Rechercher
  • pierresauge

Marche de Enzxxx accompagné par Stéphane

Mis à jour : 24 déc. 2020

Du jeudi 19 au dimanche 22 novembre : stage de préparation


E : Je m’appelle E. Je viens du département de la Seine et Marne (77). Lorsque je suis arrivé à la gare de Rennes pour rejoindre Paul et mon accompagnant Stéphane, je me suis dit que ça pouvait bien se passer. Les jours qui ont suivi, trois jours d’adaptation.

Le premier, préparation de l’équipement et les deux derniers, nous avons testé l’équipement. Je suis resté confiant.

Aujourd’hui, dimanche 21 novembre, je suis sur la route avec mon accompagnant pour débuter mes deux mois de marche avec lui. On y va confiants et sereins. Je suis pressé de voir la suite des évènements.


Stéphane : Accueil d’E. à Rennes le 19 novembre pour le projet de marche Seuil, 2 mois, 1000km : Puy en Velay, Saint-Jean-Pied-de-Port, puis le GR 653.

E. est assez silencieux et témoigne une curiosité et un intérêt au projet. Il semble en conscience de sa décision. Les essais de marche à deux reprises se sont, à mon goût, bien déroulés. Certes, le terrain était plat, mais le sac à dos, lui était bien présent et E. m’a semblé facile. A ce jour, sa compagnie est agréable. Nous sommes en route pour le Puy en Velay. A suivre.

Lundi 23 novembre : Puy en Velay – Montbonnet


E : Hier, journée de train. Arrivée au Puy en Velay à 14h30 où l’on a passé la nuit au séminaire. Ce matin, départ pour la première étape avec mon accompagnant, Stéphane, après un bon échauffement. La marche s’est plutôt bien passée. Je me suis senti assez libre à la fin de cette première étape. Nous sommes arrivés au gîte de la première étape. Très bon accueil. A suivre.

Stéphane : Nous quittons le séminaire du Puy en Velay ce matin avec 4° mais avec le soleil. Le chemin pour Montbonnet est vraiment joli. Nous marchons sur une bonne cadence tout en prenant plaisir des paysages. E. marche bien. Nous avons des temps de paroles et des moments silencieux. Nous faisons une petite erreur d’orientation qui nous rallonge la marche de 30mn, mais dans un bon état d’esprit.

Mardi 24 novembre : Monistrol d’Allier

E : Aujourd’hui, départ de la deuxième étape à 9h30. Journée ensoleillée. Je me suis bien fait plaisir sur cette étape. La vue était assez jolie, toujours avec mon accompagnant, Stéphane. Nous sommes toujours dans un bon état d’esprit. Nous n’avons pas croisé grand monde. Aujourd’hui, j’ai pu repenser à de bons souvenirs d’enfance que j’avais oubliés ou bien que j’avais plus le temps d’y repenser. Cette étape n’était pas si longue que ça. Nous sommes installés au gîte après le Pont Vert.


Stéphane : Petite étape au départ de Montbonnet pour Monistrol d’Allier. Le soleil est avec nous. E. est un bon marcheur, il prend du plaisir tant physiquement que visuellement. Nous prenons quelques minutes durant cette belle étape à contempler une superbe vallée avec une gorge profonde sous nos pieds. Jour après jour, nous prenons le temps de nous découvrir.

Mercredi 25 novembre : La Clauze


E : Ce matin, départ pour la troisième étape après avoir pris une photo sur le pont Eiffel. Cette étape a commencé assez fort les deux premiers kilomètres, moi et Stéphane avons grimpé, cette étape s’est bien passée, petite douleur au départ au mollet qui s’est très bien passée par la suite, beaucoup moins de soleil que la veille, un petit peu plus de vent. Nous sommes arrivés au monastère de La Clauze Je me sens un petit peu plus fatigué que d’habitude.


Stéphane : Aujourd’hui, c’est « pentu », la difficulté s’est corsée, ça monte fort, ça descend bien. Le soleil nous quitte assez tôt dans la marche. Nous avançons vers un plateau. Nous approchons de l’Aubrac. Hauteur et vent, l’étape devient une épreuve à terminer rapidement. Ce sera chose faite, E. a les qualités physiques pour ça. Nous arrivons finalement à La Clauze. 6km supplémentaires. Un mobil-home nous ouvre sa porte. Enfin la chaleur. Enfin la fin.

E. Et Stéphane



Du jeudi 19 au dimanche 22 novembre : stage de préparation

E : Je m’appelle E. Je viens du département de la Seine et Marne (77). Lorsque je suis arrivé à la gare de Rennes pour rejoindre Paul et mon accompagnant Stéphane, je me suis dit que ça pouvait bien se passer. Les jours qui ont suivi, trois jours d’adaptation.

Le premier, préparation de l’équipement et les deux derniers, nous avons testé l’équipement. Je suis resté confiant. Aujourd’hui, dimanche 21 novembre, je suis sur la route avec mon accompagnant pour débuter mes deux mois de marche avec lui. On y va confiants et sereins. Je suis pressé de voir la suite des évènements.


Stéphane : Accueil d’E. à Rennes le 19 novembre pour le projet de marche Seuil, 2 mois, 1000km : Puy en Velay, Saint-Jean-Pied-de-Port, puis le GR 653.

E. est assez silencieux et témoigne une curiosité et un intérêt au projet. Il semble en conscience de sa décision. Les essais de marche à deux reprises se sont, à mon goût, bien déroulés. Certes, le terrain était plat, mais le sac à dos, lui était bien présent et E. m’a semblé facile. A ce jour, sa compagnie est agréable. Nous sommes en route pour le Puy en Velay. A suivre.


Lundi 23 novembre : Puy en Velay -à Montbonnet

E : Hier, journée de train. Arrivée au Puy en Velay à 14h30 où l’on a passé la nuit au séminaire. Ce matin, départ pour la première étape avec mon accompagnant, Stéphane, après un bon échauffement. La marche s’est plutôt bien passée. Je me suis senti assez libre à la fin de cette première étape. Nous sommes arrivés au gîte de la première étape. Très bon accueil. A suivre.


Stéphane : Nous quittons le séminaire du Puy en Velay ce matin avec 4° mais avec le soleil. Le chemin pour Montbonnet est vraiment joli. Nous marchons sur une bonne cadence tout en prenant plaisir des paysages. E. marche bien. Nous avons des temps de paroles et des moments silencieux. Nous faisons une petite erreur d’orientation qui nous rallonge la marche de 30mn, mais dans un bon état d’esprit.


Mardi 24 novembre : Monistrol d’Allier

E : Aujourd’hui, départ de la deuxième étape à 9h30. Journée ensoleillée. Je me suis bien fait plaisir sur cette étape. La vue était assez jolie, toujours avec mon accompagnant, Stéphane. Nous sommes toujours dans un bon état d’esprit. Nous n’avons pas croisé grand monde. Aujourd’hui, j’ai pu repenser à de bons souvenirs d’enfance que j’avais oubliés ou bien que j’avais plus le temps d’y repenser. Cette étape n’était pas si longue que ça. Nous sommes installés au gîte après le Pont Vert.


Stéphane : Petite étape au départ de Montbonnet pour Monistrol d’Allier. Le soleil est avec nous. E. est un bon marcheur, il prend du plaisir tant physiquement que visuellement. Nous prenons quelques minutes durant cette belle étape à contempler une superbe vallée avec une gorge profonde sous nos pieds. Jour après jour, nous prenons le temps de nous découvrir.


Mercredi 25 novembre : La Clauze

E : Ce matin, départ pour la trossième étape après avoir pris une photo sur le pont Eiffel. Cette étape a commencé assez fort les deux premiers kilomètres, moi et Stéphane avons grimpé, cette étape s’est bien passée, petite douleur au départ au mollet qui s’est très bien passée par la suite, beaucoup moins de soleil que la veille, un petit peu plus de vent. Nous sommes arrivés au monastère de La Clauze Je me sens un petit peu plus fatigué que d’habitude.


Stéphane : Aujourd’hui, c’est « pentu », la difficulté s’est corsée, ça monte fort, ça descend bien. Le soleil nous quitte assez tôt dans la marche. Nous avançons vers un plateau. Nous approchons de l’Aubrac. Hauteur et vent, l’étape devient une épreuve à terminer rapidement. Ce sera chose faite, E. a les qualités physiques pour ça. Nous arrivons finalement à La Clauze. 6km supplémentaires. Un mobil-home nous ouvre sa porte. Enfin la chaleur. Enfin la fin.

E. Et Stéphane


Samedi 28 novembre :

E : Départ ce matin pour la 6ème étape, belle étape de 25 km. Un plaisir du début jusqu’à la fin. Retour d’un bon petit soleil. Tout va bien, bien mieux qu’hier. Arrivée au gîte très sympathique, paysage agréable, bonne fin de journée.


Stéphane : magnifique étape aujourd’hui, le plateau d’Aubrac. Une nouvelle fois, je dis à E. que nous la faisons tranquillement, il a du mal, mais il réussit à la vivre mieux qu’hier (cette étape). Il fera même une photo.

Je sais qu’il apprécie ce qu’il voit, d’ailleurs nous en parlons un peu et j’inclus un peu d’histoire pour le faire voyager dans une autre époque. L’arrivée au gîte est un rêve éveillé. Bâtisse splendide du XIX°s avec jardin, sauna, piscine.

Dimanche 29 novembre : Saint Chély

E : Départ ce matin pour la 7ème étape. Toujours un assez beau décor, vent léger, soleil. Moi et Stéphane avançons tranquillement sur cette étape de 25 km. Arrivée au gîte, nous avons reçu un bon accueil. Le chemin commence de plus en plus à m’intéresser.


Stéphane : Cette étape marque la fin du plateau d’Aubrac en fin de parcours et la descente à Saint Chély dans l’Aveyron. L’étape était très piégeuse. Il a fallu beaucoup de vigilance pour ne pas chuter. Les feuilles au sol masquent les trous et les pierres. Les vues étaient magnifiques.


Lundi 30 novembre : Estaing


E : Ce matin pour la 8ème étape une bien belle et assez longue étape. Pour ma part, tout se passe bien. Les choses évoluent petit à petit, de bonnes montées au départ. Moi et Stéphane avons fait une belle rencontre sur cette étape ; discussion très intéressante. Arrivée au gîte à Estaing, très beau village, pressé de voir la suite.


Stéphane : Ce matin départ plus tôt qu’à l’habitude (34 km) une première pour E. Il semble serein même si le nombre (34) l’impressionne. A mi-parcours, nous sommes dans les temps. Un break déjeuner à Saint Côme d’Olt sous le soleil sur la place du village. Une belle rencontre avec Jean, propriétaire de chambres d’hôte « La Bisquine », la seconde partie de l’étape est souvent bien pentue. E. marche bien et me demandera tout de même à quelle heure nous arriverons.


E. et Stéphane


Mardi 1er décembre : Conques – Decazeville


E : Départ ce matin pour la 11 ème étape de Conques. Nous marchons sous une petite pluie du début jusqu’à la fin. Après avoir pris assez de bonheur, nous avons eu une belle vue sur le village de Conques que nous quittons pas à pas, la pluie finira par nous tremper, mais rien de méchant. Nous avons bel et bien fini par arriver à destination. Jusqu’à maintenant fier de ma marche, déterminé à aller jusqu’au bout.


Stéphane : Aujourd’hui une étape froide, pluvieuse, piégeuse, le brouillard s’invite pas après pas. Le dénivelé est important. Après 2h, nous sommes trempés. Dans nos têtes, nous ne pensons qu’à l’arrivée. Dès que nous avons du plat, nous accélérons le pas. Nous arrivons près de Decazeville, plus que 3km. Enfin au gîte, c’est un franc soulagement.

E. et Stéphane


Jeudi 3 Décembre : Conques


E : Ce matin départ pour la 10ème étape de Chez Michel, belle rencontre. Une fois de plus le temps était plus beau qu’hier. Belle étape. J’ai pu prendre quelques photos sur la route. C’était vraiment à mon goût. Très agréable, content chaque jour d’être en compagnie de mon accompagnant Stéphane qui a réussi à me donner plus de goût à la marche.


Stéphane : Départ « émotion » de chez « Michel », 2 degrés mais avec du soleil. Petite étape de 15 km, une formalité pour Enzo. Il marche devant en autonomie à vue, commet aucune erreur avec le balisage. On progresse vite. De nouveau, il photographie à deux reprises. Je crois. Enfin Conques, la dernière descente était piégeuse, glissante. L’abbaye est magnifique, nous allons y dormir. Petite messe avant de dîner.

Vendredi 4 décembre : Decazeville

E : Départ ce matin pour la 11ème étape de Conques. Nous marchons sous une petite pluie du début jusqu’à la fin après avoir pris assez de bonheur, nous avons eu une belle vue sur le village de Conques que nous quittons pas à pas. La pluie finira par nous tremper, mais rien de méchant. Nous avons bel et bien fini par arriver à destination jusqu’à maintenant fier de ma marche, déterminé à aller jusqu’au bout.

Stéphane : Aujourd’hui une étape froide, pluvieuse, piégeuse, le brouillard s’invite pas après pas. Le dénivelé est important. Après 2h, nous sommes trempés. Dans nos têtes, nous ne pensons qu’à l’arrivée. Dès que nous avons du plat nous accélérons le pas. Nous arrivons près de Decazerville, plus que 3 km. Enfin au gîte, c’est un franc soulagement.


Samedi 5 décembre : Saint Félix

E : Départ ce matin pour la 12ème étape après une journée repos passée à Decazeville. La reprise n’a pas été si compliquée. Je passe la moitié de l’étape devant. Le temps était assez mitigé, la pluie n’est pas tombée. Arrivée au gîte chez Thierry. Très bon accueil. Je pense que nous allons passer une bonne soirée.

Stéphane : Une étape rapide sous un beau temps malgré la pluie annoncée. Le dénivelé disparaît. Ca grimpe toujours, mais moins. Enzo aujourd’hui est en autonomie sur les ¾ de l’étape, parfois à vue et parfois non.

Nous terminons ensemble et attendons Thierry, notre hospitalier, qui vient nous chercher sur la place du village de Saint Félix. Un accueil très humain, très agréable. Nous passons une bonne soirée.


Dimanche 6 décembre : Saint Chels

S : 13ème étape, rien à dire

Première étape de 35km donc un défi. Très peu de dénivelés, une pluie par intermittence. Enzo prend l’initiative de marcher devant, puis part en autonomie. Nous vivons donc l’étape chacun de notre côté. C’est un sans faute pour Enzo, en dehors d’une erreur un peu avant les 5 derniers kilomètres. Il s’égare, réalise son erreur, trouve une maison et m’appelle avec le portable d’une dame. Nous nous retrouvons 15 mn plus tard sur le chemin. Nous terminons ensemble jusqu’au gîte. Nous arrivons dans la pénombre. Un accueil chaleureux par Dominique, puis sa femme. Nous sommes invités pour le dîner. Nous passons une soirée agréable.

Lundi 7 décembre : Limogne en Quercy – 23 km

Stéphane : 14ème étape, rien à dire. En dehors de la première heure de marche, nous faisons toute l’étape sous la pluie, parfois la neige, sur un plateau des Causses. Il fait froid. Enzo marche devant, vite, il me semble que les conditions sont pénibles pour lui. Moi-même pressé d’en finir, ce sera une étape « à la montre ». Le Causse, c’est donc pour aujourd’hui, le froid, la pluie incessante, la neige et les cailloux. Dommage pour le décor, mais nos yeux sont fixés à nos chaussures essentiellement. Nous arrivons dans une très belle maison de village en centre. Nous sommes trempés et devons quitter nos vêtements avant même de monter en chambre.

E. et Stéphane


Mardi 15 décembre : Castet Arrouy


E : Départ ce matin pour la 20ème étape. Il a commencé à tomber des toutes petites gouttes, au bout de quelques minutes, ça se calme. J’avais mal au pied sur le départ, ça passe une fois arrivé au milieu du parcours. La fin, les 5 derniers kilomètres ont été très agréables, au niveau du paysage et du temps.


Stéphane : une étape de 25 km pour rejoindre Castet Arrouy. Depuis Espalais, il pleut, mais assez rapidement le sec arrive, puis le soleil. Les chemins sont boueux et lourds. E. fera une photo de paysage. Nous avons quelques échanges en début d’étape sur l’accueil très chaleureux et la bonne ambiance du Par ‘ Chemin. Il a aimé, je pense. Nous arrivons chez Nat au gîte des pèlerins. Nous dînons.


Mercredi 16 décembre : La Romieu


E : Nous sommes le mercredi 16 décembre. Ce matin, nous sommes partis de Castet Arrouy, direction La Romieu. Nous sommes passés par Lectoure, le charme de ce village m’a directement interpellé. Étape passée en compagnie du soleil, pas de pluie.


Stéphane : Une étape particulière au départ de Castet Arrouy, 30 km jusqu’à La Romieu. 2h30 plus tard, nous sommes à Lectoure. Le soleil est avec nous. Petite visite rapide de Lectoure. Pas possible de trop s’attarder. La reprise du GR est impossible, le Gers est sorti de son lit, le chemin est devenu un lac. Asphalte jusqu’à Marsolan, puis de nouveau le GR, Il reste 5 km. Nous arrivons au gîte. Nous sommes en autonomie, mais du coup sans nourriture, nous attendons Laurent, le propriétaire pour nous trouver une solution. En attendant, E. a trouvé un livre qu’il dévore « Les accords Toltèques »


Jeudi 17 décembre : Condom


E : Nous sommes le jeudi 17 décembre, cela va faire un mois depuis Rennes. Je tiens à remercier mon accompagnant, Stéphane, de m’avoir accompagné jusqu’à là et l’association Seuil, une belle aventure jusqu’à là. Nous avons fait une petite étape. Je l’ai finie seul. Nous avons eu un bon temps. Arrivée au gîte de Philippe, tout seul. Très bien accueilli. La soirée va bien se passer.


Stéphane : Étape courte de 15 km avec une bonne météo. Nous progressons assez rapidement et régulièrement. Naturellement, nous partons sur une étape en autonomie. E. fait la marche devant moi. Il arrivera seul à Condom et parvient à arriver au gîte de Philippe. Je le vois satisfait lorsqu’à mon tour j’arrive aussi.

E. et Stéphane

80 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Marche de Renxxx

Marche de Renxxx accompagné par Emeline Vendredi 11 et samedi 12 décembre : Rennes R-M : Je m’appelle R.M et j’ai 17 ans. Je viens de Bordeaux. Je suis arrivé à Rennes pour le projet de Seuil. Je fais

Marche Yanxxx

Marche de Yanxxx accompagné par Adrien Bonjour, Je m’appelle Y. J’ai 17 ans et je viens de la région toulousaine. Pour la première fois, je me suis envolé vers Paris pour rejoindre l’association Seuil

Marche Mohxxx

Marche de Mohxxx accompagné par Yann Lundi 26 octobre 2020 Aujourd’hui a très bien commencé, mais ça s’est gâté au niveau du temps en début de journée. Mais le beau temps s’est montré ce qui nous a re

 

SEUIL

01 44 27 09 88

31, rue Planchat 75020 Paris

  • Facebook

Association de la loi de 1901,

habilitée lieu de vie et d'accueil

N° Siret : 48410860000020 • Mentions légales

Directeur de la publication : Patrick Béghin, Président

Responsable de la publication : Alain Bec

Conception, mise à jour et développement : Grégory Clabé