• pierresauge

Marche de Yasxxx

Marche de Yasxxx acompagné par Thibaut

Mercredi 15 septembre : La Chapelle-Chaussée (35), stage de préparation

Y : Bonjour, je m’appelle Y. J’ai 16 ans et je ne dis pas d’où je viens, car je garde le mystère. Je ne suis pas aimable le matin, j’ai le sens de l’humour, mais parfois moqueur. Mes éducateurs m’ont parlé de ce projet et je l’ai fait pour me couper un peu de tout.


Thibaut : Bonjour, je m’appelle Thibaut. Je suis l’accompagnant de Y. sur cette marche. Nous nous sommes rencontrés hier au siège de Seuil à Paris, puis nous avons pris le train pour Rennes. Clémence, de l’équipe Seuil, nous a accueillis et conduits à la Chapelle -Chaussée, à une trentaine de kms de Rennes où nous effectuons un stage de préparation de trois jours.

Aujourd’hui, nous avons préparé nos équipements et fait des courses, surtout fait connaissance avec Y et Clémence. Fin d’après-midi avec le soleil. On en profite pour faire une balade d’une heure., ce qui permet à Y de tenter ses nouvelles chaussures de marche ; “Une journée carrée, bien organisée”, comme dit Y.


Jeudi 16 septembre : La Chapelle-Chaussée

Y : Première préparation. 10 km de marche le matin et petite promenade dans un jardin l’après-midi.


Thibaut : Ce matin, balade de 2h30 dans les environs avec comme point d’orgue, le château de Montmuran.

Préparation des pâtes avec Y, puis repas du midi avec Clémence avec qui nous passons l’après-midi pour la réunion de fonctionnement de la grande marche à venir, puis visite du village de Langouët. Nous rencontrons des jeunes locaux installés au maraîchage-cuisine sur un ancien terrain de foot. “Du gâchis !” dit Y en rigolant, mais ils ont bien travaillé.Nous rentrons au gîte pour la soirée, Y se pose en chef “hamburgers”


Vendredi : 17 septembre : La Chapelle-Chaussée

Y : On est qu’au stage, mais la marche me rend déjà fou, mais le temps à tenir est court (47 jours) sur les chemins de Saint Jacques. Pour m'accompagner Thibaut , 2m, petit sac rose, mais sympathique. Demain grand départ, c’est parti.


Thibaut : Il s’agira de ma première marche Seuil et je marcherai sur des chemins que je ne connais pas encore. L’important pour moi est le voyage en lui-même et non la destination, donc avec Y qui me montre des qualités sportives. Nous ferons en sorte d’être un bon binôme, de jouer collectif sur la route. La dernière soirée du stage de préparation, qui s’est bien passée, se profile.

Demain, nous nous rendrons au Puy-en-Velay, “porte d’entrée principale” des Chemins de Saint Jacques.


Samedi 18 septembre : Le Puy en Velay

Y : Aujourd’hui, nous sommes partis de Rennes en train jusqu’au point de départ de la marche qui se trouve au Puy-en-Velay. Au passage, nous avons fait des courses au milieu du festival du Roi de l’Oiseau. Demain, malheureusement, on commence la marche, mais c’est le début de la fin.


Thibaut : Après avoir remercié Chantal ce matin très tôt à La Chapelle Chaussée, Clémence nous a amenés à la gare de Rennes où Paul nous attendait pour la photo de départ. Nous arrivons, après 7h de train, chez Jean-Marie, au gîte de Bellevue et c’est le cas de le dire. La ville médiévale du Puy s’étale devant nous. Pas le temps de profiter de la piscine, la pluie arrive. Nous avons trouvé une petite boucherie hallal, ce soir c’est pâtes merguez-harissa. Un repas de champion avant le grand départ.


Dimanche 19 septembre : Montbonnet

Y : Aujourd’hui, première marche qui commence fort par une bonne côte au bout d'une quinzaine de kilomètres. A un kilomètre du gîte d’Anne et Didier, j’en avais marre, mais je me suis accroché pour ce petit bout, pour au final, arriver au gîte.


Thibaut : Après une nuit sympa en tipi, lever à 8h et petit déjeuner avec Jean-Marie qui nous raconte de belles anecdotes. D’autres pèlerins partent sur le Stevenson. Nous quittons le Puy qui porte bien son nom, par une belle côte. Nous croisons très vite d’autres marcheurs. Y. a un bon rythme. La pluie s’invite vers midi, Y. trouve un abri de fortune dans un vieil engin de chantier, pour un pique-nique rapide.

Les deux derniers kilomètres sont lourds sous la pluie, heureusement le réconfort est au bout, avec le gîte “La première Etape”, juste parfait. Nous partageons la chambre avec deux pèlerins, très sympathiques.

Les premières rencontres se profilent et redonnent le sourire à Y.


Lundi 20 septembre : Monistrol d’Allier

Y : Aujourd'hui, une étape de 15 km. Petit désaccord avec Thibaut pour un tas de pierres, mais bidon. On arrive chez André. Super bien accueillis. Je le recommande. Allez chez André, vous verrez.


Thibaut : Départ 9h30 après avoir revu les encouragements d’Anne et Didier, nos hôtes à Montbonnet. La matinée se passe sous les nuages, mais avec de bonnes discussions. Casse-croûte à Saint Privat d’Allier, joli petit village, puis montée de Rochegude.

Un léger accroc survient avec Y mais en arrivant à Monistrol, André, notre hôte, nous réconforte.


Mardi 21 septembre : Saugues

Y : Aujourd'hui, petite étape de 12 km. On arrive à Saugues à 14h30. Après avoir s’être installés, on fait les courses puis on rentre.


Thibaut : Après une très belle rencontre avec André nous partons pour la montée de la semaine, 500m de dénivelé en 4 km !! J’avais un peu d’appréhension pour Y. mais il avales les bornes comme son p’tit déj. Nos corps se forgent au rythme des étapes, Y. A des douleurs mais les surmonte. Il est focalisé sur la destination, j’espère qu’il arrivera bientôt à profiter des paysages. Pour ma part, je fais au jour le jour, avec des hauts et des bas comme sur le chemin.


Y et Thibaut


Mercredi 22 septembre : Villeret d’Apcher

Y : Aujourd’hui, petite étape de 11 km. On est bien arrivé chez Mehdi.


Thibaut : Ce matin, Y. ne veut pas se lever. Mais la grasse matinée n’est pas possible ! Lorsqu’il le comprend enfin, nous reprenons le chemin en silence. L’étape est courte et nous arrivons sur des routes bitumées lorsque le soleil fait sa grande apparition. Le chaud-froid de Haute-Loire use la gorge de Y. qui crache comme un lama. Ce soir, c’est nuit en ???

Cabane typique de la Haute-Loire. Chacun la sienne, ça va nous faire du bien d’être séparés ce soir…

Jeudi 23 septembre : Saint-Albans sur Limagnole

Y : Aujourd’hui 22 km sur un pied comme d’hab’. Toute la matinée on a marché avec Virginie qu’on a rencontré au gîte, super belle personne et belle rencontre. Ce soir au gîte, on retrouve plusieurs belles personnes qu’on a rencontrées à notre première étape à Montbonnet.


Thibaut : La nuit fut plutôt bonne, l’accueil délicieux chez Mehdi et Fanny. Nous prenons la route tôt pour une première étape à plus de 20 km. Toute la journée ! La fameuse magie des rencontres dont de nombreux pèlerins parlent, opère ! Aurélien, Virginie marchant à nos côtés. À midi, nous retrouvons les trois compères, Guy, Robert, Jean-Paul, 75 ans et ami depuis 60 ans. Le soir en arrivant à Saint-Albans, nous retrouvons quatre compagnons du gîte de la première étape pour finir en beauté.


Vendredi 24 septembre : Saint-Albans sur Limagnole

Y : J’ai mal au genou donc on arrête la marche. Le médecin prescrit du repos jusqu’au 8 octobre.


Thibaut : Ce matin, Y. est de bonne humeur mais en mauvaise condition physique. Malgré une tentative, nous devons nous résoudre à arrêter la marche. Une habitante du hameau voisin nous ramène à Saint-Albans.

Un médecin et un kiné auscultent Y. et la décision tombe : arrêt de la marche pour plusieurs jours.

Nous retournons au gîte du centre, où nous recroisons Raymond et Nathalie, pèlerins également rencontrés lors de la première étape.


Samedi 25 septembre : Saint-Albans sur Limagnole

Y : Aujourd’hui, on change de gîte et première journée de repos.


Thibaut : Ce matin, nous troquons le dortoir pour un petit studio aménagé par Fabienne et Stéphane à l’auberge du pèlerin, toujours à Saint-Albans. Quelques courses, histoire de se restaurer pour le week-end, passage à la papeterie du village pour se trouver de la lecture pour les jours de repos (physique !) À venir.

Une marche… Immobile…

Je me demande à quoi cela va ressembler.


Dimanche 26 septembre : Saint-Albans sur Limagnole

Y : Aujourd’hui, je me suis levé à midi. Vers 15 heures on est allé voir les Ânes avec notre hôte, puis en rentrant, on a parlé avec Dado le Sicario colombien.


Thibaut : Aujourd’hui, c’est grasse matinée ! Y. en avait besoin, il a dormi près de 12 heures. Cet après-midi, Stéphane notre hôte nous emmène voir ses ânes, qui viennent de finir leur saison de randonnée avec tout un tas de pèlerin différents !

Au gîte, nous rencontrons Dado, un genevois franco-suisse d’origine colombienne qui marche depuis un mois et qui semble transporté par Compostelle. Nous nous faisons du surplace, pas simple pour Y. comme pour moi mais les rencontres continuent.


Lundi 27 septembre :

Y : Aujourd’hui repos.


Thibaut : Aujourd’hui, Y. m’a saoulé dès le matin, de ce fait je l’ai laissé vivre sa journée de son côté. Pour ma part j’ai écrit toute la matinée. Y. a cuisiné des pâtes que j’ai mangé avec lui, très bonnes. Après-midi lecture et discussion avec Fabienne, notre hôte.

Ce soir, elle nous a donné un peu de soupe de courgettes, sa spécialité.


Mardi 28 septembre :


Y : repos


Thibaut : journée lancée à 9h30, ménage dans le gîte et le studio. Y passe par la serpillère énergiquement pour aider Fabienne. Nous faisons le tour des commerces du village pour nous sustenter le ventre et la tête… nous profitons du soleil l’après-midi sur la terrasse du gîte. En espérant que Y et ses genoux aillent mieux dans les jours à venir!


Y et Thibaut

202 vues

Posts récents

Voir tout

Marche de Kil2xxx

Marche de Kil2xxx accompagné par Eric Mercredi 24 novembre : Saint-Germain sur Ille - stage de préparation K : Bonjour je m’appelle K. j’ai 14 ans, je viens de la région Auvergne Rhône-Alpes. J’avais

Marche de Joaxxx

Marche de Joaxxx accompagné par Bastien Vendredi 29 octobre au jeudi 4 novembre : Stage de préparation à Bain de Bretagne J : Paix et salut sur vous. Je m’appelle J. J’ai 15 ans dans deux mois. 15 ans

Marche de Kilxxx

Marche de Kilxxx accompagné par Emma Dimanche 26 et lundi 27 septembre : Guipel (stage de préparation) K : Salut à tous et à toutes, je suis K. alias Zelef du Calvados. J’ai 17 ans, je suis curieux,