espalais

Journée courte 18 km jusqu’à Espalais. Pas beaucoup de paysage. On a longé le canal donc sans difficulté. On a marché avec Clémence, faisant partie de l’équipe Seuil. Donc demain c’est repos parce que l’heure est grave. Les comptes mal gérés, du coup on doit remettre ça au point. Bon, je vous laisse, je vais manger mon dessert Biz”

Mardi 29 septembre : Espalais / repos

Petite journée sympathique. On a été à Valence sur Agen, au marché pour que je concocte un plat typiquement breton qui s'appelle le ragoût de Bigouden. Muriel était contente que je l’aide.

PS: Muriel responsable du gîte avec Frédéric. J’ai aussi fait un tiramisu au caramel et au beurre salé. Maurice a failli se faire bouffer par un chat.

PS: Maurice c’est mon pigeon depuis 4 jours, on est meilleur pote.

Demain étape sympa, on va jusqu’à Miradoux, 19 km au compteur.

Bon je vous laisse je vais pioncer.

Mercredi 30 septembre : Miradoux

Petit réveil brusque de Jérôme, en m’annonçant que Maurice nous a quittés. J’ai donc pris le petit déjeuner en compagnie de Muriel et Frédéric pain, thé, jus, bref un petit déjeuner royal. On s’est ensuite préparé pour quitter le merveilleux gîte, Le Par’Chemin. On a ensuite entamé nos 18km jusqu’à Miradoux. On a eu que des champs, une vue sur une centrale nucléaire, le genre de truc qui pollue à bloc. Nous avons continué tout de même le chemin un peu. Nous nous sommes arrêtés à Saint-Antoine pour pique-niquer pâté pain, les gâteaux que nous avait offerts Muriel, très gentil de sa part.

Après le pique-nique on a fait une petite sieste sur la place de l’église. Après la sieste on a continué la marche en silence jusqu’à Flamarens puis nous avons fait une pause “clope” pour arriver 4 km plus loin à Miradoux dans le gîte d’étape. Nous nous sommes douchés, avons fait les courses et on a mangé pâtes, lardon, mozzarella et après dodo.

Jeudi 1 octobre : Lectoure

Petit réveil au chant des oiseaux pour accomplir notre mission de guerriers comme on a l’habitude de faire tous les jours. On a pris un petit déjeuner, entamé 20 mn d’étirements pour se lancer dans les 16 km jusqu’à Lectoure. Nous les avons avalés comme un bonbon à la menthe. Nous sommes arrivés à Lectoure sans savoir où dormir. Nous sommes donc allés à l’Office de Tourisme qui nous a aidé pendant près 2h. Il nous a trouvé un gîte très cool, donc nous sommes allés au gîte directement pour prendre une douche car on sentait le “fumé”… Ensuite on a été faire des emplettes et comme vous pouvez le constater j’écris mon blog.

Vendredi 2 octobre : Lectoure – repos

Nous nous sommes réveillés à 9h30, on a ensuite pris le petit déjeuner, pris la douche et nous sommes partis à la médiathèque. On a joué, écrit et j’ai fait des recherches sur ce que je vais faire plus tard (agro équipement).

Vers midi, “on criait famine”, donc nous sommes allés faire des emplettes au Petit Casino .

Ensuite, on a englouti un casse-croûte au brie devant le Casino à côté des toilettes. Pendant la marche, sous la pluie

Ps J’en ai marre de la pluie, mais bon si j’ai fait ce chemin c’est pour me faire comprendre que la vie n’est pas si facile qu’on le croit.

Nous avons rebroussé chemin pour aller jusqu’au gîte prendre les affaires pour aller aux thermes.

Les thermes étaient à 10 mn du gîte, donc arrivés aux thermes, nous sommes restés près de 2h en faisant du spa, du sauna et le bassin ludique. Une fois fini de faire les romains, nous sommes allés chez le coiffeur pour se refaire une beauté. Ensuite, nous sommes retournés à la médiathèque pour que je remette une raclée au Mille Bornes à Jérôme.

Ensuite, nous sommes rentrés au gîte. Nous avons mangé et nous sommes allés au lit direct.

D

Lundi 5 octobre : Condom ----> Lauze

Bonjour les amis, aujourd’hui je suis content d’être arrivé jusqu’à Lauze. Je me rapproche de plus en plus de l’objectif final. On a fait 30 km jusqu’à Lauze, on a eu un peu de tout, soleil, vent, pluie, ce qui nous a empêché de chanter du Johnny. Il n’y avait que des vignes sur la route.

Mardi 6 octobre : Nogaro

Petite étape. Sympa. J’ai fait 40 crunchs et je suis parti fumer une clope. Les pompes c’est pas encore au point. Je me suis déguisé en curé toute la journée. J’ai fait 6 km de détour. Bref, c’est qu’un petit détail. C’était assez chaud, mais au final, j’en suis sorti gagnant.

Mercredi 7 octobre ; Aire sur l’Adour

Aujourd’hui, le soleil est de retour pour nous rayonner. Il y avait beaucoup de boue sur le chemin. J’ai souhaité marcher toute la matinée. J’ai croisé une famille de renards. Je commence à ressentir mes ampoules. On a marché avec Jean-Luc et Jean-Pierre. Nous sommes arrivés à 18h. Nous nous sommes installés et nous avons laissé la soirée suivre son cours.

Jeudi 8 octobre : Miramont - Sensac

J’ai passé une bonne journée, mais j’ai fini l’étape en claquettes pour cause d’ampoules et je n’ai pas baissé les bras. Nous sommes arrivés au gîte, c’est un centre de Loisirs. J’ai fait des tours de magie à des Tchios. Ensuite, nous sommes allés en ville pour manger un bout et la soirée s’est finie ainsi.

Vendredi 9 octobre : Miramont-Sensacq-Arzacq

Journée très sympa. J’ai croisé beaucoup d’engins agricoles, ainsi qu’une famille de renards. Nous sommes passés à travers des champs de culture et de vigne avant d’arriver à Arzacq. On a fait toutes les machines, ainsi que les comptes, puis le blog avant de s’installer dans une pizzeria pour finir la soirée.

Samedi 10 octobre : Arzacq - Arraziguet - Uzan

Petite étape de 16 km jusqu’à Uzan. On a commencé la journée par un échauffement musculaire. Après, nous sommes allés au café de la vieille auberge pour prendre un café pour ensuite prendre le chemin jusqu’à Uzan. J’ai préféré marcher tout seul toute la journée devant Jérôme pour arriver à Uzan à 13h30. Nous sommes arrivés au gîte d’étape Chez Bernard. Sa fille nous a accueillis. Elle attend un boutchou et qui est pour le mois de décembre. On a écrit le blog.

Dimanche 11 octobre : Maslacq

Journée très sympathique. Beaucoup de paysages dont des champs de maïs, des chevaux, notre collègue randonneuse, Barbara, a touché les fils électriques des champs. Je vous laisse deviner la suite. Nous nous sommes arrêtés dans un merveilleux gîte, la Halte. Nous sommes rentrés dormir et voilà comment s’est finie la soirée. D

Lundi 12 octobre : Navarrenx

Les hirondelles nous ouvrent la route, les vaches sont prêtes à donner leur lait tandis que la forêt dort. Le cèpe nous parfume le nez, les chiens nous disent bonjour dès l’entrée du village. Nous voici à Navarrenx à l’arrière de mon sac.

Mardi 13 octobre : Aroue

Journée sympa, on a pris des bonne drash et puis je vous le dis on est dans le Pays Basque. Du coup, revenons à nos moutons, ainsi que des maison blanche garnie de rouge carmin. Arrivée à Aroue, j’ai perdu mes baskets que j’avais soigneusement attachées.

Mercredi 14 octobre : Ostabat

Journée en claquette chaussette, comment vous dire que c’est le meilleur moyen de marcher ! Les pieds sont à l’air et le coeur respire, bien que j’espère que plein de jeunes comme moi, auront la chance de faire ce chemin.

Jeudi 15 octobre : Saint-Jean-Pied-de-Port

Journée magnifique, des paysages à en tomber amoureux. Franchement, je n’ai jamais rien vu de si magique ! Des montagnes à tire larigot, je referai cette partie surement. Arrivée à St Jean Pied de Port, on est allé au refuge municipal.

Vendredi 16 octobre : Saint-Jean-Pied-de-Port

Samedi 17 octobre : Itxassou

Journée calme, entre les montagnes des Pyrénées. Les vautours qui nous dégustaient de près. Les moutons bêlent. Les Pyrénées, beaucoup de faune sauvage, de verdure. Je vous laisse, j’vais monter ma tente.

Dimanche 18 octobre : Saint Pée sur Nivelle

Journée épuisante, que de la départementale, donc pas ouf ouf. J’aurais préféré faire le GR 10 mais bon ce n’est pas grave

Lundi 19 octobre : Hendaye

Journée fantastique, le séjour touche à sa fin. Arrivés à Hendaye, j’étais fatigué, suivi d’un bon claquage. Nous sommes allés manger une pizza. Nous sommes vite rentrés nous coucher pour ne pas louper le train le lendemain matin.

Née avec la rage Enfant primate grandit dans une cage Tu sais sque sait La vie quand elle te met des tacles Je fais le chemin de Saint Jacques Pour finir à Hendaye Et non jsuis pas claqué Ya que ma gloire qui s’emballent Dans mon crâne dans ce festival c’est le carnaval des canailles Je reviens comme un samouraï avec ma lame, mon âme et mon raskal et j’espère vesqui le tribunal et direction la Bretagne ma région natale où j’ai grandi dans le noir j’étais fort en math on pouvait compter sur moi si j’remonte en Bretagne Je sifflerai la fin dla marche. D

Conclusion

Séjour de marche qui a été intense en émotion !!! Et plein d’autre chose dont des paysages magnifiques à pertes de vue, des vaches, des moutons, des patauds, des champs de piments, des chevaux de trait. J’espère qu’un autre jeune que moi aura une chance aussi merveilleuse de faire un chemin (Seuil association qui a sauvé mon futur). Au final, chacun aura son opinion en fin de marche. Moi j’ai la mienne, et c’est tout ce que j’ai ressenti pendant ce voyage. J’ai appris que le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt, et qu’il n’y a jamais de petites économies. Que dans la vie il y a deux options : Il y en a qui cherchent les maladies et d’autres qui trouvent les remèdes. Ceux qui cherchent les problèmes et d’autres qui trouvent les solution Ceux qui restent assis et ceux qui marchent. Moi j’ai décidé de marcher ces 828 kms à travers les plaines, les montagnes et compris que la vie n’est pas toujours aussi facile qu’on le croit. Mais, elle est toujours belle. Il faut savoir gérer ses jours, calculer ses comptes, écrire son blog et prendre soin de son corps. Voilà, c’était Dylan après 828 kms. D

22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Marche de Renxxx

Marche de Renxxx accompagné par Emeline Vendredi 11 et samedi 12 décembre : Rennes R-M : Je m’appelle R.M et j’ai 17 ans. Je viens de Bordeaux. Je suis arrivé à Rennes pour le projet de Seuil. Je fais

Marche de Enzxxx accompagné par Stéphane

Du jeudi 19 au dimanche 22 novembre : stage de préparation E : Je m’appelle E. Je viens du département de la Seine et Marne (77). Lorsque je suis arrivé à la gare de Rennes pour rejoindre Paul et mon

Marche Yanxxx

Marche de Yanxxx accompagné par Adrien Bonjour, Je m’appelle Y. J’ai 17 ans et je viens de la région toulousaine. Pour la première fois, je me suis envolé vers Paris pour rejoindre l’association Seuil

 

SEUIL

01 44 27 09 88

31, rue Planchat 75020 Paris

  • Facebook

Association de la loi de 1901,

habilitée lieu de vie et d'accueil

N° Siret : 48410860000020 • Mentions légales

Directeur de la publication : Patrick Béghin, Président

Responsable de la publication : Alain Bec

Conception, mise à jour et développement : Grégory Clabé