• pierresauge

Marche de Valxxx

Marche de Valxxx accompagné par Thomas


Stage d’avant marche de Valentin et Thomas à Rennes du mardi 13 au vendredi 16 avril :

V. s’est engagé à réaliser une marche éducative d’une durée de deux mois. Elle a commencé le mardi 13 avril et prendra fin le 11 juin 2021. Thomas est son accompagnant pour cette marche qui débute au Puy en Velay. Le premier objectif est de rallier Saint-Jean-Pied-de-Port et de continuer ensuite dans la direction de leur choix afin de parcourir à pied 1000km au total. V a 17 ans et demi et habite à Paris dans le 19ème. Il compte profiter de la marche pour réfléchir à son projet. Il aimerait beaucoup faire une formation professionnelle à son retour.


Samedi 17 avril : Le Puy en Velay


V : Ce matin, le réveil était assez difficile à 6h30. Nous sommes partis de Rennes, puis nous avons fait 7h de train avec trois trains différents pour ensuite arriver dans un beau village appelé le Puy en Velay. Le gîte était à 10mn avec une montée assez hard. Nous sommes arrivés à 15h. J’ai dormi pendant 2h, ensuite nous sommes allés en ville. J’ai remarqué que c’était très religieux. A 19h15, on a mangé un plat que je ne connaissais pas, appelé « aligot ». J’ai bien aimé et demain un grand jour commence.


Thomas : Ce matin, c’était le grand départ. Après un lever aux aurores, nous avons quitté Rennes. Le voyage a été long, mais nous sommes bien arrivés en Puy-en-Velay qui sera le point de départ de notre aventure. Comme nous nous étions levés tôt, nous avons fait une sieste après être arrivés au gîte. Nous avons ensuite fait un tour en ville pour compléter notre équipement. Pour le dîner, nous nous sommes retrouvés tout seuls dans la très grande salle à manger du gîte V a beaucoup aimé le plat typique de la région que l’on nous a servi : l’aligot


Dimanche 18 avril : Montbonnet


V :. Ce matin, je me suis réveillé à 8h30, puis j’ai pris mon petit déjeuner au gîte. Le départ a été à 10h. On a eu le droit à une montée infernale, on n’avait pas prévu de pique-nique, nous nous sommes retrouvés toute la journée sans manger. Nous sommes arrivés au gîte à 14h30. Très bon accueil.


Thomas :

Pour une première journée, on a marché à un bon rythme. Comme tous les commerces étaient fermés dans les villages que l’on a traversés, nous sommes arrivés au gîte avec une grosse faim que Didier et Anne, nos hôtes, ont très gentiment rassasiée. Le soir, nous avons pris le repas avec eux et passé un très bon moment.

V et Thomas


Lundi 19 avril

V : Je me suis levé à 7h ce matin. On a pris notre petit déjeuner. Le gîte nous a fait un pique-nique, nous l’avons mangé vers 11h30 en ville. Ensuite, on s’est stoppé pendant 1h, au clocher. Le chemin était beaucoup en forêt. Vers 15h nous sommes arrivés chez André. On a marché 15 km.

Thomas : Ce matin, après le petit déjeuner avec Anne et Didier, on a commencé à marcher vers 10h. Grosse montée pour débuter que l’on a grimpée avec un très bon rythme. A 4km de l’arrivée, nous nous sommes autorisés une petite sieste sur les hauteurs avec un superbe panorama. Pendant la marche, on n’a pas du tout discuté et une fois au gîte, l’ambiance était très tendue. Le repas du soir avec André a été assez agréable.



Mardi 20 avril : Saugues


V : Ce matin, je me suis levé à 8h pour prendre mon petit déjeuner à 9h. Au départ, il y a une montée de 2h. C’était long. Ensuite, en haut de la montée nous nous sommes posés. Nous sommes arrivés à Saugues à 12h45. Une personne du village nous a invités à prendre le pique-nique chez lui et vers 15h, nous sommes arrivés au gîte très bel accueil.


Thomas : Aujourd’hui, départ assez tôt en gîte. Nous étions prévenus, mais la montée a été très raide et longue. L’effort a été récompensé par une petite sieste au sommet. Difficile de repartir, mais nous nous sommes remis en route. Du coup, nous sommes arrivés à Saugues avant 13h. Nous avons pris un sandwich et un habitant nous a invités à le manger chez lui. Il connaissait notre hôte du soir et nous a même accompagné chez lui. Jésus a été très accueillant et le repas qu’il nous a cuisiné : excellent


Mercredi 21 avril : Chazeaux


V : Ce matin nous sommes partis du gîte à 9h30, ça a été une journée avec beaucoup de pluie. Un chien de la ferme nous a suivis pendant les 15 km jusqu’au gîte du prochain village, sinon nous sommes arrivés à 13h30 et j’ai dormi l’après-midi.


Thomas : Ce matin, nous sommes partis de Saugues en direction de Chazeaux. Nous avons beaucoup marché sous la pluie, ce qui n’est pas toujours agréable. Un chien nous a suivis depuis Saugues et a fait tout le chemin avec V. Nous sommes arrivés en milieu de journée au gîte “La Virlange” chez Elodie. Jusqu’à maintenant, nous n’avons pas rencontré d’autre marcheur. J’espère que nous allons en croiser bientôt.


Jeudi 22 avril : St Alban sur Limagne


V : Le réveil a été à 8h. Nous sommes partis du gîte vers 9h. Aujourd’hui, j’ai mal au dos. Après, on a mangé dans une prairie. Nous sommes arrivés vers 14h. Personne dans le gîte pour nous accueillir. On s’est fait à manger nous-mêmes, ça faisait longtemps qu’on n’avait pas cuisiné.


Thomas : Ce matin, c’est avec un très beau temps que nous sommes partis de Chazeaux. Le chemin était très agréable, parfois dans la forêt, parfois avec la vue sur le plateau du domaine « Le Sauvage ». Nous avons mangé notre pique-nique dans une prairie en face de la vallée. Au gîte, V a pu prendre un bain, puis nous avons cuisiné des pâtes à la carbonara.

V et Thomas


Vendredi 23 avril : Aumont-Aubrac


V : Le départ ce matin est à 10h. On a fait une petite étape. Un chien d’une ferme nous a encore suivis pendant les 14km. On fait une pause de 2h à 12h. Nous sommes arrivés au gîte à 15h. On a fait à manger nous-mêmes.


Thomas : Aujourd’hui c’est sous un beau soleil bleu que nous avons quitté Saint-Alban. Après un rapide passage à la boulangerie pour le petit déjeuner, nous avons commencé cette nouvelle étape. Une nouvelle fois, un chien s’est mis à nous suivre sur le chemin. V et lui se sont vite adoptés et il nous a suivis jusqu’à Aumont-Aubrac. Au gîte, nous avons appelé au numéro inscrit sur son collier et les propriétaires sont venus le chercher, ils le cherchaient partout et nous ont remerciés, ils étaient si heureux de le retrouver. Le gîte est aussi une ferme, mais nous n’avons pas eu l’occasion de rencontrer le propriétaire une fois de plus, nous sommes seuls ce soir.


Samedi 24 avril :

V : Ce matin, départ à 10h. On a fait une grosse étape. A 12h, on a fait une pause et on a somnolé 1h avant de manger. Nous sommes arrivés à l’hôtel à 17h. Nous nous sommes reposés, puis nous sommes allés manger vers 19h. J’ai vu que j’avais attrapé un gros coup de soleil.


Thomas : Ce matin, nous sommes partis vers 10h pour notre première grosse étape. Première pause à midi, mais nous avons décidé de marcher 1h de plus avant de manger. Comme nous marchons à un bon rythme, nous avons terminé l’étape en marchant 2h l’après-midi. Globalement, nous n’avons pas trop souffert et avalé les 27km, même si sur la fin, les jambes étaient très lourdes. Nous sommes arrivés à l’hôtel pour un repos bien mérité un peu avant 17h.


Dimanche 25 avril : Saint Chély


V : Une journée ensoleillée. Le départ a été à 12h. On a rencontré un marcheur devant notre hôtel, donc il a fait l’étape avec nous, mais lui dort dans une tente, donc il s’est arrêté un peu avant le village. Nous sommes arrivés au gîte vers 17h30. On a pris notre temps.


Thomas : Ce matin, alors que nous avions prévu de partir à 10h50, nous avons rencontré Pierre qui fait aussi le chemin de Compostelle. Comme il voulait charger son téléphone, nous avons attendu avec lui et sommes finalement partis à 12h30. En route, nous avons aussi rencontré un couple avec leur chien et à la fin de l’étape, une autrichienne qui s’est arrêtée dans le même gîte que nous. Après une semaine seuls sur le chemin, enfin nous rencontrons d’autres marcheurs.


Lundi 26 avril : Espalion

V : Ce matin, le départ est à 10h. On a croisé le marcheur qui avait marché avec nous à l’étape précédente, on l’a croisé à la sortie du village. Aujourd’hui il y avait que des montées et on a dû marcher 17km avant de pouvoir acheter à manger. Nous sommes arrivés au gîte à 19h.


Thomas : Aujourd’hui, nous avons pris la route vers 10h de Saint-Chély. Très vite sur le chemin, nous avons croisé à nouveau Pierre et son chien et nous avons donc refait presque toute l’étape avec eux. Nous avons fait trois bonnes pauses, car l’étape d’aujourd’hui était longue et difficile. C’est la deuxième étape à plus de 20km, on commence à s’y habituer. Avec Pierre, nous avons eu de bonnes discussions

V et Thomas


Mardi 27 avril : Decazeville

V : Ce matin, réveil à 8h30. Ensuite, on a dû s’occuper jusqu’à 11h30, puis ensuite manger. Nous sommes allés à la boulangerie, avons pris le bus pour Rodez qui était à 13h, pour ensuite un 2ème bus pour aller à Decazeville. Une journée ennuyeuse.


Thomas : Ce matin, alors que nous pensions marcher une dernière étape avant le retour à Paris, nous avons dû changer de programme. Pour pouvoir partir pour Paris demain matin, nous avons pris deux bus pour aller à Decazeville. Nous sommes arrivés à 16h au gîte des Volets Bleus. La journée a été ennuyeuse, mais cela nous a permis de nous reposer après toutes ces journées de marche.


Mercredi 28 et jeudi 29 avril : Paris

Un aller-retour pour répondre à un rendez-vous judiciaire.


Vendredi 30 avril : Saint-Félix

V : Hier, on a fait un aller-retour Paris. Nous sommes revenus hier à minuit. On a dormi dans un gîte à Decazeville. La reprise est un peu dure. On a fait un départ à 11h. Nous sommes arrivés à 17h. Nous nous sommes perdus. On a fait 2 à 3 km dans le vide, mais demain ça va on a que 10 km à faire.


Thomas : Les 28 et 29 avril, nous avons dû faire un aller/retour express à Paris. Nous sommes arrivés tard hier soir à Decazeville et avons, une nouvelle fois, passé la nuit au gîte des volets bleus tenu par Thierry où nous avions laissé nos sacs. Ce matin, nous sommes partis vers 11h. La température dans les chemins de forêt était idéale, le ciel couvert, mais il n’a pas plu. L’étape d’aujourd’hui devait faire 19km, mais cet après-midi, nous avons raté un virage, puis pris le chemin en sens inverse. Heureusement, une personne du coin nous a prévenus et on a fait demi-tour. Nous avons finalement réussi à atteindre Saint Félix où nous allons passer la nuit.


Samedi 1er mai : Figeac

V : Ce matin, on a fait un départ à 10h. On a fait une petite étape sous la pluie, mais ça va. On a fait que 10km. Nous nous sommes arrêtés dans un gîte. Sa femme avait été accompagnante chez Seuil. Nous sommes arrivés à 14h.


Thomas : Ce matin, nous avons pris le petit déjeuner avec Jade à 9h. Jade, notre hôte a tiré les cartes du tarot à V et à moi. Nous avons tous les deux eu un tirage positif. Ensuite, nous avons marché 10km pour arriver à Figeac. Il a plu tout le long, donc nous avons beaucoup apprécié la douche chaude à l’arrivée au gîte. Le soir, nous avons encore eu le droit à un très bon repas, avec notamment une soupe aux légumes et aux orties. Un régal.


Dimanche 2 mai : Source d’Ussac

V : Aujourd’hui, nous sommes partis de Figeac à 9h30. Dans la matinée, on a croisé des personnes qui font le chemin aussi. Avec Thomas, depuis le retour de Paris, on a remis les choses à zéro et ça va un peu mieux, sinon c’était une grosse étape. J’ai eu une blessure au mollet. Nous sommes arrivés au gîte à 16h45. On est au milieu de la forêt, c’est assez bizarre.


Thomas. Ce matin, réveil à 8h pour le petit déjeuner. Vers 9h30, nous sommes partis de Figeac avec pour objectif la Source d’Ussac à 25km. A mi-parcours, nous avons fait la pause pique-nique dans une prairie. Ce matin, V est parti avec une petite douleur au mollet qui s’est amplifiée dans l’après-midi. Espérons que ce ne soit pas très grave. Ce soir, nous sommes dans un gîte au beau milieu de la forêt, c’est très reposant.


Lundi 3 mai : Cajarc

V : Hier, Seuil a proposé d’aller chez le médecin pour ma blessure au mollet pour ne prendre aucun risque. On a pris un bus à Cajarc jusqu’à Figeac. On a pris rendez-vous à 11h. Le médecin a constaté et dit que c’est une déchirure. On a préféré prendre un deuxième avis chez le kiné et lui constate et a l’air d’en savoir plus et dit que c’est une contracture. Donc demain, on va se reposer et voir après-demain si j’ai encore mal. Nous sommes revenus en bus sur Cajarc


Thomas : Ce matin, nous nous sommes réveillés à 7h30, mais nous n’avons pas pu faire l’étape prévue à cause de la douleur au mollet de V. Sylvie, notre hôte, nous a déposés à Cajarc où nous avons pris un bus pour revenir à Figeac. V a vu un médecin et un kiné, apparemment, il a une contracture, peut-être une déchirure. Nous sommes ensuite revenus à Cajarc où nous avons pris un gîte. Nous verrons demain comment évolue sa douleur.

.

Mardi 4 mai : Cajarc

V : Ce matin, j’ai pris mon petit déjeuner à 9h30. On a fait notre journée de repos. Ma contracture, ça va mieux, grâce à cette journée de repos, demain pour reprendre on fait une petite étape de 16km. Aujourd’hui, nous sommes allés vers 12h acheter à manger pour aller manger au bord du lac à Cajarc. J’ai fait une sieste vers 15h. Après nous sommes allés acheter pour faire nous-mêmes au gîte.


Thomas : Aujourd’hui, nous sommes restés en repos à Cajarc afin d’éviter tout risque concernant la blessure de V. Je passe la matinée à écrire pendant que V s’active et lave tous ses vêtements de marche. A midi, nous pique-niquons sur un ponton au bord du Lot. Le mollet de V semble aller mieux, demain nous allons tenter une petite étape. En fin d’après-midi, nous avons fait des courses pour nous préparer un bon repas au gîte.:


Mercredi 5 mai : Limogne en Quercy

V : Aujourd’hui, on a fait une petite étape de 15km. A la sortie de Cajarc il y a une assez grosse montée, mais ça va. Elle n’a pas duré longtemps. Au bout de 4/5km, la douleur au mollet a commencé à revenir, donc au bout de la montée, on a fait une pause de 10/15mn. Après, nous sommes allés manger 800m plus loin dans un endroit de pique-nique avec plein de coquilles de Saint Jacques. On a repris doucement. Nous sommes arrivés au gîte à 13h45. Bon accueil. La personne du gîte connaît Bernard Ollivier.


Thomas : Ce matin, après le petit déjeuner, nous avons été acheter un sandwich, puis sommes allés à la pharmacie et nous sommes partis à 10h. Au début de l’étape V ne sentait plus sa douleur au mollet, mais après quelques kilomètres, celle-ci a commencé à revenir. Du coup, nous avons fait plusieurs pauses et marché plus lentement que d’habitude. En début d’après-midi, nous sommes arrivés au gîte un peu avant Limogne en Quercy.


Jeudi 6 mai : Limogne en Quercy

V : Ce matin, on a fait un réveil à 7h45. L’angine que j’avais hier s’est aggravée, donc on a fait 4km pour rejoindre Limogne en Quercy. Nous sommes allés chez le médecin qui m’a prescrit des antibiotiques et au mollet j’ai plus senti de douleur.


Demain, on va faire une petite étape pour que ça guérisse plus vite

Thomas : Ce matin, V s’est réveillé avec un très gros mal de gorge. Nous avons tout de même dû faire 4km pour qu’il puisse voir un médecin. Ce dernier a diagnostiqué une angine et l’a mis sous antibiotiques. On a décidé de ne pas continuer plus loin pour aujourd’hui car V s’en sentait incapable.

Au gîte, il a dormi tout l’après-midi. Nous avons dîné avec nos hôtes et trois autres pèlerins, puis nous nous sommes couchés.


Vendredi 7 mai : Varaire

V : Ce matin, je me suis réveillé à 8h20. On a pris notre petit déjeuner avec d’autres pèlerins. On commence à en croiser beaucoup ensuite. Un pèlerin a fait 8 km avec nous. Il rencontre l’équipe qui est parti une semaine avant moi. Nous sommes arrivés au gîte à 12h. Nous avons mangé au gîte, après on a discuté avec les hôtes, après avec Thomas on a décidé de faire une partie de fléchettes et on a tenté de faire une quiche « maison » qui a raté.


Thomas : Ce matin, nous avons prévu une petite étape car V est convalescent. Nous avons pris la route avec Yves, un chaman que nous avions rencontré au gîte. Nous avons ensuite croisé Rodolphe, un ancien gendarme. Nous avons marché avec eux et mangé ensemble. L’après-midi, avec V on a joué aux fléchettes. Sur la première partie, je l’ai écrasé et je l’ai laissé gagner la seconde. Pour le dîner, on a fait des quiches « maison », mais on s’est raté sur la cuisson.


Samedi 8 mai : Lalbenque


V : Ce matin, on a fait un petit déjeuner à 7h50. On a fait un départ à 10h, on a pique-niqué vers 12h30 et on a fait une pause de 2h. Il y avait un bon soleil. Quand on a repris la route, on a croisé un serpent qui avait l’air d’une vipère. Nous sommes arrivés au gîte à 16h. Aujourd’hui, nous n’avons pas croisé d’autres marcheurs et il n’y a que nous au gîte, ce qui n’est pas arrivé depuis plusieurs jours.


Thomas : Ce matin, nous sommes partis vers 10h pour une étape de 17km. Après avoir fait un peu plus de la moitié, on a fait une longue pause de 2h. Alors que ces derniers jours, il ne faisait pas très chaud, aujourd’hui il a fait beau et chaud. L’après-midi, nous avons vu une vipère sur le bord du chemin. Elle s’est mise en position de défense. C’était assez impressionnant. Nous sommes arrivés au gîte à Lalbenque


V et Thomas


Dimanche 9 mai : Cahors

V : ce matin on a fait un réveil à 10h. J’ai pris mon petit-déj’. La ville où on était était à 4 km du GR 65, l’hébergeant propose de nous accompagner au GR en voiture, mais Thomas refuse. Je ne comprends pas pourquoi, ça m’a énervé, donc j’ai fait les 20km loin devant Thomas. Je n’avais pas acheté de pique nique et vu que je connaissais le nom du gîte où on dormait pour l'arrivée à Cahors, je demandais aux gens où ça se trouvait. Je suis arrivé à 14h30 et ça m’a fait du bien de marcher tout seul et vite.


Thomas : Ce matin nous sommes partis plus tard que prévu car Valentin avait du mal à se lever. Comme il était énervé contre moi, il a décidé de ne pas m’attendre et de tracer jusqu’à Cahors sans faire de pause. Il est arrivé au gîte longtemps avant moi et j’ai l’impression que marcher seul et aussi vite lui a fait du bien. À mon arrivée au gîte, son attitude envers moi était bien meilleure. Au gîte, nous avons rencontré deux femmes qui étaient très sympathiques.

Lundi 10 mai : Paris

V : Ce matin réveil 9h30 on a un train à 12h à Cahors on a changé à Montauban et puis Bordeaux. Je suis content de retrouver ma famille pour une soirée.


Thomas : Aujourd’hui, nous avons fait notre deuxième retour sur Paris. D’abord nous avons déposé nos sacs au gîte où l’on va dormir demain. Ensuite nous avons passé un moment à la cathédrale de Cahors, puis nous sommes allés à la gare. Le voyage a été assez long quand nous avons eu deux correspondances. À Montauban et à Bordeaux. Nous sommes arrivés à Paris peu après 18 heures.


Mardi 11 : Paris pour un rendez-vous judiciaire


Mercredi 12 au vendredi 14 : retours manqués pour Cahors


Samedi 15 mai : Cahors

V : Ce matin mon réveil était à Paris suite à des problèmes. J’ai pu revenir aujourd’hui donc on a pris le train à 10h45, on a fait un changement à Agen et ensuite à Montauban pour revenir à Cahors. On était sous la pluie et demain aussi s'il pleut on fait 22 km sous la pluie.


Thomas : Ce matin, nous sommes partis de Paris pour revenir à Cahors afin de reprendre la marche. Nous avions deux correspondances à Agen et à Montauban. Lorsque nous sommes arrivés à Cahors, il pleuvait, espérons que ce ne soit pas le cas demain pour la reprise.


Dimanche 16 mai : Lascabanes

V : Ce matin, je me suis réveillé à 9h30. On a fait un départ à 11h. Il pleuvait beaucoup, le chemin était plein de boue vraiment désagréable de marcher sous ce temps. On a croisé 4 pèlerines sur le chemin, une des pèlerines ne pourra plus marcher à cause d’une blessure. Moi ça faisait six jours que je n'avais pas marché, j’ai eu du mal. À la sortie de Cahors, une grosse montée nous attendait sinon c’était du plat.


Thomas : Ce matin après avoir pris le petit déjeuner et s’être préparé, nous avons repris la route après ces quelques jours d’interruption. L’étape du jour de 22 km ralliait Cahors à Lascabanes. Toute la journée, nous avons eu une pluie fine ce qui n’était pas désagréable en soi mais le chemin était parfois difficilement praticable. À 17h, nous sommes arrivés au gîte où nous avons rencontré Nacira, une pèlerine qui va arrêter sa marche car elle s’est blessée.


Lundi 17 mai : Lauzerte

V : Ce matin, on a fait un départ à 10h30. Le chemin était désagréable et plein de boue, il y avait quelques averses. Les paysages étaient magnifiques, on a mangé à la pizzeria de Montcuq vers 13h30. Les chemins étaient mal indiqué on s’est trompé deux fois moi, ce qui nous a fait faire des gros détour. A Lauzerte, on a vu dans un champ une centaine de moutons, c'était assez marrant on est arrivé au gîte à 19h. On est dans un gîte cool, c’est la première fois, on est content


Thomas : Ce matin, nous sommes sortis de Montcuq vers 10h30 pour aller à Lauzerte à 23 km. Encore aujourd’hui il a souvent plu et le chemin était très boueux . À un moment, nous nous sommes rendus compte que nous avons perdu la trace du GR ce qui nous a fait faire un bon détour. L’étape a été assez dure mais les magnifiques paysages que nous avons traversés nous ont aidé à tenir. Petit à petit, nous reprenons le rythme.

V et Thomas


Mardi 18 mai : Durfort

V : Ce matin, on a fait un départ à 11h. On avait une petite étape. Nous sommes passés par le beau village de Lozère. On a fait une grosse montée encore avec la pluie, les chemins boueux. C’est vraiment désagréable, mais on s’adapte. On a pique-niqué avec un couple de pèlerins âgés. Ensuite, on a fait une pause auprès des bambous. J’ai continué jusqu’au gîte tout seul. Il restait 4km. J’ai croisé un pèlerin. On allait au même gîte, du coup j’ai marché avec lui. On a parlé c’est un prof de techno. On a marché 30 mn et nous sommes arrivés au gîte à 15h40. Thomas est arrivé vers 16h. On est beaucoup au gîte. J’aime bien, ça met de l’ambiance.

Thomas : Ce matin, nous sommes partis vers 11h de Lauzerte, un très joli village au sommet d’une colline. Nous avons encore eu quelques averses et les chemins sont encore très boueux. L’après-midi, on a fait des bâtons de marche en bambou, mais V a cassé le mien, ce que je n’ai pas du tout apprécié. Nous nous sommes énervés et on a fini l’étape chacun de notre côté. Au gîte, nous avons trouvé une super ambiance et avons passé une bonne soirée.

Mercredi 19 mai : Moissac

V : Ce matin, je me suis réveillé à 9h30. On a fait un départ avec un jeune pèlerin. On avait une petite étape jusqu’à Moissac. J’en ai profité pour parler avec lui. Ensuite, on a marché avec trois pèlerines âgées. Nous sommes tous arrivés à Moissac vers 14h. On a mangé en terrasse avec le pèlerin qui s’appelle Maxime. On a visité le cloître pendant une 1/2h. Après

Thomas m’a emmené pour me faire couper les cheveux. Après j’ai visité la ville. A 19h30, j’ai re-faim. Avec Thomas nous sommes allés acheter un burger pour le manger au gîte. On a dormi avec un pèlerin et une pèlerine, dans une yourte. C’était assez original, mais ça va, j’ai aimé. On avait toute la vue sur Moissac. C’était impressionnant.

Thomas : Ce matin nous sommes partis de Durfort vers 10 heures. L’étape du jour est de 15 km pour rejoindre Moissac. Nous avons marché avec Maxime, un parisien de 30 ans, rencontré au gîte et aussi avec 3 dames plus âgées. Arrivés à Moissac nous avons profité de la réouverture des terrasses pour nous faire un resto. Ensuite nous avons visité l’abbaye et son cloître. Au gîte nous retrouvons Aurélie que nous avions déjà croisée 3 jours avant. Ce soir nous dormons dans une yourte.

Jeudi 20 mai : Espalais

V : Ce matin, le réveil était très difficile. Il faisait assez froid pendant la nuit. Thomas a galéré à me réveiller mais ça va, on a fait un départ à 11h. On a pris la variante qui longe le canal. C’était bien. Il y avait beaucoup de soleil, mais au bord du canal, il y avait beaucoup d’ombre. On s’est stoppé à 12h30 pour manger au bord du canal. On a fait une petite sieste. Nous sommes arrivés au gîte à 16h, un couple de pèlerins était au même gîte hier que nous. C’est assez amusant ce chemin, on croise toujours les mêmes personnes etc… ça va c’est une bonne ambiance.


Thomas : Aujourd'hui nous sommes partis de Moissac un peu après 11 heures. Enfin nous avons eu du beau temps cela n'était pas arrivé depuis longtemps. Presque tout le long de l’étape nous avons longé le canal du Midi. Après 17 km nous sommes arrivés au gîte le Par-Chemin où nous avons retrouvé le même couple présent au gîte d’hier. Ce soir nous allons tous cuisiné ensemble.

Vendredi 21 mai : Castet Arrouy

V : Ce matin, on était au gîte communal. On a fait un départ à 10h. 2km plus loin, on a croisé le pèlerin de la veille qui dort au même gîte que nous ce soir. Nous sommes arrivés à 13h à Lectoure. On a mangé là-bas. La pluie nous a fait reprendre assez vite. Nous sommes arrivés au gîte à 15h.


Samedi 22 mai : Marsolan

V : Ce matin, le réveil était à 9h30. On a fait un départ décalé. On a mangé en face de l’église Saint Antoine avec un pèlerin qui nous a offert des fraises. Il a mangé avec nous. On a continué avec lui. Un village plus loin, j’ai loupé le GR. J’ai réussi à me reprendre assez vite, donc j’ai rejoint Thomas à Miradoux. Il a commencé à pleuvoir. Il nous restait 5km. On a marché assez vite.


Thomas : Comme V s’est couché tôt hier soir, ce matin, nous sommes debout de bonne heure. Nous prenons un peu notre temps et partons finalement vers 10h de Castet-Arrouy. Très vite, nous avons retrouvé Stanislas et nous marchons avec lui jusqu’à la ville de Lectoure. Lorsque nous nous remettons en route, à la sortie du village, V marchait très vite. Je le suis de loin et nous finissons ensemble les trois derniers kilomètres de l’étape du jour qui en comptait 21. Nous sommes arrivés assez tôt au gîte. Ce soir, nous dormons dans un chalet au milieu de la forêt.


V et Thomas

176 vues

Posts récents

Voir tout

Marche de Jadxxx

Marche de Jadxxx accompagnée par Lara Vendredi 21 au Lundi 24 Mai : Stage de préparation à Québriac J : Salut, Je m’appelle J. et avec moi la vie c’est pas un Kinder. J’ai 13 ans et un grand cœur. Je

Marche de Rap02xxx

Marche de Raph2xxx accompagné par Didier Mardi 1er juin : Guipry, stage d’avant marche R : J’ai fait la connaissance de mon accompagnateur et de la team. J’ai dit au revoir à ma mère. Nous nous sommes

Marche de Kylxxx

Marche de Kylxxx accompagné par Sylvain Mardi 27 au vendredi 30 avril : Rennes, stage, présentation et préparation : K : Bonjour, je m’appelle K. J’ai 14 ans et le jour « J » est demain. Je pense que