• pierresauge

Marche de Kylxxx

Marche de Kylxxx accompagné par Sylvain


Mardi 27 au vendredi 30 avril : Rennes, stage, présentation et préparation :

K : Bonjour, je m’appelle K. J’ai 14 ans et le jour « J » est demain. Je pense que cette marche va être extraordinaire. J’ai un super accompagnant et je pense que le chemin que nous allons emprunter va nous révéler bien des surprises


Sylvain : Bonjour, je m’appelle Sylvain. J’accompagne K dans la réalisation de son projet de marche. Nous venons de passer trois jours à nous rencontrer et à nos préparer. Ce premier contact s’est bien passé. Passer les craintes quant à ce qui allait lui arriver, K s’est montré enthousiaste et très volontaire. La vie quotidienne se passe bien, équitable, l’entente est bonne. Nous avons hâte de partir pour le Puy-en-Velay, point de départ de notre aventure.


Samedi 1er mai : Puy-en-Velay

K : Aujourd’hui, nous sommes arrivés au gîte du Puy-en-Velay. Bon accueil. Nous faisons le point sur demain, car nous devons faire 12 jours sans pause. Je crois en moi et je sais que c’est possible et j’espère découvrir de nouveaux paysages.


Sylvain : Après un réveil très matinal et trois trains, nous nous retrouvons au Puy-en-Velay sous la pluie. Mais le moral est bon, nous avons hâte de nous mettre en marche. Cette journée nous a permis de nous reposer, dans le train et après. Nous avons été bien accueillis, K a pu appeler chez lui pour donner de bonnes nouvelles et il en est revenu content. Nous avons fait quelques courses pour les pique-niques à venir et nous nous sentons prêts au départ.


Dimanche 2 mai : Montbonnet

K : Ce premier jour de marche a été extra. Nous avons vu de magnifiques paysages et nous avons rencontré des personnes géniales.

Arrivés au gîte de la première étape, nous avons été extrêmement bien accueillis. Quand nous avons mangé, il y avait une vraie vie de famille. Nous avons parlé, bien rigolé et super bien mangé. J’espère vivre la même expérience demain.


Sylvain : Ce matin, c’est le grand départ. K est prêt avant moi et il est impatient. Nous entamons l’étape sous de belles éclaircies. La vue sur le Puy-en-Velay est magnifique. K n’a aucune difficulté avec le parcours. A l’arrivée, l’accueil est chaleureux avec boissons et belle vue. Le repas avec nos hôtes et quelques marcheuses est un joli temps d’échanges. Chose importante : K réalise qu’il aime les courgettes ! La soirée se finit par un jeu avec nos hôtes.


Lundi 3 mai : Monistrol d’Allier

K : Aujourd’hui, nous avons entamé le deuxième jour de marche, partis de chez Anne à 10h, nous sommes arrivés chez André à 14h, mais dans le chemin avant d’arriver, il y avait une descente vraiment énervante, mais sinon le reste de la marche a été plutôt bonne. Pour nous reposer, nous sommes allés sur une petite plage nous baigner et bronzer, quand nous sommes arrivés chez André, nous avons mangé ces fameuses pâtes à la « bolo » qui était un délice. J’espère passer une bonne nuit et vivre comme ça tous les jours.


Sylvain : Après un petit déjeuner copieux dans une ambiance toujours très familiale, nous quittons Anne pour entamer notre étape sous le soleil. La marche est jolie et plus technique qu’hier. Nous arrivons à Monistrol d’Allier vers 15h15, sommes accueillis très simplement et très chaleureusement par André. K tenant à aller se baigner, André se propose de nous amener. Elle est glacée ! C’est vivifiant. S’ensuit une séance « bronzette » pour K. Au retour, nous mangerons les fameuses pâtes à la bolognaise d’André… généreuses, comme le personnage. Nous sommes repus et avons hâte d’être à demain.

Mardi 4 mai : Saugues

K : Troisième jour de marche, nous sommes partis de chez André à 9h et dès qu’on a commencé la marche nous avons parcouru plus de 3km de montée (fatiguant). Après la marche a été pas trop difficile. Nous sommes arrivés à Saugues à 13h, mais le gîte ouvre à 16h. Donc nous sommes partis pique-niquer au bord de l’eau et nous avons fait de l’accrobranche et là nous sommes au gîte jusqu’à demain.


Sylvain : Après une belle grimpette, l’étape d’aujourd’hui ne nous a pas posé particulièrement de problèmes. K en a profité pour me raconter assez longuement son histoire et ceci m’a permis d’apprendre à le connaître un peu mieux. Cette conversation s’est achevée sur ses rêves de Californie avec une arrivée à Saugues à 13h30.. Ensuite, Nous nous posons au bord d’un cours d’eau pour manger, puis s’amuser à la balançoire et sur un mini-accrobranche..L’ambiance est bonne. Nous rejoignons le gîte vers 16h qui s’avère très agréable. Nous finissons la journée par les tâches du quotidien et de belles éclaircies.


Mercredi 5 mai : Chazeaux

K : Après une nuit compliquée, nous débutons la marche par de la pluie, mais petit à petit, les nuages se dégagent. Vers midi, nous pique-niquons sur une branche d’arbre avec une vue magnifique. Arrivés au gîte, très bien accueillis, nous retrouvons le belge sans sac. J’ai joué au foot avec Sylvain et nous avons très très très bien mangé.


Sylvain : Ce matin, nous quittons Sébastien et son histoire de la bête du Gévaudan et pour cheminer sous la pluie en direction de Chazeaux. Le paysage est magnifique et K est toujours enthousiaste malgré la météo. Une petite pause pour manger nos savoureux pique-niques “fait maison” et nous arrivons tôt chez Elodie. L’ambiance est zen. Nous apprécions. K en profitera pour se reposer. Ensuite, nous partageons une partie de foot, puis K joue avec le petit Timéo. Il assure comme un grand frère ! Le repas est très bon et nous passons la soirée à discuter avec Elodie.


Jeudi 6 mai : Saint Alban

K : Après de la pluie et du vent, nous arrivons à Saint Alban dans le gîte. Bien accueillis. Nous allons faire les courses pour le repas du soir à 17h, je lis et j’ai un bon coup de sommeil, fatigué, je vais bien me reposer ce soir.


Sylvain : Ce matin, nous quittons Elodie avec deux parts de brioche « fait maison ». La marche se fait sous la pluie et du vent. A la pause, nous sommes contents de déguster les parts de brioche. L’étape se passe bien. Nous avons parcouru 18km jusqu’à Saint Alban. La météo se fait plus indulgente, nous permettant de faire les courses. Au retour, K est fatigué et s’endort. Nous mangeons ensuite en présence de deux randonneurs. Les échanges sont sympas. Un jeu dans la journée.


Vendredi 7 mai : Aumont-Aubrac

K : Après une bonne nuit de sommeil, nous mangeons un très bon petit déjeuner. Nous croyions qu’il allait pleuvoir, mais le soleil était présent. Quand nous arrivons au gîte, bien accueillis par Romain, un groupe que j’avais vu sur le chemin était là. Nous dînons ensemble et parlons, ensuite, Renaud fait une blague et me dit qu’il est gendarme, je suis inquiet et tout le monde explose de rire et on me dit que c’est faux et vu que ça s’est bien passé, nous décidons de marcher avec eux le lendemain.

Sylvain : Ce matin, K a pu récupérer et faire une bonne nuit de 10 h ! Après un bon petit déjeuner « fait maison », nous prenons le chemin pour Aumont-Aubrac. L’étape est jolie. Nous parcourons 16 km sous le soleil. Ensuite, Romain nous accueille dans son gîte. Ce grand costaud a l’air très gentil. Après avoir vaqué à nos occupations, un groupe de dix personnes débarquent. Nous allons franchement passer une soirée unique avec eux… de bonnes rigolades, de chouettes conversations. En clôture, K chante une chanson de rap qu’il a écrite. Tout le monde est bluffé.


Samedi 8 mai : Nasbinals

K : Après une nuit courte, nous avons 27km à faire. Il faisait super chaud. J’ai discuté avec David, Renaud et Aurélien. Mes préférés. Je finis la marche en claquettes-chaussettes. Arrivés sur un pont, Aurélien m’attendait pour nous tremper les pieds. Cette personne m’a beaucoup touché avec ses paroles.

Nous pensions dormir à Nasbinals avec les autres, mais non et c’est un au revoir difficile. J’espère les revoir parce que ce sont de bonnes personnes.


Sylvain : Ce matin, nous sommes dix à marcher (avec nos compagnons de la veille). L’ambiance est super. Chacun se soutient. Tout le monde passe un moment à discuter avec K. Des affinités se créent.

Nous franchissons dans la journée la barre des 100 km. Nous en sommes fiers. Nous quittons le groupe avant la fin de l’étape, car notre gîte se situe avant. Nous espérons les retrouver demain et plus si affinités.


Dimanche 9 mai : Saint Chély

K : Après un réveil matinal, il y a beaucoup de vent, donc la marche a été un peu dure. Et avec mon ampoule, ça ne m’a pas aidé. Avant l’arrivée au gîte, nous croisons David, Renaud, Pierre, Noël, Anne et Mathilde, donc nous nous arrêtons pour manger avec eux. Arrivé au gîte, je m’allonge et je dors pendant 2h30. J’étais fatigué, j’espère bien dormir.


Sylvain : Nous quittons le gîte à l’ambiance un peu particulière à cause des restrictions sanitaires avec impossibilité d’utiliser les espaces communs et entamons une marche sous un ciel très nuageux. Les rafales de vent nous fouettent et nous rendent la marche plus difficile. Mais l’étape se passe bien. Nous finissons avec Bernard que nous avions rencontré précédemment. Arrivé au gîte, K est fatigué et il dormira 2h30. Le repas et la soirée se passent bien, calmement.


Vendredi 10 mai : Espalion

K : Après une mauvaise nuit, il pleut quand nous partons. Nous avons 24km dans la boue. Aujourd’hui, ça a été l’étape la plus difficile.

Nous avons pique-niqué à côté d’un cours d’eau, ensuite nous sommes repartis et nous avons encore 12km à finir. Arrivés à Espalion, nous allons au gîte pour prendre une bonne douche et j’espère bien dormir cette nuit.

Maman, Mamie, Ninouche, je vous aime. Bisous


Sylvain : Le réveil est très dur ce matin pour K qui n’a pas bien dormi. De plus, nous entamons une étape de 24km avec pas mal de dénivelés. Nous marchons essentiellement en silence. Par moments, nous sommes contents de croiser des connaissances et de partager un petit moment avec eux.

Après un passage à la boulangerie pour une collation en arrivant, nous rejoignons le gîte. L’accueil de Florian est sympa. Ce soir, nous sommes quatre dans la chambre et c’est sympa de pouvoir échanger avec d’autres.

K et Sylvain


Mardi 11 mai : Golinhac

K : Un ciel couvert quand nous partons. J’ai acheté un livre de Bernard Werber. Nous commençons par du plat et le dénivelé positif arrive progressivement. Ce jour a été dur, mais j’aime la difficulté. Un peu plus tard, nous avons croisé nos amis qui sont dans le même gîte que nous. Demain sera la même marche qu’aujourd’hui. J’espère juste qu’il fera bon temps.

Sylvain ; Après des achats à l’épicerie en prévision des pique-niques et à la librairie pour trouver un livre à K, nous entamons une étape avec beaucoup de dénivelés. La première partie se fait sous un ciel gris/pluvieux. Nous discutons beaucoup et l’ambiance est bonne. Ensuite, avec l’effort, nos discussions se font plus rares, mais nous sommes encouragés par de belles éclaircies. Nous arrivons contents de retrouver nos connaissances et partageons un repas copieux et succulent. “Bienvenue en Aveyron” seront les mots du patron quant à nos retours sur sa cuisine.


Mercredi 12 mai : Conques

K : Aujourd’hui, j’ai bien dormi. La marche a été facile. Il faisait beau. J’ai discuté avec Sylvain, Jeanne et Bassila. Je me suis ouvert et je me sens mieux. Cette marche commence à faire effet. Je suis content et je suis déterminé à aller jusqu’au bout.


Sylvain : Ce matin, nous quittons notre super gîte après un petit déjeuner absolument fantastique. Je pense que nous avions au moins 15 choix de confiture faite maison.

L’étape est plus facile que la veille. Pendant la première partie, “radio K” est en route. Ensuite, nous mangeons en compagnie de deux connaissances et faisons une bonne partie de l’après-midi ensemble; Nous logeons ce soir à l’Abbaye de Conques. Le bâtiment est particulièrement impressionnant. Comme nous n’avions pas eu la possibilité de demi-pension, nous “bricolons” un petit dîner;


Jeudi 13 mai : Decazeville

K : une soirée difficile, j’ai réussi à faire enfin le deuil de mon grand-père. Je remercie du fond du cœur toutes les personnes qui m’ont consolé. Aujourd’hui il y avait des nuages mais peu à peu le soleil est venu. La marche a été presque que de la montée mais il y avait de beaux paysages. Nous avons notre premier jour de repos et nous sommes installés dans un super gîte.


Sylvain : Ce matin nous quittons Conques qui est un très beau village avec ses pavés, et glissant après la pluie… Ce qui m’a valu une belle gamelle ! Sans gravité heureusement. Ensuite nous entamons une belle côte qui nous fait suer bien comme il faut puis le soleil nous accompagne par la suite. Nous pique-niquons avec une belle vue à 360° entre Aveyron et Lot. À l’arrivée, nous sommes contents d’entamer notre premier repos depuis le départ. Le gîte est calme, nous sommes seulement quatre. Point important pour K., il y a la télé. Ensuite les conditions sont propices pour un jeu !

Vendredi 14 mai : Decazeville

K : Premier jour de repos, ça nous a reposé mais c’était ennuyant. J’ai joué à la pétanque et j’ai parlé avec Emilie parce qu’elle partait aujourd’hui. Je me sens prêt pour demain.


Sylvain : Aujourd’hui nous entamons une courte marche d’un, 5 km jusqu’à Decazeville pour rejoindre le gîte où nous passerons notre journée de repos. Thierry, notre hôtel est très sympa. Nous nous sentons rapidement comme à la maison. La matinée passe rapidement : courses, lessive, cuisine. L’après-midi est globalement ensoleillé et K. en profite pour se reposer. Puis il découvre la pétanque mais n’aime pas vraiment. La fin de journée se passe calmement et nous sommes contents d’avoir récupéré et de reprendre la marche demain.


Samedi 15 mai : St Félix

K : Après un réveil très dur, nous entamons le début de marche sous la pluie et même toute la journée. Nous avons quitté l’Aveyron pour arriver dans le Lot. Quand nous arrivons chez Thierry, nos chaussures sont trempées mais il les mettra directement à côté de la cheminée. Bien accueilli, Titi me propose un goûter et comme j’avais très faim je n’ai pas pu refuser. Ensuite je me suis allongé et j’ai dormi jusqu’au repas du soir. Le dîner m’a le plus calé et c’est le meilleur depuis le début.


Sylvain : Après un lever très difficile pour K., nous partons pour une étape sous une pluie forte. Nous passons dans des chemins trempés ou plein de gadoue et régulièrement par des portions sur le bitume. Nous sommes rapidement trempés mais avançons bien. Après une pause repas avec boissons en donativo (on laisse la somme que l’on veut) nous repartons pour chez Thierry. L’accueil est très chaleureux. K. dormira un bon moment. Le dîner sera très copieux. Nous sommes repus et cela nous fait du bien après notre étape.


Dimanche 16 mai : Figeac

K : Partis de chez Thierry que j’aimais bien, même beaucoup, autour d’un super petit dèj. Nous avons juste à faire 10 km sous la pluie. Nous arrivons à Figeac, nous faisons le tour de la ville et arrivons au Gua. Bien accueillis, nous mangeons bien et je dors bien.


Sylvain : Après être partis avec tous nos habits secs, merci Thierry, nous entamons une petite étape jusqu’à Figeac. Nous sommes tous au gîte et devons attendre. Nous en profitons pour faire des courses, manger et puis se promener entre deux averses. Nous sommes ensuite accueillis chaleureusement par Théo et Frédérique. Le gîte est très bien. Nous mangeons de bons produits locaux et la soirée se passera à discuter, K., Théo, Caroline et moi, Caroline étant juste de retour d’une marche Seuil. C’est très enrichissant.

Lundi 17 mai : Source d’Ussac

K : Après un réveil dur, nous partons sous la pluie et faisons les courses à carrefour, entre pluie et soleil. Je pense que le temps était bipolaire aujourd’hui. La marche a été superbe, nous avons vu de beaux paysages. Arrivée chez Dominique et Sylvie qui nous proposent une menthe à l’eau maison et me donnent la recette. J’espère passer une bonne nuit.


Sylvain : Ce matin, nous avons quitté le gîte du Gua, où nous avons passé un très bon moment et sommes partis assez tardivement après avoir effectué quelques courses. L’étape se fait entre éclaircies et averses. La deuxième moitié est sous les arbres dans des paysages magnifiques, comme le lieu où nous arrivons. Dominique et Sylvie nous font un accueil chaleureux et généreux. Ensuite nous vaquons à nos occupations, préparons à manger et sommes invités à partager une tisane par nos hôtes. Nous avons passé une belle soirée.


Mardi 18 mai : Limogne en Quercy

K : Après être parti de chez Dominique, nous ne savons pas où est le GR 65, donc nous appelons Dominique pour qu’il nous guide. De la pluie, de la pluie et de la pluie, il n'y avait que ça aujourd’hui. Il y avait relativement du plat, ensuite nous sommes arrivés chez Patrice. Bien accueilli, nous parlons autour d’un repas et demain grosse étape, nous devons faire 27 km.


Sylvain : Ce matin, nous partons tardivement de chez Dominique et Sylvie pour une marche de 24 km. Après une première partie avoir finalement assez chaud, nous nous arrêtons manger à Cajarc. Ensuite nous repartons et nous ne serons pas épargnés par la pluie. Nous passons dans des villages où les maisons sont magnifiques, tout comme les chemins en sous-bois. Cependant, avec la pluie, K. en aura marre sur la fin. À l’arrivée, Patrice nous fait très bon accueil et nous partageons repas et discussion très intéressante en petit comité : nous ne sommes que deux !


K et Sylvain


Mercredi 19 mai : Lalbenque

K : Après une étape de 28km sous du soleil et aussi du plat, nous arrivons à Lalbenque et demain nous avons un jour de pause dans la magnifique ville de Cahors et aspirerai à être demain. Il y a une descente dangereuse.


Sylvain : Nous quittons Patrice et son gîte très paisible et entamons une marche de 28 km jusqu’à Lalbenque. Les éclaircies sont entrecoupées de courtes averses, pas assez pour nous tremper, tant mieux. L’étape est plutôt plate et essentiellement sur de très beaux sentiers en sous-bois. Nous croisons peu de monde. Arrivés vers 16h, Philippe nous accueille. Nous serons seulement deux au gîte, pour la troisième fois d’affilé. K nous préparera son plat favori : poulet à la crème, riz, champignons

Jeudi 20 mai : Cahors

K : Nous nous levons assez tôt. Quand nous partons nous marchons peu à peu sur du bitume avec un ciel ensoleillé. Ensuite nous croisons quelqu’un de très original qui encadre des jeunes comme moi et le soir même ce qui me donne envie d’avancer c’est que je suis en repos demain.

Sylvain : Après m’être réveillé un peu contrarié par une petite tricherie de K à propos du téléphone la veille, nous nous préparons tranquillement pour une marche sous le soleil. Nous rencontrons Jean-Luc qui marche suite au décès récent de sa femme. Son témoignage est touchant. L’étape se passera bien, nous avons même plutôt chaud. Avant Cahors, nous traversons des endroits remplis de papillons bleus, c’est magnifique. A l’arrivée à Cahors pour notre pause, nous passons à la poste, jouons au jeu de société et nous reposons.

Vendredi 21 mai : Cahors

K : Aujourd’hui une très belle journée commence par une grasse matinée. J’ai regardé la télé, joué aux cartes, lu et allé au cinéma voir Tom et Jerry. Je me suis reposé et compte repartir marcher demain.


Sylvain : Un lever sans réveil qui nous fait du bien. Nous faisons ensuite notre petite vie, entre courses, repas à des heures un peu décalées et repos. K qui ne souhaite pas sortir, passera presque toute la journée devant la télé. De mon côté, je vais rencontrer Mahdi qui a fait une marche Seuil il y a quelques années et tient un magasin pour pèlerins dans Cahors. Le personnage est très sympa. Le soir, nous irons au cinéma pour voir Tom et Jerry et passerons un bon moment

Samedi 22 mai : Lascabanes

Dimanche 23 mai : Lauzerte

K : Après un réveil dur, je me dépêche pour aller prendre mon petit déjeuner. Nous partons pour 28 km avec un beau temps. Nous passons par la ville de Lauzerte et c’est beau. A partir de 24 km, cela commence à être fatiguant, mais nous arrivons au gîte bien accueillis. Le jardin est superbe. Nous mangeons bien et j’ai beaucoup récupéré.


Sylvain : Après une nuit très paisible dans la yourte, nous partons pour 27 km de marche. Il fait beau, le trajet alterne entre route (un peu trop) et chemins en forêt. Nous croiserons plusieurs fois Stéphane et Marie, rencontrés la veille. Nous sommes partis tard, l’étape se fait longue, nous avons hâte d’arriver. Nous logeons après Lauzerte et il reste une belle « grimpette ». Heureusement notre gîte, un ancien corps de ferme avec une vue magnifique nous récompense de nos efforts. Marie-Noëlle nous accueille chaleureusement et cuisine à merveille.


Lundi 24 mai : Durfort

K : Nous sommes partis de chez Marie-Noëlle à 11h, car nous avons une petite étape. Nous arrivons dans la ville où se trouve le gîte à 13h30, mais il n’ouvre qu’à 15h, donc nous mangeons et allons faire une partie de tennis-claquettes et c’était super marrant.


Sylvain : Ce matin, nous sommes partis sous la pluie pour une toute petite étape. Les chemins sont boueux, K manque de tomber, mais se rattrape avec classe.

Nous arrivons tôt à Durfort et sommes contents de tomber sur le relais-pèlerins ouvert en ce jour férié. Nous mangeons en terrasse, puis patientons en attendant que le gîte ouvre. K inventera le tennis-claquettes auquel nous jouerons bien 1h30 en rigolant.

Au gîte, Christophe est super sympa. Il nous offre des légumes et nous propose de partager son jardin.


K et Sylvain


Mardi 25 mai : Moissac

K : Nous partons de chez Christophe en ayant bien dormi. En partant nous avons du temps donc je prends ma revanche au tennis claquettes et j’ai gagné. Nous avons fait une petite étape, en arrivant nous croisons Sébastien et Anne notre hôte, qui se charge de prendre nos sacs car il y a une grosse montée pour Moissac. Bien accueilli, nous mangeons en groupe. Il y a une belle vue et j’ai bien dormi.


Sylvain : Après une bonne nuit de sommeil, une petite journée de marche nous attendait. Nous avons pris notre temps et n’avons pas résister à une partie de tennis claquettes avant la marche. Nous sommes arrivés à Moissac vers 15 heures, après avoir vu une belle biche qui n’avait pas l’air vraiment perturbé par notre présence. K. était pressé de rejoindre le gîte et manger un goûter. Anne et Flore nous on fait un accueil super et nous avons partagé un super repas en groupe, pour la première fois depuis un moment avec de super temps d’échanges.


Mercredi 26 mai : Auvillar

K : Nous partons de Moissac. Anne nous indique le chemin et pendant 12 km nous longeons un canal. C’était reposant, avec mon ampoule j’ai décidé de faire le chemin en claquettes. On arrive tôt à Auvillar. Nous trouvons Laurence la dame qui nous héberge, très gentille et drôle. Nous partageons un bon repas, elle propose de mettre de l’argile sur mes pieds et cela fait du bien, l’endroit où nous sommes est magnifique.


Sylvain : Après un petit déjeuner très convivial, nous quittons Anne et Flore pour entamer une marche de 21 km jusqu’à Auvillar. Ne marchant essentiellement que le long du canal, l'étape est donc sans difficulté. Nous ferons une belle rencontre avec Jérôme qui marche après avoir vécu une année 2020 désastreuse. Laurence nous fera un super accueil. Le gîte est une incroyable maison en pierre. Le repas est top et l’énergie de Laurence rayonne… Nous passons un excellent moment.


Jeudi 27 mai :

K : Aujourd’hui était le pire jour car j’ai eu une grosse allergie. Mais il faisait très chaud et nous croisons une personne qui m’a passé une plaquette de médicaments contre cette allergie. Nous arrivons au gîte bien accueilli et j’ai regardé Aladdin avec Jérôme.


Sylvain : Nous partons tardivement après avoir discuté un bon moment avec Laurence, notre rayon de soleil. Nous quittons à regret notre hôte pour 23 km sous un grand soleil. Il fait chaud et K. est très embêté par ses allergies : en effet nous passons au milieu de champs fraîchement fauchés. Nous croiserons à nouveau plusieurs pèlerins rencontrés précédemment et avons le plaisir de loger ce soir avec Jérôme qui s’est beaucoup intéressé à K. Le gîte communal est très sympa et nous ne sommes que deux dans le dortoir… Plutôt confortable.


Vendredi 28 mai : La Romieu

K : Après avoir bien dormi, nous partons pour 30 km. Avec de la chance, mon allergie n’est pas présente grâce aux médicaments. Nous faisons un bout de chemin avec Jérôme. Nous nous retrouvons au gîte à 19h, je dors à 20h30 et je me réveille à 9h45. J’ai bien dormi et bien récupéré.


Sylvain : Un levé un peu laborieux pour K. et donc un départ tardif à 10h15. 30 km de marche sous le soleil nous attendent. Nous marchons avec Jérôme jusqu’à Lectoure où nous mangerons avec lui puis continuons de notre côté. Nous avons chaud et les passages sur le goudron n'arrangent rien. L’étape est toutefois très jolie avec plusieurs beaux points de vue. La fin nous semble naturellement un peu longue et nous arrivons juste à temps à La Romieu pour faire un sprint à l’épicerie et s’acheter à manger pour ce soir. Laurent nous demande d’être parti pour 11 heures demain ce qui annonce une belle grosse matinée !


Samedi 29 mai : Condom

K : Très impatient pour notre jour de repos. Nous faisons 13 km pour être tranquille. Arrivés à Condom au gîte, l’endroit est magnifique. Piscine, terrasse, télé et il fait beau.


Sylvain : Une belle grosse matinée pour K. et nous repartons sous un ciel couvert avec même un peu de pluie. Heureusement, nous n’avons que 13 km jusqu’à Condom. Nous aurons une belle discussion sur le trajet. À l’arrivée nous logerons dans un super gîte où nous passerons aussi notre jour off demain. K. teste sans plus attendre le distributeur automatique de pizza (non-industrielle néanmoins) et elle s’avérera bonne. Ensuite ce sera repos et toujours beaucoup de télé pour K..


Dimanche 30 mai : Condom (repos)

K : Aujourd’hui grasse matinée, bon petit déj mais je suis un peu décalé. Il fait chaud et ça fait du bien, je vais me baigner et ensuite je me repose. Encore 11 jours pour Saint Jean pied de Port.


Sylvain : Après une belle nuit de récupération, le petit déjeuner en libre-service est copieux. Nous serons, comme souvent en repos, sur un rythme plutôt décalé. Le soleil, qui n’était pas prévu, est de la partie. K entre coupera son après-midi télévision par une baignade dans la piscine. Pour le reste ce sera repos et télé pour lui, écriture, repos et musique pour moi. Demain nous reprenons la route pour Saint Jean pied de Port où nous serons dans 11 jours.


K et Sylvain

199 vues

Posts récents

Voir tout

Marche de Jadxxx

Marche de Jadxxx accompagnée par Lara Vendredi 21 au Lundi 24 Mai : Stage de préparation à Québriac J : Salut, Je m’appelle J. et avec moi la vie c’est pas un Kinder. J’ai 13 ans et un grand cœur. Je

Marche de Rap02xxx

Marche de Raph2xxx accompagné par Didier Mardi 1er juin : Guipry, stage d’avant marche R : J’ai fait la connaissance de mon accompagnateur et de la team. J’ai dit au revoir à ma mère. Nous nous sommes

Marche de Valxxx

Marche de Valxxx accompagné par Thomas Stage d’avant marche de Valentin et Thomas à Rennes du mardi 13 au vendredi 16 avril : V. s’est engagé à réaliser une marche éducative d’une durée de deux mois.